CHATTANOOGA BATAILLE DE (23-25 nov. 1863)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Livrée sur les bords du fleuve Tennessee à la fin de novembre 1863, la bataille de Chattanooga est un tournant de la guerre de Sécession, annonciateur de la victoire finale des nordistes. En tant que nœud ferroviaire, la petite ville de Chattanooga a une importance stratégique pour la Confédération. En septembre 1863, une armée de l'Union, commandée par le général William S. Rosecrans, y est assiégée par des unités sudistes dirigées par le général Braxton Bragg. Le mois suivant, le général Ulysses Grant prend en main les opérations pour secourir les forces de l'Union et décide de passer à l'offensive. Avec l'aide des troupes des généraux Joseph Hooker et William Sherman, les forces unionistes triomphent des Confédérés lors des batailles de Lookout Mountain et de Missionary Ridge. Les sudistes doivent lever le siège de Chattanooga ; à la fin du mois, l'armée des Confédérés abandonne toutes ses positions dans le Tennessee et bat en retraite en Georgie. Les pertes humaines (environ 6 000 nordistes et 7 000 Confédérés) sont moins élevées qu'à Chickamauga, mais, par ses conséquences sur la suite de la guerre, cette bataille est comparable à celles de Vicksburg et de Gettysburg la même année. Désormais, la voie est libre pour Sherman, qui marchera sur Atlanta et Savannah l'année suivante.

Bataille de Chattanooga

Bataille de Chattanooga

photographie

Bataille décisive de la guerre de Sécession livrée sur la rivière Tennessee en novembre 1863, Chattanooga a fait l'objet d'une abondante iconographie. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« CHATTANOOGA BATAILLE DE (23-25 nov. 1863) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-chattanooga/