TITANE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Alliages de titane

Le titane solide possède deux structures cristallines : hexagonale compacte (phase α) au-dessous de 880 0C et cubique centrée (phase β) au-delà. Ce dimorphisme est à la base de la classification pratique des alliages de titane et de leur possibilité de traitement thermique. On distingue, suivant la nature et la quantité d'éléments d'alliages, les familles « alpha », « alpha-bêta » et « bêta » ayant chacune des propriétés d'usage particulières. Les plus hautes résistances mécaniques sont obtenues avec les alliages β (jusqu'à 145 × 105 Pa), ce qui, étant donné leur densité, correspond à un indice résistance/masse volumique parmi les plus élevés (≃ 3 000 hPa . kg—1 . m3).

Les alliages de titane sont donc utilisés pour l'essentiel dans l'industrie aéronautique et spatiale, soit dans les moteurs à réaction (compresseurs), soit dans la cellule ou les trains d'atterrissage, dans les hélicoptères (moyeu-rotor), dans les engins spatiaux (capsules et fusées). Ils trouvent également des emplois dans la construction navale et automobile, l'armement, les industries du vide, par exemple. Les compositions et caractéristiques types à l'ambiante de quelques alliages courants de titane sont données dans le tableau.

Titane : alliages

Tableau : Titane : alliages

Quelques alliages courants de titane. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Sphène ou titanite

Sphène ou titanite
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie

Titane : alliages

Titane : alliages
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : chef de groupe au Centre de recherches métallurgiques d'Ugine Aciers

Classification

Autres références

«  TITANE  » est également traité dans :

ACIER - Technologie

  • Écrit par 
  • Louis COLOMBIER, 
  • Gérard FESSIER, 
  • Guy HENRY, 
  • Joëlle PONTET
  •  • 14 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Aciers alliés »  : […] Les aciers alliés se distinguent des aciers non alliés par la présence de certains éléments d'alliage (cf. tableau). Les éléments d'alliage agissent sur la structure de l'acier et modifient par là certaines de leurs propriétés, mais ils peuvent aussi attribuer à l'acier des propriétés entièrement nouvelles. Chacun de ces éléments se caractérise par une tendance dominante soit à rester dissous da […] Lire la suite

ALLIAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GACHON
  •  • 7 352 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Alliages métalliques industriels »  : […] Après ces considérations générales, nous pouvons maintenant nous intéresser à des alliages industriels. Les plus utilisés sont les aciers, qui présentent une palette particulièrement riche de produits, depuis ce qu'il est convenu d'appeler, plus ou moins péjorativement, la ferraille, jusqu'aux aciers inoxydables, en passant par les maragings , mis en œuvre pour des usages tels que les pièces soumi […] Lire la suite

AVIATION - Avions civils et militaires

  • Écrit par 
  • Yves BROCARD
  •  • 9 438 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Structure et matériaux »  : […] La structure de la cellule est conçue pour résister aux efforts qui s'exercent sur l'avion au cours des différentes phases du vol et pour toute sa durée de vie (de l'ordre de 40 000 h de vol), tout en étant aussi légère que possible, et cela pour un coût pas trop élevé. D'autres impératifs tels que la sécurité et la facilité d'effectuer la maintenance impliquent que, d'une part, la structure ne so […] Lire la suite

BAUXITES

  • Écrit par 
  • Michel ESTERLE, 
  • Jean-Pierre LAJOINIE
  •  • 3 788 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Minéraux du titane »  : […] Les principales formes minéralogiques du titane dans les bauxites sont représentées par le rutile, l'anatase, la brookite, formes différentes de TiO 2 . On signale aussi de faibles quantités de sphène, leucoxène, titanomagnétite et pérovskite. […] Lire la suite

CATALYSEURS MÉTALLOCÈNES

  • Écrit par 
  • Roger SPITZ
  •  • 2 051 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les métallocènes en catalyse de polymérisation »  : […] Le métallocène du titane, ou titanocène, n'est pas capable de polymériser seul, puisque c'est un composé stable. Pour le déstabiliser, c'est-à-dire modifier ses liaisons et ses propriétés électroniques, on utilise un activateur. Par analogie avec les systèmes catalytiques Ziegler-Natta dérivés du chlorure de titane, qui servent pour la polymérisation industrielle de l'éthylène et du propylène, on […] Lire la suite

LASERS

  • Écrit par 
  • Yves LECARPENTIER, 
  • Alain ORSZAG
  •  • 10 805 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les lasers titane-saphir »  : […] Les niveaux d'énergie de l'ion titane (Ti), incorporé à du saphir (oxyde d'aluminium, Al 2 O 3 ), sont très larges. Comme avec les colorants, on constitue des lasers avec ce matériau qui permet l'émission dans une plage très étendue (de 650 à 1 100 nm environ). Là encore, la très courte durée de vie du niveau émissif conduit à pomper ce laser par un autre laser : usuellement un laser Nd-YAG doub […] Lire la suite

MAGNÉTITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 152 mots
  •  • 1 média

Oxyde de fer, la magnétite (du grec magnès , aimant) doit son nom à sa principale caractéristique : c'est un aimant naturel. La forme de ses cristaux permet également de la distinguer aisément, ceux-ci se présentant généralement en octaèdres, en dodécaèdres ou en rhomboèdres parfaits, dérivant d'un habitus cubique sous lequel on rencontre rarement cette espèce minérale. Les faces, noires et bril […] Lire la suite

MÉTAUX - Gisements métallifères

  • Écrit par 
  • Marie-José PAVILLON
  •  • 7 828 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les concentrations liées au métamorphisme »  : […] Si le métamorphisme général n'est pas générateur de gisement métasomatique avec apport des éléments métalliques de la profondeur par exemple, il peut intervenir de deux façons en métallogénie : soit métamorphiser un gisement existant d'origine sédimentaire, volcano-sédimentaire ou volcanique, soit exprimer des éléments métalliques diffus dans la roche soumise au métamorphisme qui deviennent ainsi […] Lire la suite

OLIGOÉLÉMENTS

  • Écrit par 
  • Jean LAVOLLAY
  •  • 3 577 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Notion d'oligoélément »  : […] Les progrès de l'analyse chimique conduisirent à la mise en évidence de nombreux autres éléments et à leur détermination quantitative. La question s'est donc posée de savoir quels étaient ceux dont l'existence dans tous les organismes, végétaux et animaux, permettrait de les envisager comme des constituants normaux. Dès 1937, Gabriel Bertrand considérait comme démontré qu'en plus des onze élément […] Lire la suite

RAYONNEMENT COSMIQUE - Rayons gamma cosmiques

  • Écrit par 
  • François LEBRUN, 
  • Robert MOCHKOVITCH, 
  • Jacques PAUL
  •  • 8 032 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les résultats »  : […] Avec plus de 700 sources détectées par I.B.I.S./I.S.G.R.I. en près de six ans d'observation, le premier résultat scientifique important obtenu grâce à Integral est le fait que, contrairement à ce qu'on observe au-delà de 10 mégaélectronvolts, l'essentiel de l'émission de notre Galaxie à basse énergie (inférieure à 200 keV) ne provient pas du milieu interstellaire mais de sources ponctuelles. Ce r […] Lire la suite

Pour citer l’article

Léon SÉRAPHIN, « TITANE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/titane/