Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

VIX TOMBE DE

La découverte par René Joffroy de la tombe princière de Vix (Côte-d'Or), dans l'hiver 1952-1953, marque un tournant dans notre connaissance du premier Âge du fer dans l'Europe tempérée, la période qu'on appelle hallstattienne d'après le site de Hallstatt (Alpes du Salzkammergut autrichien). Elle reste une des deux seules tombes de ce type retrouvées intactes, qui permettent donc une approche des mentalités et des rites, tels que les révèle un mobilier funéraire particulièrement riche et complexe. C'est dans les années suivantes qu'ont été définis les caractères particuliers de cette période dans ce qu'on a appelé le « domaine hallstattien occidental », de l'Autriche de l'Ouest à la Bourgogne incluses, surtout du milieu du vie siècle au milieu du ve siècle avant J.-C. C'est à ce moment que les relations avec la Méditerranée, dont la tombe de Vix reste l'illustration la plus impressionnante, jouent un rôle essentiel dans l'évolution même du monde hallstattien.

La tombe et son mobilier

On savait que le mont Lassois, sur la commune de Vix, près de Châtillon-sur-Seine, avait été occupé et fortifié dans la dernière période du premier Âge du fer ; sous le second Empire, deux tombes, partiellement pillées, sur la commune voisine de Sainte-Colombe, avaient déjà livré des restes de chars et d'objets riches, bijoux d'or dans l'une, bassin de bronze à protomés de griffons sur trépied de fer et de bronze dans l'autre. Mais la tombe de Vix est d'une richesse beaucoup plus grande (voir plan). La défunte y était couchée dans la caisse d'un char, dont les roues, démontées, étaient appuyées contre une paroi. Du côté opposé, un grand cratère, le plus grand vase de bronze antique qui nous soit parvenu, était accompagné d'une cruche de bronze étrusque, de deux coupes en céramique attiques et d'une phiale en argent. S'y ajoutent trois bassins de bronze, reconnus dès le début, de même que la cruche, comme des produits étrusques. La parure de la morte comportait des fibules et un collier de fabrication locale, entrant bien dans des séries connues, un grand anneau creux de bronze, et surtout un étonnant objet d'or, que le fouilleur avait identifié comme un diadème dont les boules terminales auraient été appuyées sur les oreilles, mais qui est plutôt un torque, normalement porté au cou, auquel on ne connaît aucun équivalent. Les petits chevaux ailés qui le décorent sont, plus ou moins directement, d'origine méditerranéenne ; on avait même évoqué les Scythes. Mais l'accord est général aujourd'hui pour penser qu'il est de fabrication locale.

Tombe de Vix (Côte d'Or) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Tombe de Vix (Côte d'Or)

Torque provenant de la tombe de Vix (Côte-d'Or) - crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Torque provenant de la tombe de Vix (Côte-d'Or)

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite de l'université de Bourgogne

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Tombe de Vix (Côte d'Or) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Tombe de Vix (Côte d'Or)

Torque provenant de la tombe de Vix (Côte-d'Or) - crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Torque provenant de la tombe de Vix (Côte-d'Or)

Autres références

  • EUROPE, préhistoire et protohistoire

    • Écrit par Gérard BAILLOUD, Universalis, Jean GUILAINE, Michèle JULIEN, Bruno MAUREILLE, Michel ORLIAC, Alain TURQ
    • 21 406 mots
    • 22 médias
    ...l'Espagne. À la phase récente, de grandes sépultures princières attestent en Allemagne du Sud l'existence d'aristocraties guerrières. En Bourgogne, la tombe de Vix a livré à R. Joffroy le magnifique cratère en bronze de style méditerranéen qui accompagnait dans l'au-delà une princesse à torque d'or reposant sur...
  • JOFFROY RENÉ (1915-1986)

    • Écrit par Henri DELPORTE
    • 1 025 mots

    Né à Chaumont (Haute-Marne) le 10 juin 1915, René Joffroy est décédé à Châtillon-sur-Seine (Côte-d'Or) le 5 février 1986.

    Dès l'université, René Joffroy se révéla très éclectique, à l'image de 1'« honnête homme » de l'époque classique. Latiniste et helléniste mais ayant aussi étudié...

  • STATUAIRE CELTIQUE

    • Écrit par Jean-Paul DEMOULE
    • 200 mots

    À la fin de la civilisation de Hallstatt, vers — 500, de grandes statues de pierre furent sculptées. Ainsi, celle qui surmontait le tumulus princier de Hirschlanden (Bade-Wurtemberg, Allemagne) représente un guerrier nu portant un chapeau conique. D'autres fragments de statues ont été trouvés...

Voir aussi