FARRAGUT DAVID GLASGOW (1801-1870)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Amiral américain qui s'est illustré pendant la guerre de Sécession (1861-1865), né le 5 juillet 1801 près de Knoxville (Tennessee), mort le 14 août 1870 à Portsmouth (New Hampshire).

Enfant, David Glasgow Farragut est adopté par David Porter, alors capitaine de vaisseau, plus tard contre-amiral de la flotte américaine, qui le remarque à La Nouvelle-Orléans. Farragut sert sous les ordres de Porter sur la frégate Essex pendant la guerre de 1812 contre les Anglais. Ce vaisseau capture tant de baleiniers britanniques que Farragut, alors âgé de 12 ans, est nommé à la tête d'un des navires capturés. À 20 ans, c'est un officier de marine accompli. En 1823, il sert sous les ordres de Porter dans une escadre qui a pour mission d'éliminer les pirates des Caraïbes. Il reçoit son premier commandement indépendant en 1824.

En décembre 1861, après de nombreuses années de service, Farragut est nommé à la tête de l'escadre de l'Union chargée d'assurer le blocus de la zone occidentale du golfe du Mexique. Il a l'ordre de remonter le Mississippi et de prendre La Nouvelle-Orléans, par laquelle le Sud reçoit une grande partie de ses fournitures de guerre venant de l'étranger. Ne tenant pas compte des recommandations du ministère de la Guerre, qui préconise de s'emparer d'abord des deux forts en aval de la ville par des tirs de mortier, il réussit à mettre en œuvre son propre plan, plus audacieux : il passe ces forts en tirant dans la nuit avec des canons (24 avril 1862). Ensuite il détruit la plus grande partie de l'escadre confédérée du fleuve, déployée juste en amont des forts. Les troupes de l'Union peuvent alors débarquer sous les tirs de protection de Farragut, entraînant la reddition des deux forts et de la ville.

L'année suivante, durant l'avancée du général Ulysses S. Grant vers Vicksburg (Mississippi), Farragut apporte son soutien à ce dernier. Il passe les ouvrages défensifs de Port Hudson en dessous de la Red River et bloque le trafic des confédérés en aval de cet affluent. Vicksburg tom [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  FARRAGUT DAVID GLASGOW (1801-1870)  » est également traité dans :

SÉCESSION (GUERRE DE)

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 2 907 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les opérations militaires »  : […] Si le Nord possédait la supériorité matérielle, il ne sut pas en tirer parti, ce qui explique la durée inaccoutumée des opérations, comparable à celle de la Première Guerre mondiale. Dès le départ, le Sud surclasse le Nord sur trois plans. Celui du commandement : ses cadres supérieurs sont excellents, car la tradition militaire était plus profondément ancrée dans le Sud qui eut toujours les meille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/secession-guerre-de/#i_39901

Pour citer l’article

« FARRAGUT DAVID GLASGOW - (1801-1870) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-glasgow-farragut/