MARAIS MARIN (1656-1728)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Paris, fils d'un cordonnier, Marin Marais est enfant de chœur à Saint-Germain-l'Auxerrois, en même temps que de Lalande. Il étudie la viole avec Sainte-Colombe et devient virtuose de la basse de viole. Il se marie en 1676 : il aura dix-neuf enfants, dont plusieurs deviendront musiciens. « Musicqueur du Roy » à la Cour, il devient en 1679 « ordinaire de la Chambre du Roy pour la viole ». Disciple de Lully, il lui dédie son premier livre de viole (1686). Violiste dans l'orchestre de l'Opéra de 1695 à 1710, il est souvent chargé par Lully de « battre la mesure ». Ses opéras, Alcide ou le Triomphe d'Hercule (1693), Ariane et Bacchus (1696), Alcyone (1706) et Sémélé (1709), sont très appréciés par la Cour, de même que ses pièces pour viole. En 1725, alors qu'il est en pleine gloire, il se retire.

Ses ouvrages de théâtre, dans la tradition française, sont influencés par les principes de Lully : récitatif soumis à la métrique du vers, signification expressive des intervalles, les grands écarts étant réservés à la passion, à la violence, et les petits écarts aux sentiments modérés ; ses airs sont plus libres et plus ornés que ceux de son maître. Alcyone, le plus célèbre de ses ouvrages, reste au programme de l'Opéra jusqu'en 1771 ; il y a composé une évocation de la tempête qui fit l'admiration des spectateurs de l'époque.

Son langage harmonique, traditionnel dans les opéras, est beaucoup plus original dans ses pièces instrumentales : cinq livres de Pièces à une et deux violes (échelonnés entre 1685 et 1725), deux livres de Pièces en trio pour les flûtes, violons et dessus de viole (1692), La Gamme et autres morceaux de symphonie pour le violon, la viole et le clavecin (1723) ; au total, environ 650 pièces, groupées par suites, et portant souvent des titres imagés. Il y emploie un chromatisme expressif, de fréquentes modulations, et y fait alterner les pièces descriptives et les danses.

—  Nicole LACHARTRE

Écrit par :

  • : compositeur, fondatrice et directrice artistique de l'Association pour la collaboration des interprètes et compositeurs

Classification


Autres références

«  MARAIS MARIN (1656-1728)  » est également traité dans :

Les Folies d'Espagne, MARAIS (Marin)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 418 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Marin Marais est l'élève du plus célèbre violiste de son temps, Monsieur de Sainte-Colombe. «Musicien du roi» dès 1676, il occupe le poste recherché d'«ordinaire de la Chambre du Roy pour la viole» de 1679 à sa retraite, en 1725. Lully est son maître et ami ; le style français de ce dernier se retrouve dans ses opéras (il en écrit quatre, dont Alcyone , 1706, célèbre pour ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-folies-d-espagne-marais-marin/#i_80797

Pour citer l’article

Nicole LACHARTRE, « MARAIS MARIN - (1656-1728) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marin-marais/