VITA NOVA, Dante AlighieriFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les datations proposées par la critique situent la rédaction de la Vita nova, premier récit autobiographique en langue vulgaire de la littérature occidentale, entre 1290 (mort de Béatrice Portinari) et 1295. Le livre se présente comme une anthologie de trente et une poésies reliées et motivées par un récit en prose, et assorties de brèves « divisions » résumant le plan et les motifs de chaque texte. Cette forme mixte (le prosimetrum) a pu être inspirée à Dante (1265-1321) par la Consolatio philosophiae de Boèce (vie siècle), et surtout par les vidas et razos qui accompagnaient les textes des troubadours dans les compilations de poésie occitane : ici c'est l'auteur qui se charge de cette tâche. Le projet aurait été encouragé par le « premier ami » de Dante, Guido Cavalcanti, dédicataire implicite du livre. Dans la Vita nova coexistent en fait plusieurs genres : roman, « chansonnier », traité sur l'amour et sur la poésie lyrique (comme dans le chapitre xxv), composant le bilan d'une expérience de l'amour – où se construit le mythe de Béatrice – et d'une expérience d'écriture qui engagent totalement le sujet comme poète, narrateur et protagoniste.

Dante Alighieri, Juste de Gand

Dante Alighieri, Juste de Gand

Diaporama

JUSTE DE GAND, Dante Alighieri, huile sur bois. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  VITA NOVA, Dante Alighieri  » est également traité dans :

DANTE ALIGHIERI (1265-1321)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  •  • 5 460 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sous le signe de l'amour »  : […] Issu d'une famille noble mais sans fortune, orphelin de mère à treize ans, orphelin de père dans les cinq années qui suivirent, sa première jeunesse ne peut être entrevue qu'à travers de très rares documents d'archives et la narration romancée de la Vita nova. Il y a tout lieu de penser que ce « petit livre », comme Dante l'appelle lui-même, de La Vie nouvelle a été composé entre 1291 et 1293 ; i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dante-alighieri/#i_31728

DOLCE STIL NOVO

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  •  • 1 432 mots

Dans le chapitre « Le « doux style nouveau » »  : […] L'expression dolce stil novo , « doux style nouveau », provient d'un passage de La Divine Comédie (« Purgatoire », xxiv, 49-63) où Dante imagine sa rencontre avec un poète de la génération qui précède la sienne, Bonagiunta de Lucques. Sollicité de dire s'il est bien celui qui donna naissance à la poésie nouvelle par la chanson de la Vita nova dont le vers initial est « Dames qui avez l'intelligen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dolce-stil-novo/#i_31728

MOYEN ÂGE - La littérature en prose

  • Écrit par 
  • Nicola MORATO
  •  • 6 837 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La fabrique du texte »  : […] Dans la culture textuelle du Moyen Âge latin, l’opposition entre poésie métrique et poésie rythmique va souvent de pair avec l’alternative entre écriture ou copie des vers verticalement et horizontalement, comme dans le manuscrit unique des Carmina Burana . L’écart entre poésie rythmique et prose apparaît moins net sur le plan visuel surtout en raison de l’ambiguïté sur le plan formel d’un certain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-litterature-en-prose/#i_31728

Pour citer l’article

Claudette PERRUS, « VITA NOVA, Dante Alighieri - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vita-nova/