Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MOISSAN HENRI (1852-1907)

Chimiste français, né et mort à Paris, qui reçut en 1906 le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur l'isolement du fluor et pour la réalisation du four électrique qui porte son nom. Après des études au Muséum d'histoire naturelle et à l'école de pharmacie de Paris, Henri Moissan devient professeur de toxicologie (1886) et de chimie minérale (1889) à l'école de pharmacie et professeur de chimie minérale à la Sorbonne (1900). Il entreprend des travaux sur l'étude des composés du fluor en 1884 et, l'année suivante, réussit à isoler le fluor, fortement réactif, par électrolyse des solutions de fluorure de potassium et d'acide fluorhydrique. De même, il a effectué l'étude complète des propriétés et de la réactivité de plusieurs autres éléments chimiques.

En 1892, Moissan construit un four électrique qu'il utilise pour la préparation de nombreux composés nouveaux et pour la vaporisation de plusieurs substances réputées infusibles. Il découvre le carbure de silicium (Carborundum) et élabore une méthode industrielle pour la production d'acétylène commercial. Il a prétendu avoir produit dans son four du diamant synthétique, mais cela est sérieusement contesté.

— Georges KAYAS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître de recherche au CNRS, physique corpusculaire

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • CALCIUM

    • Écrit par Jean PERROTEY
    • 2 292 mots
    • 2 médias

    Le calcium, élément chimique de symbole Ca et de numéro atomique 20, est le plus léger des métaux alcalinoterreux vrais. Il représente environ 3,45 p. 100 du poids de la croûte terrestre et se classe, par ordre d'abondance, au troisième rang des métaux, derrière l'aluminium et...

  • FLUOR

    • Écrit par Universalis, Josik PORTIER
    • 2 393 mots
    • 1 média
    ...difficulté de cette préparation provient surtout de la réactivité du fluor qui, mis en liberté, réagit immédiatement avec la vapeur d'eau atmosphérique. C'est Henri Moissan qui, en 1886, réussit pour la première fois à l'isoler en électrolysant une solution de fluorure de potassium dans le fluorure...
  • MOLYBDÈNE

    • Écrit par Fernand MARATRAY
    • 2 650 mots
    • 7 médias

    Élément chimique métallique de symbole Mo et de numéro atomique 42, le molybdène appartient au groupe VI A de la classification périodique. C'est un élément de transition compris entre le chrome et le tungstène. Il est le trente-sixième élément par ordre d'abondance dans la croûte terrestre....

  • TEMPÉRATURES PHYSICO-CHIMIE DES HAUTES

    • Écrit par François CABANNES
    • 3 831 mots
    • 11 médias

    On considère généralement que les recherches physico-chimiques aux hautes températures ont débuté à la fin du xixe siècle, lorsque Paul-Gabriel Hautefeuille et A. Perrey déterminèrent les points de fusion des silicates, vers 1 000 0C, et surtout lorsque Henri Moissan, en 1897, inventa...

Voir aussi