THALÈS DE MILET (env. 625-env. 547 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Thalès avait environ quarante ans lors de l'éclipse du Soleil dont la prédiction lui a valu de rester célèbre (585 av. J.-C.). Il possédait des connaissances en astronomie assez positives et assez avancées pour faire des prévisions rationnelles. Il habitait la cité ionienne de Milet, port et centre d'un commerce étendu aux deux bassins de la Méditerranée : il a vraisemblablement développé ses connaissances en relation avec les techniques de l'orientation maritime. Il aurait été l'auteur d'un « guide nautique ». Il est célèbre aussi pour des travaux de génie militaire — il aurait détourné le cours d'une rivière pour faire passer l'armée du roi de Lydie — et pour une opération de génie commercial : prévoyant une abondante récolte d'olives, il aurait monopolisé les pressoirs pour mieux monnayer leurs services ; mais cela n'est porté au compte de sa « sagesse » que dans la mesure où le même homme est ainsi présenté comme capable de faire fortune et de mépriser la fortune au profit de la contemplation. Thalès est le philosophe qui tombe dans le trou ouvert sous ses pas parce qu'il est occupé à regarder les choses du ciel. Il est non moins célèbre pour avoir donné son nom à un théorème de la théorie du triangle et pour avoir appliqué des techniques géométriques à la mesure de la hauteur des Pyramides et à la mesure des distances en mer.

Thalès - Milet (Asie mineure)

Thalès - Milet (Asie mineure)

Photographie

Thalès de Milet vécut en Asie mineure de 625 à 547 avant J.-C. environ. Selon la tradition, il serait le premier  mathématicien grec. Un théorème de la théorie des triangles porte son nom. Il aurait appliqué  les principes géométriques à la mesure de la hauteur des pyramides et des... 

Crédits : Bettmann/ Corbis

Afficher

Cette science avait sans doute des origines « barbares », qui sont à chercher du côté de l'Égypte et de Babylone. Des travaux récents ont déchiffré les tablettes où la science de Babylone a consigné sa solution des problèmes : ils permettront de mieux apprécier le génie propre aux Grecs dans la constitution de la théorie géométrique élémentaire. La cosmologie de Thalès tire aussi sans doute son origine des civilisations qui ont grandi en bordure des fleuves ou estuaires. Elle fait naître la Terre et toutes choses de la Mer. Si cette cosmologie a mérité d'être citée par [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'université de Paris, ancien professeur à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  THALÈS DE MILET (env. 625-env. 547 av. J.-C.)  » est également traité dans :

THALÈS

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 202 mots

On considère généralement que Thalès de Milet fut le premier philosophe et mathématicien grec. Sa renommée est telle qu'il fait partie des sept sages de l'Antiquité honorés par Diogène Laërce. Il voyagea en Égypte, où il détermina la hauteur d'une pyramide à partir de son ombre et de celle d'un bâton, ce qui e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thales/#i_365

ANTIQUITÉ - Naissance de la philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 11 115 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les présocratiques »  : […] La philosophie n'est pas née à proprement parler en Grèce, mais dans les colonies grecques d'Asie Mineure. C'est à Milet qu'une lignée de physiciens, souvent appelés ioniens en raison de leur origine, commencent à spéculer, dès le début du vi e  siècle avant J.-C., sur la nature profonde des choses, c'est-à-dire sur ce qui, derrière les apparences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-naissance-de-la-philosophie/#i_365

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 11 308 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'école ionienne »  : […] Le premier grand nom de la science grecque est celui de Thalès (env. 625-547 av. J.-C.), fondateur de l'école ionienne, qui fleurit à Milet, en Asie Mineure, et dans l'île de Samos. Pour lui, la Terre est un disque circulaire flottant comme un morceau de bois sur une sorte d'océan dont la substance est source de tout et dont l'évaporation donne l'air. Anaximandre (env. 610-540 av. J.-C.), discipl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_365

CARTOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Guy BONNEROT, 
  • Estelle DUCOM, 
  • Fernand JOLY
  •  • 8 488 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cartographie ancienne »  : […] Dès l’Antiquité, les hommes ont cherché à représenter leur territoire et à mémoriser des itinéraires. Jusqu'au xvii e  siècle, les cartographes se sont surtout préoccupés de donner une image d'ensemble de la Terre au fur et à mesure de sa découverte. Ils procédaient par compilation des connaissances acquises par les voyageurs et les marins, report […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartographie/#i_365

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'Antiquité »  : […] Parmi les premières observations relatives à ce que l'on nommera plus tard électricité, il faut citer les éclairs orageux, la foudre (liée à la production du feu), les aurores boréales, l'attraction de certaines substances par d'autres (ambre et pierres d'aimant). Thalès, né à Milet (env. 625-env. 547), le plus ancien des sept sages de la Grèce, fondateur de l'école ionienne, connaissait la propri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_365

ÉLÉMENTS THÉORIES DES

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 8 234 mots

Dans le chapitre « Les Ioniens »  : […] Vers 600 avant J.-C., Thalès de Milet, le fondateur de l'école ionienne, semble avoir été le premier philosophe qui ait tenté de dégager une théorie cosmologique préscientifique des systèmes magico-religieux babyloniens et égyptiens. En effet, la conception centrale de la cosmologie de Thalès, selon laquelle l'Eau était l'élément primordial de l'Univers, ne doit pas être interprétée littéralement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theories-des-elements/#i_365

ÊTRE, philosophie

  • Écrit par 
  • Giulio GIORELLO
  •  • 4 682 mots

Dans le chapitre « L'être dans la pensée grecque »  : […] « Il soupçonna que l'eau était le principe des choses, que le monde était animé et rempli de démons. On dit qu'il découvrit les saisons de l'année, et qu'il la divisa en trois cent soixante-cinq jours. Il ne suivit les leçons d'aucun maître, sauf en Égypte, où il fréquenta les prêtres du pays. À ce propos, Hiéronyme dit qu'il mesura les pyramides en calculant le rapport entre leur ombre et celle d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etre-philosophie/#i_365

IONIENS, philosophie

  • Écrit par 
  • Clémence RAMNOUX
  •  • 4 350 mots

Traditionnellement, on appelle « Ioniens » ou « premiers philosophes de la Grèce » un groupe de personnages ayant fleuri au vi e  siècle avant J.-C. dans les grandes cités côtières d'Asie mineure, singulièrement dans la ville portuaire de Milet et la cité de pèlerinage d'Éphèse. Après Aristote et d'après lui, on nomme Milésiens Thalès, Anaximandr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ioniens-philosophie/#i_365

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 642 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les présocratiques : philosophie et « physiologie » »  : […] « La plupart des premiers philosophes, rapporte Aristote, ne considéraient comme principes de toutes choses que les seuls principes matériels. Ce dont tous les êtres sont constitués, le point initial de leur génération et le terme final de leur corruption, alors que la substance persiste sous la diversité de ses déterminations : tel est, pour eux, l'élément, tel est le principe des êtres. » Ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-philosophie/#i_365

SEPT SAGES LES

  • Écrit par 
  • Clémence RAMNOUX
  •  • 449 mots

Titre sous lequel Diogène Laërce honore Thalès de Milet, Bias de Priène, Solon d'Athènes, Chilon de Sparte, Périandre (tyran de Corinthe), Épiménide de Crète, Phérécyde de Syros, Pittacos de Mitylène, Cléobule de Lindos (à Rhodes), Myson (originaire d'une obscure bourgade continentale) et Anacharsis (fils d'un roi barbare et d'une Grecque). Si les prêtres de Delphes ont canonisé, en ~ 585/84, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-sept-sages/#i_365

Pour citer l’article

Clémence RAMNOUX, « THALÈS DE MILET (env. 625-env. 547 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thales-de-milet/