MONOD THÉODORE (1902-2000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Savant et naturaliste français connu pour ses nombreux travaux effectués dans le Sahara, Théodore Monod est à l'origine un zoologiste spécialiste des crustacés et des poissons. Ses nombreuses missions en Afrique de l'Ouest et son intérêt particulier pour le désert l'ont conduit à étudier spécifiquement ce milieu, dont il est devenu l'un des meilleurs connaisseurs. Parallèlement à ses expéditions, il dirigeait à Paris le laboratoire d'ichtyologie du Muséum national d'histoire naturelle. Qu'il ait pu être à la fois botaniste, zoologiste, géologue, archéologue et géographe font de lui l'un des derniers naturalistes. Ouvert très tôt à des questions d'écologie et adepte de la non-violence, il fut également un ardent militant en faveur de la paix, de la fraternité et du respect envers toute forme de vie.

Un naturaliste voyageur

Né le 9 avril 1902 à Rouen, Théodore Monod est le troisième fils de Wilfred Monod, pasteur et théologien protestant. Il grandit dans un milieu culturel et spirituel exigeant qui forgera sa personnalité. Attiré très jeune par les sciences naturelles, il entre, dès 1922, comme assistant au Muséum national d'histoire naturelle et y soutient sa thèse, en 1926, portant sur les Gnathiidae, un groupe de crustacés isopodes vivant à l'état libre ou en parasites des poissons.

Ce sont deux missions de recherche qui lui font connaître le continent africain et, plus particulièrement, le désert du Sahara, auquel il consacrera sa vie. En 1922, il est envoyé sur la côte de Mauritanie par le laboratoire des Pêches et Productions coloniales pour enquêter sur les ressources halieutiques de ce pays. Au terme d'un séjour d'un an, une méharée de trois semaines lui fait découvrir le désert.

En 1927-1928, il participe, en tant que naturaliste, à la mission d'exploration Augiéras-Draper qui va parcourir durant quinze mois le Sahara occidental. Sa vocation de naturaliste trouve [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MONOD THÉODORE (1902-2000)  » est également traité dans :

BRULY BOUABRÉ FRÉDÉRIC (vers 1923-2014)

  • Écrit par 
  • André MAGNIN
  •  • 1 185 mots

Frédéric Bruly Bouabré est né vers 1923 à Zéprégühé, petit village de la Côte d'Ivoire (alors une colonie de l'Afrique-Occidentale française) ; il vit et travaille à Abidjan. Comme le dit Bouabré, en Afrique, quand un homme est né, on se contente de savoir qu'il est né, on ne cherche à compter ni les jours, ni les mois, ni les années... L'enfant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-bruly-bouabre/#i_91385

LHOTE HENRI (1903-1991)

  • Écrit par 
  • Alfred MUZZOLINI
  •  • 1 502 mots

Depuis l'immense succès de son ouvrage populaire, À la découverte des fresques du Tassili (paru en 1958, réédité trois fois, traduit en quinze langues), Henri Lhote symbolise auprès d'un vaste public la recherche en art rupestre saharien. Dès 1850, pourtant, on connaissait l'existence de figurations sur les rochers du Sahara, et quelques première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-lhote/#i_91385

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La méthode culturelle »  : […] Les présupposés évolutionnistes . Bien que depuis plus d'un siècle, de nombreux auteurs aient réfuté la doctrine évolutionniste voulant faire partout passer l'humanité de l'étage des « chasseurs » à celui des « pasteurs » et bien qu'une théorie aussi obsolète soit abandonnée par la plupart des anthropologues, il est curieux de constater qu'elle es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_91385

Pour citer l’article

Isabelle JARRY, « MONOD THÉODORE - (1902-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-monod/