TSARSKOÏE SELO, Russie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Palais Catherine à Tsarskoïe Selo (Pouchkine)

Palais Catherine à Tsarskoïe Selo (Pouchkine)
Crédits : Walter Bibikow/ AWL Images/ Getty Images

photographie

Tsarskoïe Selo, façade

Tsarskoïe Selo, façade
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tsarskoïe Selo, salons

Tsarskoïe Selo, salons
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tsarskoïe Selo, grande galerie

Tsarskoïe Selo, grande galerie
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Tsarskoïe Selo est situé au sud de Saint-Pétersbourg (24 km) sur les terres d'un ancien domaine suédois qui portait le nom de Saari mojs, « lieu élevé » en finnois. Russifié, ce nom fut transformé d'abord en Sarskaïa myza puis en Sarskoïe Selo. Le domaine fut offert, en 1703, par Pierre le Grand au premier gouverneur de Saint-Pétersbourg, Alexandre Menchikov, et, en 1710, à la femme de Pierre, Catherine Ire, pour laquelle l'architecte Johann Friedrich Braunstein construisit le premier palais en 1717-1723. En 1725, la propriété reçut le statut de la résidence impériale, connue, depuis 1728, sous le nom de Tsarskoïe Selo (village des tsars). Les grands travaux commencèrent à Tsarskoïe Selo sous le règne de l'impératrice Élisabeth, fille de Pierre et de Catherine, qui créa un ensemble splendide de style baroque. Pendant les huit premières années (1744-1752) le chantier fut dirigé par plusieurs architectes sans aucun plan général, l'impératrice ne cessant d'ajouter, de casser, ou encore de refaire ce qui venait d'être bâti. Mais en 1752 Élisabeth commanda à l'Italien Francesco Bartolomeo Rastrelli (1700-1771), arrivé en Russie en 1716, une reconstruction radicale de son palais. Rastrelli devenait le maître d'œuvre à une seule condition : il ne devait pas toucher au bâtiment central du palais construit sous Catherine Ire. Comme Louis XIV à Versailles, qui avait voulu garder le pavillon de chasse de son père, Élisabeth préservait la mémoire de sa mère.

Le palais Catherine fut achevé en 1756. En réunissant les différentes parties sous une seule toiture, Rastrelli créa un bâtiment long de 306 mètres qui donnait une impression d'achèvement grâce aux deux pavillons qui se dressaient de chaque côté et qui comprenaient, à gauche, un escalier d'honneur et, à droite, une chapelle ornée de cinq coupoles à bulbe. Les murs de façade disparaissent sous une abondante décoration de stucs, de colonnes et d'innombrables statues qui encadre les grandes fenêtres. À l'intérieur du palais, une enfilade [...]

Palais Catherine à Tsarskoïe Selo (Pouchkine)

Palais Catherine à Tsarskoïe Selo (Pouchkine)

Photographie

L'église du palais Catherine à Tsarskoïe Selo (Pouchkine), près de Saint-Pétersbourg, Russie. 

Crédits : Walter Bibikow/ AWL Images/ Getty Images

Afficher

Tsarskoïe Selo, façade

Tsarskoïe Selo, façade

Photographie

Tsarskoïe Selo, façade orientale du palais de Catherine II. Architecte : Francesco Rastrelli. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chargée de recherche au centre André-Chastel, université de Paris-IV-Sorbonne, docteur en histoire et civilisation de l'École des hautes études en sciences sociales, habilitée à diriger les recherches

Classification


Autres références

«  TSARSKOÏE SELO, Russie  » est également traité dans :

AKHMATOVA ANNA (1889-1966)

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER
  •  • 2 549 mots

Dans le chapitre « Formation et débuts littéraires »  : […] Fille d'un ingénieur-mécanicien de la marine, Anna Akhmatova (de son vrai nom Gorenko), née le 11 (23) juin 1889 près d'Odessa, a passé une grande partie de son enfance et de sa jeunesse près de Saint-Pétersbourg, à Tsarskoïe-Selo, résidence d'été des souverains russes à partir du xviii e  siècle. Le palais baroque, bâti pour l'impératrice Élisabeth par l'architecte italien Rastrelli, le lycée im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-akhmatova/#i_70368

CAMERON CHARLES (vers 1740-1812)

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 937 mots

La biographie de l'architecte écossais Charles Cameron à longtemps posé des problèmes jusqu'à ce que des recherches récentes, notamment celles de Dimitri Shvidkovsky ( The Empress and the Architect , New Haven-Londres, Yale University Press, 1996) fassent le point sur cette question. Charles Cameron est né vers 1740. Son père, Walter Cameron, était entrepreneur en bâtiment à Londres et l'ami du cé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-cameron/#i_70368

Pour citer l’article

Olga MEDVEDKOVA, « TSARSKOÏE SELO, Russie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tsarskoie-selo-russie/