TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador, d'une superficie de 370 494 kilomètres carrés, est constituée de l'île de Terre-Neuve et du Labrador, vaste zone continentale située au nord-ouest de l'île. Elle est la dernière des provinces qui rejoignirent la confédération (en 1949). Son nom, demeuré Terre-Neuve après le rattachement de la côte du Labrador en 1927, a été changé officiellement en Terre-Neuve-et-Labrador en 2001. L'île, baptisée Terre-Neuve par l'explorateur britannique Jean Cabot en 1497, se trouve dans le golfe du Saint-Laurent. Elle est séparée du Labrador par le détroit de Belle-Isle et de la Nouvelle-Écosse, au sud-ouest, par le détroit de Cabot. Au sud-est de l'île, au large de la péninsule de Burin, se trouve le territoire français de Saint-Pierre-et-Miquelon. Le Labrador est bordé au nord et à l'est par la mer du Labrador (bras nord-ouest de l'océan Atlantique) et au sud et à l'ouest par la province du Québec.

Terre-Neuve-et-Labrador : carte physique

Terre-Neuve-et-Labrador : carte physique

carte

Carte physique de la province de Terre-Neuve-et-Labrador. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Terre-Neuve-et-Labrador est la région la plus à l'est de l'Amérique du Nord et sa position avancée dans l'Atlantique lui confère une importance stratégique pour la défense, les transports et les communications. Sa capitale, Saint John's (Saint-Jean), sur l'île de Terre-Neuve, par exemple, est plus proche de la côte de l'Irlande que de Winnipeg dans le Manitoba, au centre du Canada. Fait plus important encore pour le développement de la région, les réserves halieutiques, qui se trouvent dans les grands bancs et autres zones de pêche à l'est et au sud de Terre-Neuve, ont stimulé l'implantation de nombreuses communautés de pêcheurs sur les quelque 23 200 kilomètres de côtes. Ces pêcheries ont été un facteur déterminant pour l'histoire et le caractère du pays et de sa population. La province comptait 519 700 habitants en 2016.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 812 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Terre-Neuve et les routes de la pêche »  : […] L'île de Terre-Neuve, en face de l'embouchure du Saint-Laurent, semble avoir été connue de bonne heure des marins européens. Certains érudits situent le Vinland sur le littoral nord-est (baie de la Trinité). Mais ce n'est pas tant la vigne que le poisson – la morue surtout – qui attirait sur les bancs de Terre-Neuve les marins du littoral atlantique. On faisait grande consommation de poisson au M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-histoire-decouverte/#i_9369

CANADA - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Michel BRUNET, 
  • Alain NOËL
  •  • 19 332 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La scission anglo-américaine »  : […] La révolution américaine révéla les tensions et les contradictions qui existaient dans la colonie laurentienne et en Nouvelle-Écosse. L'alliance conclue entre les administrateurs britanniques et les porte-parole officiels de la collectivité franco-catholique – membres de la classe seigneuriale, commerçants et professionnels, dirigeants ecclésiastiques – n'avait pas l'appui spontané de la populatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-histoire-et-politique/#i_9369

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Alain PAQUET, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 16 613 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une répartition en constante évolution »  : […] Globalement, la grande majorité des habitants est concentrée dans une sorte de corridor plus ou moins continu qui longe la frontière avec les États-Unis. Mais plus de trois Canadiens sur cinq sont citoyens des deux provinces de l' Ontario et du Québec. Toutefois, par rapport aux données du recensement de 1961, celles de 2006 révèlent que les fluctuations relatives à chaque province sont considéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-realites-socio-economiques/#i_9369

CARTIER JACQUES (1491-1557)

  • Écrit par 
  • André VACHON
  •  • 1 503 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Premier voyage : dans le golfe du Saint-Laurent »  : […] Après avoir obtenu de l'amiral Chabot la permission de « voyager, découvrir et conquérir à Neuve-France, ainsi que trouver, par le Nord, le passage au Cathay », Cartier reçut de François I er l'ordre d'aller « de ce royaume ès Terres Neufves pour découvrir certaines ysles et pays où l'on dit qu'il se doibt trouver grant quantité d'or et autres riches choses ». Ce double o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-cartier/#i_9369

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 734 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Explorations et découvertes »  : […] L'ère de l'expansion est relativement tardive. L'Angleterre a été devancée par les royaumes ibériques – Espagnols et Portugais visant même, à la fin du xv e  siècle, à un partage du monde après l'arbitrage pontifical de 1493. Les Tudors, pas plus que les Valois français, n'ont jamais souscrit à cette prétention. Mais la prétendue vocation maritim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-l-empire-britannique/#i_9369

SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 756 mots
  •  • 1 média

La collectivité d’outre-mer de Saint-Pierre-et-Miquelon est le seul territoire français en Amérique du Nord. Situé à 4 000 kilomètres de l’Europe continentale et à 25 kilomètres du Canada (Terre-Neuve), cet archipel de 242 kilomètres carrés est composé de huit îles ou îlots , en bordure des Grands Bancs de Terre-Neuve, immenses plateaux sous-marins riches de nombreuses espèces de poissons, dont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-pierre-et-miquelon/#i_9369

WESTMINSTER STATUT DE (1931)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 1 014 mots
  •  • 2 médias

Véritable constitution adoptée par le Parlement britannique en 1931 pour définir les rapports entre le Royaume-Uni et les dominions, l'originalité du statut de Westminster, en dehors de ses dispositions fondamentales, est de soumettre son entrée en vigueur à la ratification de chacun des États concernés. Il consacre la naissance d'un « Commonwealth britannique des nations ». Celui-ci associe la mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/statut-de-westminster/#i_9369

Pour citer l’article

« TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-neuve-et-labrador/