TOPAZE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Gisements

La topaze est assez fréquente dans les veines de granite, les pegmatites acides et certains filons hydrothermaux. On la trouve aussi dans des roches silico-carbonatées, en tant que produit du métamorphisme de contact. En raison de sa dureté, de sa résistance à l'altération et de son poids spécifique relativement élevé, elle est fréquente dans les dépôts alluvionnaires, notamment en concentration dans les placers.

Elle se trouve associée à d'autres minéraux pneumatolytiques : lépidolite, phlogopite, tourmaline, béryl, etc.

La topaze se rencontre dans le monde entier, mais elle n'est pas toujours de qualité gemme. Au xviiie siècle, elle était principalement exploitée dans la mine de Schneckenstein, dans les monts métallifères (Erzgebirge) de Saxe, qui livra de beaux cristaux jaunes de plusieurs centimètres ; le site est depuis longtemps épuisé. La gemme perdit de sa valeur lorsque les riches gisements du Brésil furent découverts. Les plus importants sont ceux de l'État de Minas Gerais, notamment la mine alluvionnaire de Capão do Lana, découverte durant la Seconde Guerre mondiale et exploitée à partir des années 1970. Son exploitation industrielle, à l'aide de jets d'eau fortement pressurisée pour séparer les cristaux de la gangue, a livré des gemmes bleues d'une grande perfection, de taille décimétrique. D'autres mines ont été ouvertes dans cet État, dont certaines exploitent les topazes directement dans des pegmatites ; de couleur bleue, associées à la tourmaline bleue et au béryl vert, elles y tapissent les parois internes de géodes dont le volume peut atteindre plusieurs mètres cubes. D'autres gisements sont connus au Brésil, dans les États de Bahia, d'Espírito Santo et de Goiás.

En Russie, de superbes cristaux bleus décimétriques et d'autres pluricentimétriques de teinte champagne ont été trouvés dans les monts de l'Adun Tchilon (Sibérie). Dans l'Oural, de très beaux spécimens de topaze transparente bleutée sont extraits de géodes au sein [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  TOPAZE  » est également traité dans :

GEMMES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POIROT, 
  • Henri-Jean SCHUBNEL
  •  • 6 256 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Silicates autres que les béryls »  : […] Le péridot est très anciennement connu. On y distingue trois nuances de vert : vert-jaune à jaune-vert (chrysolite) ; vert olive (olivine) ; vert mousse (péridot stricto sensu ). Ce minéral existe dans les roches ultrabasiques (Égypte, Birmanie). La famille des grenats donne plusieurs gemmes : le pyrope , rou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gemmes/#i_20897

GRANITES ET RHYOLITES

  • Écrit par 
  • Bernard BONIN, 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Georges PÉDRO, 
  • Michel ROBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Granites orogéniques d'anatexie »  : […] Une famille de granites se singularise par sa richesse en quartz, la présence de silicates alumineux et l'absence de roches basiques congénères. Intimement mêlés aux formations métamorphiques dont ils sont issus, ces granites constituent la série anatectique. Les granites d'anatexie sont abondants dans les zones internes des chaînes de collision continentale (type Himalaya), ils renferment de nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granites-et-rhyolites/#i_20897

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « TOPAZE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/topaze/