TURBINES À GAZ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Turbine à gaz : coupe schématique

Turbine à gaz : coupe schématique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Turbine à gaz à cycle simple

Turbine à gaz à cycle simple
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Turboréacteur

Turboréacteur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Chambre de combustion

Chambre de combustion
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Le foyer

Le foyer, ou chambre de combustion, est l'endroit où l'on fournit à l'air l'énergie sous forme chimique en y réalisant une réaction chimique ou une combustion de l'air. La combustion est une oxydation d'un hydrocarbure. La quantité de carburant injectée dans le foyer placé entre le compresseur et la turbine est généralement inférieure à la valeur, appelée stœchiométrique, utilisant toute la quantité d'air aspirée, cela afin d'amener les gaz brûlés à une température admissible pour les matériaux employés pour la turbine (aubes, disques, carters, etc.). On dit alors que le mélange est pauvre, ou encore que la richesse est inférieure à l'unité.

L'obtention d'une combustion satisfaisante dans le foyer suppose tout d'abord qu'un mélange intime entre air et carburant soit réalisé. Dans le cas où un carburant liquide est utilisé, trois types d'injecteurs sont généralement employés : des pulvérisateurs de type mécanique, des cannes de prévaporisation ou encore des pulvérisateurs aérodynamiques, les gouttelettes de carburant liquide étant cisaillées entre deux lames d'air contrarotatives. Le délai d'inflammation, qui dépend de la température, de la pression et de la richesse, doit être suffisamment court. Enfin, pour que la flamme soit stabilisée dans le foyer, il faut organiser la combustion dans des zones où la vitesse du fluide est très faible, afin que la propagation de la flamme par effet de conduction puisse compenser la convection des gaz vers l'aval. À cet effet, on utilise parfois des accroche-flammes, et, plus généralement, on organise des zones de recirculation stable.

Un foyer de turboréacteur comporte un tube à flammes, où est admis en premier l'air primaire mélangé au kérosène au moyen d'injecteurs. Dans la première partie de ce tube est organisée une combustion stœchiométrique. L'air secondaire enveloppe ensuite ce tube, assurant ainsi une protection thermique, et des perforations réalisées dans ce dernier contribuent à organiser les recirculations souhaitées dans le tube et assurent une dilution des produits de combustion. Des travaux de recherche son [...]

Chambre de combustion

Chambre de combustion

Dessin

Coupe schématique d'une chambre de combustion. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : chef de division de recherche à l'Office national d'études et de recherches aérospatiales, Châtillon
  • : ingénieur chargé de mission turbines à gaz, O.N.E.R.A., professeur de turbomachines à la fondation E.P.F.

Classification


Autres références

«  TURBINES À GAZ  » est également traité dans :

CHEMINS DE FER

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BERNARD, 
  • Daniel BRUN, 
  • Universalis
  •  • 12 356 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Genèse du projet de ligne à grande vitesse Sud-Est »  : […] En France, à la suite des essais à grande vitesse des Landes de 1955 (record du monde à 331 km/h sur infrastructure classique et avec des locomotives proches d'engins de série existants), le Capitole (Paris-Toulouse) bénéficiait dès 1967 d'un relèvement de vitesse à 200 km/h plutôt symbolique compte tenu de la faible longueur du parcours concerné. Le bénéfice de cette vitesse fut ultérieurement é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chemins-de-fer/#i_29512

NAVIRES - Navires de guerre

  • Écrit par 
  • Régis BEAUGRAND, 
  • André BERNARDINI, 
  • Jean LE TALLEC, 
  • Marc MENEZ, 
  • Jean TOUFFAIT
  •  • 12 476 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Du xxe siècle à nos jours »  : […] Au début du xx e  siècle, le développement d'une artillerie de plus en plus puissante entraîne aussi le développement du blindage : on assiste à une course au gigantisme sur les bâtiments de combat (lutte entre le canon et la cuirasse) : c'est l'ère des cuirassés. Très tôt, les États-Unis démontrent qu'un avion peut décoller (1910) et apponter (19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navires-navires-de-guerre/#i_29512

PROPULSION AÉRONAUTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean CALMON
  •  • 7 128 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La turbine »  : […] Depuis la Seconde Guerre mondiale, la température devant turbine des moteurs pour les avions de combat a augmenté d'abord modérément grâce aux seuls progrès des matériaux, puis plus fortement, au rythme moyen de 15  0 C par an, dès qu'est intervenu le refroidissement des aubes. Les aubes sont refroidies par de l'air prélevé à la sortie ou dans les derniers étages de compre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propulsion-aeronautique/#i_29512

PROPULSION NAVALE

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL, 
  • Michel BONNOTTE, 
  • Jacques HARTWEG, 
  • Roger ROUDIL
  •  • 4 772 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Turbines à gaz »  : […] Même si ce sont principalement les grands navires de combat qui sont équipés de ce type de propulsion, l'emploi de la turbine à gaz tend à se répandre dans la marine marchande, en raison de ses avantages en termes de masse et de concept d'entretien (entretien par échange standard de modules, permettant une immobilisation réduite) et des progrès réalisés en matière de rendement. Les turbines à gaz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propulsion-navale/#i_29512

ROLLS-ROYCE

  • Écrit par 
  • Bertrand DREYFUS
  •  • 636 mots
  •  • 3 médias

Firme britannique de construction automobile et aéronautique, fondée en 1906 à Manchester par un mécanicien de grand talent, Frederick Henry Royce (1863-1933), et un jeune aristocrate anglais, féru de sports mécaniques, Charles Stewart Rolls (1877-1910). Celui-ci fut le premier aviateur à faire l'aller et retour sans escale entre l'Angleterre et la France, un an après la mémorable traversée de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rolls-royce/#i_29512

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean FABRI, Yves RIBAUD, « TURBINES À GAZ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbines-a-gaz/