VIX TOMBE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tombe de Vix (Côte d'Or)

Tombe de Vix (Côte d'Or)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Torque provenant de la tombe de Vix (Côte-d'Or)

Torque provenant de la tombe de Vix (Côte-d'Or)
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Cratère, vase grec, banquet

Cratère, vase grec, banquet
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie


La découverte par René Joffroy de la tombe princière de Vix (Côte-d'Or), dans l'hiver 1952-1953, marque un tournant dans notre connaissance du premier Âge du fer dans l'Europe tempérée, la période qu'on appelle hallstattienne d'après le site de Hallstatt (Alpes du Salzkammergut autrichien). Elle reste une des deux seules tombes de ce type retrouvées intactes, qui permettent donc une approche des mentalités et des rites, tels que les révèle un mobilier funéraire particulièrement riche et complexe. C'est dans les années suivantes qu'ont été définis les caractères particuliers de cette période dans ce qu'on a appelé le « domaine hallstattien occidental », de l'Autriche de l'Ouest à la Bourgogne incluses, surtout du milieu du vie siècle au milieu du ve siècle avant J.-C. C'est à ce moment que les relations avec la Méditerranée, dont la tombe de Vix reste l'illustration la plus impressionnante, jouent un rôle essentiel dans l'évolution même du monde hallstattien.

La tombe et son mobilier

On savait que le mont Lassois, sur la commune de Vix, près de Châtillon-sur-Seine, avait été occupé et fortifié dans la dernière période du premier Âge du fer ; sous le second Empire, deux tombes, partiellement pillées, sur la commune voisine de Sainte-Colombe, avaient déjà livré des restes de chars et d'objets riches, bijoux d'or dans l'une, bassin de bronze à protomés de griffons sur trépied de fer et de bronze dans l'autre. Mais la tombe de Vix est d'une richesse beaucoup plus grande (voir plan). La défunte y était couchée dans la caisse d'un char, dont les roues, démontées, étaient appuyées contre une paroi. Du côté opposé, un grand cratère, le plus grand vase de bronze antique qui nous soit parvenu, était accompagné d'une cruche de bronze étrusque, de deux coupes en céramique attiques et d'une phiale en argent. S'y ajoutent trois bassins de bronze, reconnus dès le début, de même que la cruche, comme des produits [...]

Tombe de Vix (Côte d'Or)

Tombe de Vix (Côte d'Or)

Dessin

La tombe de Vix : croquis de situation des objets (d'après R. Joffroy). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  VIX TOMBE DE  » est également traité dans :

EUROPE, préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Gérard BAILLOUD, 
  • Jean GUILAINE, 
  • Michèle JULIEN, 
  • Bruno MAUREILLE, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Alain TURQ
  • , Universalis
  •  • 21 345 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Civilisations du fer »  : […] On distingue deux périodes classiques : Hallstatt et La Tène, mais il faut remarquer que les civilisations de La Tène et de Hallstatt ne correspondent pas exactement à l'utilisation chronologique des termes La Tène et Hallstatt appliqués à d'autres civilisations d'Europe. Le site de Hallstatt en haute Autriche révèle en 1846 un grand cimetière où les premières armes en fer concurrençaient les po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-prehistoire-et-protohistoire/#i_7004

JOFFROY RENÉ (1915-1986)

  • Écrit par 
  • Henri DELPORTE
  •  • 1 024 mots

Né à Chaumont (Haute-Marne) le 10 juin 1915, René Joffroy est décédé à Châtillon-sur-Seine (Côte-d'Or) le 5 février 1986. Dès l'université, René Joffroy se révéla très éclectique, à l'image de 1'« honnête homme » de l'époque classique. Latiniste et helléniste mais ayant aussi étudié la langue peul, historien et ethnologue, entomologiste à l'occasion, il était titulaire de plusieurs certificats de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-joffroy/#i_7004

STATUAIRE CELTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 200 mots

À la fin de la civilisation de Hallstatt, vers — 500, de grandes statues de pierre furent sculptées. Ainsi, celle qui surmontait le tumulus princier de Hirschlanden (Bade-Wurtemberg, Allemagne) représente un guerrier nu portant un chapeau conique. D'autres fragments de statues ont été trouvés à proximité de la tombe de Vix, en Bourgogne. Cette tradition se poursuit au v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/statuaire-celtique/#i_7004

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude ROLLEY, « VIX TOMBE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tombe-de-vix/