LHOTE HENRI (1903-1991)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis l'immense succès de son ouvrage populaire, À la découverte des fresques du Tassili (paru en 1958, réédité trois fois, traduit en quinze langues), Henri Lhote symbolise auprès d'un vaste public la recherche en art rupestre saharien.

Dès 1850, pourtant, on connaissait l'existence de figurations sur les rochers du Sahara, et quelques premières études de synthèse, très partielles et entachées d'opinions trop personnelles, avaient paru dans les années1920. Vers 1933-1935, le lieutenant Brenans rapporta du Tassili des carnets de « relevés » de gravures et surtout de peintures. Henri Lhote avait alors une trentaine d'années. Sa formation d'origine n'était pas celle de préhistorien, mais celle de naturaliste, de géographe et d'ethnographe. Ses premières missions au Sahara avaient concerné les migrations des criquets pèlerins, et c'est par hasard qu'il avait découvert, au Hoggar, des figurations rupestres. Il avait alors entrepris des recherches et reconnu de nouvelles stations. Encouragé par l'abbé Breuil, il étudia les carnets de Brenans.

Une mission au Tassili ne put cependant être mise sur pied immédiatement. La guerre survint. Dans les années d'après guerre, Lhote entra au C.N.R.S. Il mena de front, pendant quelques années, des études ethnographiques sur les Touareg (ses ouvrages Les Touaregs du Hoggar et La Chasse chez les Touaregs sont des classiques) et des études sur l'art rupestre. En 1952, il présente une étude sur les relevés de Brenans, étude dans laquelle il se détache clairement des idées de l'abbé Breuil, obsolètes et parfois fantaisistes. Lorsque la guerre d'Algérie éclate, la France, pour des raisons évidentes, désire manifester sa présence culturelle en Algérie. Une mission d'envergure pour l'exploration archéologique du Tassili fut décidée et confiée à Lhote.

En 1956-1957, puis à nouveau en 1959, Henri Lhote, avec une douzaine de peintres et photographes, inventoria les sites rupestres maj [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ingénieur géologue à l'Institut géographique national, docteur en préhistoire, rédacteur en chef de la revue Sahara

Classification


Autres références

«  LHOTE HENRI (1903-1991)  » est également traité dans :

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Classification et datation »  : […] Les premières publications de « fresques » du Tassili suscitèrent un important mouvement d'intérêt de la part des préhistoriens et du grand public : on pensait qu'enfin se dévoilaient des témoignages de première main sur la vie quotidienne, les croyances et la culture matérielle de peintres et de graveurs ayant vécu « au temps où le Sahara verdoyait », et que les œuvres allaient nous livrer d'irre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_98301

Pour citer l’article

Alfred MUZZOLINI, « LHOTE HENRI - (1903-1991) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-lhote/