TABLEAU PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tableau périodique des éléments

Tableau périodique des éléments
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Dmitri Mendeleïev

Dmitri Mendeleïev
Crédits : BIU Santé, Paris, cote : 2012038

photographie

Tableau de Mendeleïev

Tableau de Mendeleïev
Crédits : Christophe Finot ; avec l’aimable permission de l’Université de Saint-Pétersbourg

photographie


L’intuition de Mendeleïev et les améliorations ultérieures

À la différence de ses prédécesseurs, Mendeleïev formule explicitement en quoi son tableau constitue un outil d’analyse théorique des propriétés de la matière : « Les éléments chimiques, lorsqu’ils sont ordonnés par masse atomique croissante, montrent une périodicité de leurs propriétés chimiques. » Il est ainsi possible de prédire certaines propriétés des éléments à partir de leur masse atomique. Le génie de Mendeleïev est d’avoir pensé à intégrer d’avance dans le tableau plusieurs corps simples restant forcément à découvrir. Il laisse donc des cases vides pour pouvoir y insérer ces éléments inconnus – qu’il nomme eka, dvi et tri, « un », « deux » et « trois », en sanskrit, en fonction de leur place sous un élément déjà connu – dont il prédit les propriétés. Une fois trouvée, cette logique paraît évidente, même si elle résulte d’une longue réflexion !

Tableau de Mendeleïev

Tableau de Mendeleïev

Photographie

Cette classification périodique des éléments chimiques, proposée par le Russe Dmitri Mendeleïev (ici version datant de 1876), est conservée à l'université de Saint-Pétersbourg. 

Crédits : Christophe Finot ; avec l’aimable permission de l’Université de Saint-Pétersbourg

Afficher

Les découvertes du gallium (eka-aluminium) en 1875, du scandium (eka-bore) en 1879, et du germanium (eka-silicium) en 1886 convaincront les sceptiques. Notons qu’il faudra attendre 1937 pour que l’eka-manganèse, qui prendra le nom de technétium, soit séparé des produits de fission nucléaire de l’uranium. De nombreux corps simples ont trouvé leur place dans la classification périodique depuis et tous les éléments naturels ont fini par être découverts dans les années qui ont suivi l’élaboration de cette classification. En 1886 notamment, Henri Moissan réussit à isoler le fluor. William Ramsay découvre la série des gaz rares (dernière colonne du tableau) entre 1894 et 1898 ; il isole le radon en 1910. Pierre et Marie Curie amorcent quant à eux l’ère des éléments radioactifs avec la découverte du polonium en 1898. Le dernier élément naturel identifié sera le rhénium en 1925.

Pour la petite histoire, lorsque Mendeleïev met au point sa classification, l’existence des isotopes (atomes présenta [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  TABLEAU PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS  » est également traité dans :

ATOMIQUE PHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe BOUYER, 
  • Georges LÉVI
  •  • 6 703 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La structure dite « grossière ». Le tableau périodique »  : […] Le premier problème auquel ont été confrontés les physiciens atomistes a été de chercher à résoudre l'équation de Schrödinger pour un système formé de N électrons soumis à la force coulombienne attractive du noyau et à la force coulombienne répulsive qui s'exerce entre chaque paire d'électrons. Il n'existe pas de solution exacte à un aussi formidable problème, et toute l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-atomique/#i_46602

BOHR NIELS (1885-1962)

  • Écrit par 
  • Léon ROSENFELD
  •  • 3 126 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorie de la constitution des atomes »  : […] La découverte des électrons, particules environ 2 000 fois plus légères que l'atome d'hydrogène et portant toutes la même quantité de charge électrique négative, avait conduit les physiciens, dès le début de ce siècle, à concevoir l'atome comme un système complexe, formé d'une distribution de masse et de charge positive et d'un certain nombre d'électrons liés à cette masse par l'attraction électr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niels-bohr/#i_46602

MENDELEÏEV DMITRI IVANOVITCH (1834-1907)

  • Écrit par 
  • René BIMBOT
  •  • 2 160 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La classification périodique des éléments »  : […] L'établissement de la classification périodique exigeait la connaissance des propriétés chimiques des éléments et celle de leur poids atomique, puisque cette classification traduit la relation existant entre ces notions apparemment distinctes. Si les propriétés d'un bon nombre d'éléments étaient relativement bien connues, il n'en était pas de même des poids atomiques. Les importants travaux d'ana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-ivanovitch-mendeleiev/#i_46602

Voir aussi

Pour citer l’article

Séverine BLÉNEAU-SERDEL, « TABLEAU PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tableau-periodique-des-elements/