VKHOUTEMAS ou VHUTEMAS (Ateliers supérieurs d'art et de technique)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ateliers supérieurs d'art et de technique, les Vkhoutemas ont été créés en 1920 à Moscou par le Narkompros (commissariat à l'Éducation du peuple) à partir de la refonte des Ateliers libres d'État, venus remplacer le Collège de peinture, sculpture et architecture et l'école Stroganov d'art industriel, fermés en 1918 parce que jugés trop académiques. La vocation des Vkhoutemas était de former des cadres capables de répondre aux besoins artistiques et techniques du pays qui construisait le socialisme, et d'élaborer la nouvelle esthétique qui devait pénétrer tous les aspects de la vie des masses, s'attaquant aussi bien aux problèmes de la mise en forme du logement, nouveau « condensateur social », qu'à ceux du mobilier, des équipements collectifs et des objets d'utilisation courante. La création des Vkhoutemas et l'esprit de leur enseignement sont profondément marqués par les positions idéologiques de l'avant-garde artistique de l'U.R.S.S. des années vingt, qui voyait en l'art un instrument de transformation sociale dont la base était la « reconstruction du mode de vie » et qui préconisait un art « productif » directement lié à la production et aux besoins de la vie quotidienne, jetant ainsi les bases de l'actuel design. En même temps qu'ils acquéraient une technique et une culture artistiques, les étudiants baignaient dans un climat de recherches expérimentales fondées sur le fonctionnalisme et le rationalisme de la construction de l'« objet ». Les études duraient cinq ans. Les deux premières années dispensaient un enseignement commun qui introduisait à toutes les disciplines des arts plastiques et industriels et qui reposait sur le programme de rénovation pédagogique mis au point par Kandinsky à l'Inkhouk (Institut de culture artistique) en 1920. Aux Vkhoutemas, l'enseignement se répartissait en plusieurs facultés (peinture, polygraphie, sculpture, architecture, textile, céramique, menuiserie, travail des métaux), qui se diversifiaient elles-mêmes en divers ateliers dont la pédagogie, non strictement codifiée, dépendait exclusi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : architecte honoraire, professeur à l'université de Paris-VIII

Classification


Autres références

«  VKHOUTEMAS ou VHUTEMAS (Ateliers supérieurs d'art et de technique)  » est également traité dans :

CONSTRUCTIVISME

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 3 374 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'évolution du milieu russe »  : […] Les nombreuses prises de position esthétiques dans les années 1918-1920 et les discussions publiques à l'école d'art Vhutemas sont l'expression d'une lutte acharnée entre les tendances « idéaliste » et « matérialiste » au sein de l'avant-garde russe. Un groupe marxiste s'oppose à l'esthétique antimatérialiste des admirateurs de Kandinsky et de Malevitch. Le titre d'une des nombreuses discussions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructivisme/#i_38986

LISSITZKY ELIEZER dit EL (1890-1941)

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 2 306 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le constructivisme international »  : […] Au cours de l'année 1921, alors qu'il enseigne la peinture monumentale et l'architecture aux Vkhoutemas (Ateliers supérieurs d'art et de technique de l'État) de Moscou, l'artiste se rapproche des partisans de la « culture matérielle » tel Vladimir Tatline, qui lui inspire un photomontage représentant l'artiste-ingénieur, Tatline travaillant à son monument (1921-1922, collect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lissitzky-eliezer-dit-el/#i_38986

RODTCHENKO ALEXANDER MIKHAÏLOVITCH (1891-1955)

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 1 363 mots

Dans le chapitre « Le monochrome et la ligne »  : […] Dans le travail de peintre proprement dit de Rodtchenko, il y a déjà deux voies. L'une est la reprise des travaux monochromes de Malévitch, reprise qui deviendra rapidement refonte. Le Noir sur noir de Rodtchenko, peint en 1918, répond maladroitement au Carré blanc sur fond blanc de Malévitch : la toile de Rodtchenko présente de telles différences fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-mikhailovitch-rodtchenko/#i_38986

SOCIALISTES ART DANS LES PAYS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Louis MARCORELLES, 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 12 580 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'architecture révolutionnaire soviétique de 1925 à 1932 »  : […] On retrouve en architecture le même esprit : comme l'écrit Anatole Kopp, « ce sont des formes nouvelles qui, seules, peuvent traduire les rapports sociaux nouveaux fondés sur l'esprit collectif, l'abolition de l'exploitation et la planification économique » ( Ville et révolution ). Le pavillon de l'U.R.S.S. à l'Exposition des arts décoratifs de Paris (1925), conçu par Melnik […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-dans-les-pays-socialistes/#i_38986

STÉPANOVA VARVARA FEDOROVNA (1894-1958)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 609 mots

Peintre, typographe, décoratrice de théâtre, créatrice de textiles et de vêtements, Varvara Fédorovna Stépanova, née à Kaunas en 1894, est une figure importante de l'avant-garde russe. Médaillée d'or au lycée de Kovno, la jeune fille fréquente en 1911-1912 l'école d'art de Kazan, où elle rencontre Alexandre Rodtchenko. Elle part vivre à Moscou en 1915, étudie dans l'atelier de Youon et de Leblanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varvara-fedorovna-stepanova/#i_38986

Pour citer l’article

Anatole KOPP, « VKHOUTEMAS ou VHUTEMAS (Ateliers supérieurs d'art et de technique) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vkhoutemas-vhutemas/