TALBOT WILLIAM HENRY FOX (1800-1877)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La concurrence et le succès

Talbot persévère dans l'amélioration de son procédé auquel il donne en 1839 un prolongement commercial en ouvrant, à Reading, un atelier de reproduction. En 1840, grâce à un papier au bromure d'argent assez sensible pour se contenter de quelques secondes d'exposition et dont le noircissement définitif est obtenu a posteriori par l'immersion dans un bain révélateur, Talbot parvient à fixer des images de sujets vivants. Ses recherches, qui s'ajoutent à l'éventail de ses préoccupations scientifiques, lui apportent la consolation de n'avoir jamais eu une main artiste. À la différence de ses concurrents inventeurs qui bien souvent se contentent d'approfondir les performances de leurs procédés, il explore la veine artistique offerte par ses chambres noires et leurs surfaces sensibles à travers les genres classiques de la nature morte, du paysage, de l'architecture et du portrait. Affecté mais nullement découragé par le succès éclatant du daguerréotype, Talbot présente ses premiers essais dès août 1939 devant la British Association for the Advancement of Science à Birmingham. Il monte l'année suivante une première exposition à Edimbourg, puis à la Graphic Society de Londres, et réalise les premières vues stéréoscopiques de l'histoire de la photographie. En 1841, à la faveur d'une conférence devant la Royal Society, W. H. F. Talbot donne un nom à son invention : le calotype ou « belle empreinte », dont il dépose enfin le brevet. Le séjour qu'il effectue en France, pour imposer la reconnaissance de son procédé à travers des conférences, lui laisse le loisir de réaliser des prises de vues à Paris et à Rouen. Il publie en 1844 le fruit de ses efforts techniques et de ses inspirations artistiques sous la forme d'un catalogue commenté de vingt-quatre épreuves hors texte, The Pencil of Nature, considéré comme le premier livre d'art de l'histoire de la photographie et dont il confie la réalisation à son ancien assistant de Reading, Nicolaas Henneman. Un second ouvrage, Sun Pictures in Scotland, paraît en 1845, conf [...]

Couple dans un jardin anglais, William Henry Fox Talbot

Couple dans un jardin anglais, William Henry Fox Talbot

Photographie

Breveté en février 1841, le calotype est utilisé par William Henry Fox Talbot (1800-1877) dans trois domaines: la recherche, les affaires et l'art. Cette photographie d'un couple dans le jardin de sa propriété de Lacock Abbey (Wiltshire) date de 1845. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  TALBOT WILLIAM HENRY FOX (1800-1877)  » est également traité dans :

BAYARD HIPPOLYTE (1801-1887)

  • Écrit par 
  • Anne de MONDENARD
  •  • 2 117 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un inventeur de procédés photographiques »  : […] Hippolyte Bayard est né le 20 janvier 1801 à Breteuil-sur-Noye (Oise). Fils d'un juge de paix, il commence sa vie professionnelle comme clerc de notaire. En 1825, il gagne Paris, où il entre au ministère des Finances comme commis de 4 e  classe au service des contributions directes. Il sera promu commis principal de 1 re  classe en juillet 1845. Comment ce modeste employé bascule-t-il dans l'avent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hippolyte-bayard/#i_11390

CALOTYPE

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 1 014 mots
  •  • 3 médias

Le calotype (du grec kalos , beau) est le nom forgé par W. H. F. Talbot pour désigner le procédé de photographie sur papier qu'il achève de mettre au point en 1840. Talbot en découvre le principe fondamental — le système négatif-positif toujours actuel — en 1835, bien avant que Daguerre ne fasse connaître, quatre ans plus tard, le procédé de photographie sur cuivre qui porte son nom, le daguerréo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calotype/#i_11390

L'IMAGE RÉVÉLÉE (exposition)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 008 mots

Le titre de l'exposition, L'Image révélée. Premières photographies sur papier en Grande-Bretagne (1840-1860) , présentée au musée d'Orsay du 27 mai au 7 septembre 2008 est aussi ambigu qu'il est évocateur. S'agissant de la photographie, et plus précisément de son histoire, le rapprochement avec le procédé du révélateur, auquel on associe l'image mécanique et chimique, joue sur l'acception plus co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-image-revelee/#i_11390

PHOTOGRAPHIE - Histoire des procédés photographiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 7 275 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le calotype »  : […] La Grande-Bretagne, pôle éminent de la créativité scientifique et technique en ce début de xix e  siècle et berceau du nouvel âge industriel, exerce un rôle majeur dans le processus d'invention de la photographie. Parallèlement aux travaux menés en France, le Britannique William Henry Fox Talbot, mathématicien, philologue et adepte de la camera obscura , réalise en 1834 ses premières impressions n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-histoire-des-procedes-photographiques/#i_11390

Voir aussi

Pour citer l’article

Hervé LE GOFF, « TALBOT WILLIAM HENRY FOX - (1800-1877) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-henry-fox-talbot/