NIJINSKI VASLAV (1889-1950)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Figure emblématique de son art, le danseur et chorégraphe polonais Vaslav Fomitch Nijinski a révélé au cours de sa brève et fulgurante carrière (1907-1919) un génie singulier dont le rayonnement international, l'originalité et le charisme demeureront légendaires. Doté d'aptitudes physiques exceptionnelles, il s'est distingué par sa virtuosité et sa prodigieuse faculté d'envol. Timide et secret à la ville, il a déployé sur scène une présence fascinante qui, jointe à une remarquable faculté de métamorphose, lui permit de créer et d'interpréter de façon mémorable des rôles variés. Issu de l'école classique franco-russe, il en a renouvelé le langage et bouleversé les codes en élaborant des chefs-d'œuvre qui furent d'abord objets de scandale avant de devenir des références obligées de l'art du xxe siècle : Prélude à l'après-midi d'un faune (musique de Claude Debussy, décor de Léon Bakst, 1912) puis Le Sacre du printemps (musique d'Igor Stravinski, décor de Nicolas Roerich, 1913). Sa brutale rupture, en 1913, avec son protecteur et ami Diaghilev et la longue épreuve de la Première Guerre mondiale plongèrent prématurément cet artiste affectivement très vulnérable dans une profonde dépression, dont témoignent ses bouleversants Cahiers, rédigés en 1919. En dépit de tentatives multiples, aucun des soins prodigués assidûment ne parvient, jusqu'à son décès en 1950, à le libérer de son désordre intérieur. Cette nuit de l'âme succédant à la gloire et la personnalité mystique de l'artiste ont suscité l'intérêt de ses émules. En 1972, Maurice Béjart fit de son Nijinsky, clown de Dieu (musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski et Pierre Henry), le lieu géométrique d'un triangle danse-femme-Dieu, évoquant le paradis perdu des Ballets russes, la haine de la guerre, la rédemption par la grâce. Cette même grâce a inspiré le sensible Nijinski (musique Piotr Ilitch Tchaïkovsky, 1999), portrait subtilement tracé par le chorégraphe John Neumeier, fervent admirateur de l'artiste déjà évoqué dans Vaslav (mus [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : docteur d'État ès lettres, conservateur honoraire à la Bibliothèque nationale de France, écrivain et critique

Classification


Autres références

«  NIJINSKI VASLAV (1889-1950)  » est également traité dans :

BALLET

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 12 645 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Diaghilev et les Ballets russes »  : […] Fondateur de la revue Le Monde de l'art qui parut de 1898 à 1905, Serge de Diaghilev est un amateur génial et un imprésario avisé. Après avoir organisé une grande exposition, Deux Siècles de peinture et de sculpture russes , il fait connaître à Paris Chaliapine, puis lance en 1909, au théâtre du Châtelet, un programme de Ballets russes dont Marce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballet/#i_4837

CHORÉGRAPHIE - L'art d'écrire la danse

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT
  •  • 2 173 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  « Danser à livre ouvert » »  : […] Dans le dessein d'enseigner les principes de la danse, de les transcrire graphiquement par signes distinctifs, de proposer diverses entrées de bal et ballet de Louis Pécour, Raoul-Auger Feuillet publie, en 1700, Chorégraphie, ou l'Art de décrire la dance par caractères, figures et signes démonstratifs . En haut de page, il note sommairement sur un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choregraphie-l-art-d-ecrire-la-danse/#i_4837

CHORÉGRAPHIE - L'art de créer les gestes

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 3 693 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La chorégraphie moderne et contemporaine »  : […] Le xx e  siècle va révolutionner l'idée même de ce que peut être une chorégraphie grâce à la danse moderne puis contemporaine. On attribue traditionnellement ce renouveau à deux américaines, Isadora Duncan (1877- 1927) et Loïe Fuller (1862-1928). En réalité, c'est un mouvement qui apparaît presque simultanément aux États-Unis et en Allemagne au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choregraphie-l-art-de-creer-les-gestes/#i_4837

DANSE

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT, 
  • Serge JOUHET
  •  • 5 063 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La danse théâtrale »  : […] Lorsque la danse se présente sous la forme du ballet et qu'elle devient un spectacle en Europe, la plastique prend une place considérable qui l'éloigne de ses origines magiques et religieuses. La définition qu'en donne Théophile Gautier ressortit à l'esthétique du spectateur : « La danse est l'art de montrer les formes élégantes et correctes dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danse/#i_4837

FOKINE MICHEL (1880-1942)

  • Écrit par 
  • Béatrice MASSIN
  •  • 700 mots
  •  • 2 médias

Danseur et chorégraphe russe, né à Saint-Pétersbourg. À l'âge de huit ans, Michel Fokine entre à l'école de ballet du théâtre Marie de Saint-Pétersbourg, où il est l'élève de Gerdt et de Legat. Contrairement à tous les usages, ses études terminées, il est engagé en 1898 comme premier danseur au théâtre Marie ; mais sa vocation est ailleurs, et dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-fokine/#i_4837

GALVÁN ISRAEL (1973- )

  • Écrit par 
  • Lise OTT
  •  • 970 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la consécration à la libération »  : […] Depuis 2004, Israel Galván est un artiste hors du commun. Certains, comme le critique Laurent Goumarre, vont jusqu'à comparer sa posture gestuelle à celle d'un Nijinski pour sa « silhouette râblée présentée de profil, le cul bas, la tête volontairement portée en avant ». Il signe alors des pièces de plus grande envergure encore, alternant formes s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel-galvan/#i_4837

LE SACRE DU PRINTEMPS (I. Stravinski)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 240 mots

La création du Sacre du printemps , le 29 mai 1913, au théâtre des Champs-Élysées, à Paris, a donné lieu à l'un des plus fameux scandales de l'histoire de la musique, empoignades entre les spectateurs, sifflets et hurlements couvrant la musique. Alors que la comtesse de Pourtalès déplorait qu'on lui manque de respect pour la première fois de sa vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sacre-du-printemps/#i_4837

STRAVINSKI IGOR FEODOROVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 201 mots

5 juin (ancien style)-17 juin (nouveau style) 1882 Igor Feodorovitch Stravinski (ou Stravinsky) naît à Oranienbaum, près de Saint-Pétersbourg. Son père, Feodor Ignatievitch Stravinski, est chanteur au théâtre Mariinski. 25 juin 1910 L'Oiseau de feu , « conte dansé en deux tableaux d'après le conte national russe, par Michel Fokine », est créé à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stravinski-reperes-chronologiques/#i_4837

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Françoise CHRISTOUT, « NIJINSKI VASLAV - (1889-1950) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaslav-nijinski/