GRANT ULYSSES S. (1822-1885)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 27 avril 1822 dans l’Ohio sous le nom de Hiram Ulysses Grant, le dix-huitième président des États-Unis (1869-1877) s’est s’illustré d’abord sur le champ de bataille. À peine diplômé de l’académie militaire de West Point, Ulysses S. (pour Simpson, le nom de sa mère) Grant fait ses armes, comme beaucoup d’officiers de sa génération, dans la guerre qui oppose les États-Unis au Mexique (1846-1848). Après quelques années passées dans la vie civile comme fermier, il reprend du service lors de la guerre de Sécession (1861-1865), au service de l’Union.

Grant commence par combattre avec les volontaires de l’Illinois dans l’Ouest et se distingue en 1862 en remportant la bataille de Shiloh à la tête de ses troupes. Cette victoire donne au Nord le contrôle du Kentucky et d’une grande partie du Tennessee. L’année suivante, au mois de juillet, il est victorieux à Vicksburg. Cette bataille est déterminante pour la suite de la guerre car elle donne aux troupes nordistes le contrôle du fleuve Mississippi. Désormais, la Confédération est coupée en deux et privée du ravitaillement de son arrière-pays. Les sudistes reculent, mais résistent cependant face à une armée nordiste très inégale dans son commandement, quand le Sud compte de nombreux officiers de valeur. Grant continue quant à lui de se distinguer. Sa victoire à Chattanooga (novembre 1863) lui vaut d’être promu général en chef des forces de l’Union en mars 1864. Il reçoit des mains du général Lee la reddition des troupes confédérées à Appomattox le 9 avril 1865. Grant a sauvé l’Union par les armes.

Les républicains qui dirigent le pays décident d’en faire le président de la nation réunifiée. Grant ne peut se prévaloir d’aucune expérience politique, mais sa contribution à la victoire l’a rendu très populaire. En outre, George Washington puis Andrew Jackson ont habitué les Américains à avoir à leur tête un président qui s’est illustré s [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  GRANT ULYSSES S. (1822-1885)  » est également traité dans :

CHATTANOOGA BATAILLE DE (23-25 nov. 1863)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 237 mots
  •  • 1 média

Livrée sur les bords du fleuve Tennessee à la fin de novembre 1863, la bataille de Chattanooga est un tournant de la guerre de Sécession, annonciateur de la victoire finale des nordistes. En tant que nœud ferroviaire, la petite ville de Chattanooga a une importance stratégique pour la Confédération. En septembre 1863, une armée de l'Union, commandée par le général William S. Rosecrans, y est assi […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « La guerre de Sécession »  : […] Le Nord se trouvait placé devant le fait accompli et la question de l'esclavage était singulièrement dépassée. Aucun compromis ne paraît plus possible entre le Nord, qui refuse au Sud le droit de faire unilatéralement sécession, et ce Sud qui s'est déjà donné un gouvernement. Le 12 avril 1861 se produit l'événement décisif : les Confédérés ouvrent le feu sur le fort Sumter, occupé par des troupes […] Lire la suite

FARRAGUT DAVID GLASGOW (1801-1870)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 640 mots

Amiral américain qui s'est illustré pendant la guerre de Sécession (1861-1865), né le 5 juillet 1801 près de Knoxville (Tennessee), mort le 14 août 1870 à Portsmouth (New Hampshire). Enfant, David Glasgow Farragut est adopté par David Porter, alors capitaine de vaisseau, plus tard contre-amiral de la flotte américaine, qui le remarque à La Nouvelle-Orléans. Farragut sert sous les ordres de Porte […] Lire la suite

GUERRE DE SÉCESSION, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

Durant quatre ans, une guerre civile oppose les États-Unis d'Amérique (l'Union) à onze États sécessionnistes du Sud (la Confédération). Ce conflit trouve son origine dans le système de l'esclavage, sur lequel repose toute l'économie agricole du Sud, mais qui se trouve contesté par l'essor du mouvement abolitionniste. L'élection d'Abraham Lincoln à la présidence des États-Unis, en novembre 1860, pr […] Lire la suite

LINCOLN ABRAHAM (1809-1865)

  • Écrit par 
  • Paul M. ANGLE
  •  • 3 764 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une dimension anti-esclavagiste »  : […] L'importance d'Antietam n'était pas seulement militaire. Au début de l'été 1862, Lincoln avait décidé de proclamer l'émancipation des Noirs. Des membres de son cabinet l'en dissuadèrent, arguant du fait que, venant après une série de défaites, un tel acte apparaîtrait comme une mesure de désespoir. Mais la bataille d'Antietam, livrée le 17 septembre, pouvait être considérée comme une victoire. L […] Lire la suite

PANAMÁ

  • Écrit par 
  • David GARIBAY, 
  • Lucile MÉDINA-NICOLAS, 
  • Alain VIEILLARD-BARON
  •  • 9 887 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Neutralisation de l'isthme (1850) »  : […] Les Panaméens étaient d'autant moins disposés à tolérer la tutelle colombienne que la croissance du commerce international et le développement de la navigation à vapeur rendaient de plus en plus évidente la nécessité de percer l'isthme. En fait, depuis que les conquérants espagnols avaient mesuré l'étroitesse de ce dernier, l'idée n'était pas nouvelle. Innombrables sont les projets formés durant l […] Lire la suite

SÉCESSION (GUERRE DE)

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 2 907 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les opérations militaires »  : […] Si le Nord possédait la supériorité matérielle, il ne sut pas en tirer parti, ce qui explique la durée inaccoutumée des opérations, comparable à celle de la Première Guerre mondiale. Dès le départ, le Sud surclasse le Nord sur trois plans. Celui du commandement : ses cadres supérieurs sont excellents, car la tradition militaire était plus profondément ancrée dans le Sud qui eut toujours les meille […] Lire la suite

SHERMAN WILLIAM TECUMSEH (1820-1891)

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 256 mots
  •  • 1 média

Sorti de l'Académie militaire de West Point en 1840, W. T. Sherman sert dans la guerre contre le Mexique, puis démissionne de l'armée pour entrer dans les affaires. Bien vite, toutefois, il revient à l'armée et, dès le déclenchement de la guerre de Sécession, commande une brigade (1861), puis une division (1862). Il participe à la campagne de Grant le long du Mississippi, en 1863, et dans le Tenne […] Lire la suite

Pour citer l’article

Hélène HARTER, « GRANT ULYSSES S. - (1822-1885) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulysses-s-grant/