VACCINS À ADN ET ARNm

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les avantages des vaccins à acides nucléiques (ADN, ARNm)

Les vaccins à ADN ou ARNm sont beaucoup plus faciles à fabriquer que les autres. À partir de la séquence génétique d’un agent pathogène, il est rapide d’extraire le gène codant un antigène d’intérêt vaccinal potentiel, de l’insérer dans un vecteur ADN pour l’utiliser directement afin de fabriquer un vaccin à ADN ou comme matrice pour ensuite synthétiser l’ARNm correspondant, avant de finaliser la composition vaccinale. Ces vaccins sont aussi mieux maîtrisés et définis au plan moléculaire, car ils n’utilisent pas de virus entiers comme les vaccins atténués ou inactivés, ni d’adjuvants chimiques comme les vaccins sous-unitaires. Ils sont enfin mieux définis au plan immunologique. En effet, dans le cas de l’injection d’un vaccin à ADN ou à ARNm, la protéine antigénique va être produite par les cellules du sujet de façon naturelle. L’antigène va donc prendre la conformation dans l’espace qu’il possède naturellement et va induire une réaction immunitaire comportant des lymphocytes T et anticorps très spécifiques de la conformation de la protéine dans les conditions naturelles. Les vaccins sous-unitaires induisent principalement une réponse anticorps qui dépend de la conformation de l’antigène tel qu’il a été produit dans des cellules en culture dans des fermenteurs en usine, et qui peut être différente de celle présente dans le virus lui-même. La conformation étant déterminée par les conditions de production et de purification, cela peut entraîner une production d’anticorps qui reconnaîtront la protéine ayant servi à l’immunisation, mais qui seront moins spécifiques de la protéine présente dans le virus.

Voies de pénétration dans la cellule des vaccins à ADN et ARN

Dessin : Voies de pénétration dans la cellule des vaccins à ADN et ARN

Les vaccins à ARN se fixent sur la membrane cellulaire et sont internalisés par la voie endocytaire. Ils y activent les récepteurs endosomaux de l'immunité innée sensibles aux signaux de danger qui à leur tour déclenchent une expression de gènes de l'ADN nucléaire codant pour des... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Voies de pénétration dans la cellule des vaccins à ADN et ARN

Voies de pénétration dans la cellule des vaccins à ADN et ARN
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Vaccins à ADN et à ARNm

Vaccins à ADN et à ARNm
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Schéma des voies d’activation de l’immunité innée par les acides nucléiques

Schéma des voies d’activation de l’immunité innée par les acides nucléiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Vaccination de masse contre la Covid-19

Vaccination de masse contre la Covid-19
Crédits : Adrien Nowak/ Hans Lucas/ AFP

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de recherche CNRS habilité à diriger des recherches

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Bruno PITARD, « VACCINS À ADN ET ARNm », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccins-a-adn-et-arnm/