LISSNER STÉPHANE (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« J’ai quinze ans et je ne sais rien du théâtre. » Ainsi commence Métro Chapelle (2000), l’autobiographie de Stéphane Lissner. Ce directeur de nombreuses institutions musicales et lyriques qui va présider, entre autres, aux destinées du Théâtre du Châtelet et de l’Opéra de Paris conçoit sa fonction comme celle d’un éveilleur de curiosité chargé d’élargir l’horizon d’un public souvent très conservateur.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LISSNER STÉPHANE (1953- )  » est également traité dans :

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 238 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « De nouveaux horizons »  : […] Mais, au cours des années 1990, les problèmes financiers deviennent de plus en plus aigus et le nombre d'opéras représentés se réduit comme peau de chagrin. Après un nouvel arrêt en 1997, Stéphane Lissner, venu du Châtelet, reprend les rênes du festival. Ville, Région et État ayant satisfait ses demandes, les chantiers se multiplient : réfection de l'Archevêché, réhabilitation du Théâtre du Jeu d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festivals/#i_55734

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel PAROUTY, « LISSNER STÉPHANE (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-lissner/