STAGFLATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Situation économique caractérisée par un ralentissement du rythme de croissance de la production et une augmentation du chômage, alors que la hausse des prix se poursuit ou s'accélère, la stagflation a touché à des degrés divers, dans les années 1970, aussi bien les États-Unis et le Japon que la plupart des pays européens. Elle a été particulièrement évidente en France où à partir de 1964 le marché du travail n'a cessé de se dégrader et les prix de monter. Cette situation a été assez mal ressentie dans la mesure où la croissance économique, assimilée au bien-être et au bonheur, s'est accompagnée en fait de chômage, de réduction du pouvoir d'achat, de maintien des disparités sociales, et cela d'autant plus que les pouvoirs publics sont demeurés relativement impuissants.

Longtemps considérée comme un phénomène purement conjoncturel de ralentissement momentané de l'activité économique, alors que la pression de la demande reste forte, la stagflation est beaucoup plus qu'une simple conjonction passagère et bénigne d'inflation et de chômage. Inconnue des schémas théoriques traditionnels, il est apparu au contraire qu'elle provenait de l'inadaptation même des politiques anti-inflationnistes classiques aux réalités économiques et sociales actuelles. La hausse des prix résiste à ces politiques qui provoquent en fin de compte un fléchissement de l'activité économique et de l'emploi.

Les auteurs d'inspiration néo-classique ou keynésienne ont toujours pensé qu'a priori l'inflation ne pouvait se développer durablement que dans les périodes de plein emploi des facteurs. Leur attitude diffère cependant selon la conception particulière qu'ils se font de l'inflation. Pour les uns, l'inflation vient d'une création excessive de monnaie au niveau national et international (crédit abondant et facile, déficit budgétaire, accumulation d'eurodollars provenant du déficit de la balance commerciale américaine, etc.). La press [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  STAGFLATION  » est également traité dans :

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Un siècle de politique économique

  • Écrit par 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Philippe LÉGÉ
  •  • 21 044 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chocs pétroliers et difficultés internes »  : […] La crise des années 1970 affecte spécialement la France pour de nombreuses raisons. Sa dépendance énergétique est particulièrement élevée (les importations représentent 75 p. 100 de la consommation d'énergie en 1973), et le franc reste faible, ce qui alourdit considérablement la facture énergétique (largement réglée en dollars) : elle passe de 15 à 152 milliards de francs entre 1973 et 1984. Les t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-un-siecle-de-politique-economique/#i_38709

FRANCE (Histoire et institutions) - La France d'aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 6 682 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « De la crise à la croissance molle »  : […] Alors que l'histoire de la France depuis 1945 avait été marquée par la forte croissance des Trente Glorieuses, les choses changent brutalement à la fin de 1973. La première crise pétrolière qui fait suite à la guerre israélo-arabe d'octobre 1973 aboutit à un quadruplement du prix du pétrole en quelques semaines. Elle est suivie en 1979 d'une seconde crise consécutive à la révolution iranienne et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-la-france-d-aujourd-hui/#i_38709

FRIEDMAN MILTON (1912-2006)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 155 mots

Dans le chapitre « Une critique globale des politiques de relance »  : […] En ce qui concerne la politique de change, Friedman s'oppose là encore à la vision keynésienne d'un système de change fixe dans lequel la dévaluation, augmentant les débouchés à l'exportation et donc la demande, a un effet de relance. Pour lui, les changes fixes sont dépassés : le prix d'une devise, comme les autres prix, relève du marché et non d'un accord entre les autorités monétaires. Il préc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milton-friedman/#i_38709

INFLATION

  • Écrit par 
  • Jacques LE CACHEUX
  •  • 8 602 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les anticipations rationnelles »  : […] Les hausses simultanées de l'inflation et du chômage dans les années 1970, allaient très vite, dans la plupart des pays industrialisés, mettre un terme à cette croyance dans la stabilité de la courbe de Phillips, certains la voyant même acquérir alors une pente positive, aussitôt baptisée « stagflation » . Mais avant même que les faits ne viennent ébranler la foi des décideurs publics dans leurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inflation/#i_38709

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le consensus à l'épreuve de la crise (1980-1982) »  : […] Le début des années 1980 fut en effet marqué aux Pays-Bas par une crise multiforme. L'accumulation des déficits atteignit alors un point de rupture. La situation fut aggravée par l'impact du deuxième choc pétrolier de 1979-1980. Le PNB recula en 1981 et 1982 et les investissements chutèrent en dessous du niveau de 1970. La « stagflation » caractérisait la situation, avec une hausse des prix attei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_38709

RATIONAL EXPECTATIONS AND ECONOMETRIC PRACTICE, Robert Lucas et Thomas Sargent - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marion GASPARD
  •  • 982 mots

La crise économique des années 1970, caractérisée notamment par la « stagflation » (situation durable de fort chômage et d'inflation élevée) met à mal les modèles macroéconomiques keynésiens, utilisés depuis la Seconde Guerre mondiale. Après les critiques des « monétaristes » (Milton Friedman), Robert Lucas (futur Prix Nobel d'économie, 1995) et Thomas Sargent radicalisent l'offensive en fondant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rational-expectations-and-econometric-practice/#i_38709

STAGNATION ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul HUET
  •  • 278 mots

Il est possible d'envisager la stagnation de façon étroite en la limitant à un composant de la demande globale, investissement, exportation, consommation, dont le taux de croissance serait nul. Mais, en général, elle se caractérise par un arrêt plus ou moins durable de l'expansion d'une économie. Elle ne doit cependant pas être confondue avec la récession, qui n'est qu'un ralentissement, où le tau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stagnation-economique/#i_38709

STERLING LIVRE

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 210 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les aléas du stop and go »  : […] L'ancrage nominal de la monnaie nationale redevient une question cruciale avec l'instauration de la convertibilité des monnaies entre elles. Pour l'Angleterre, l'or n'est plus la référence directe ; c'est le dollar qui lui-même est convertible en or à taux fixe. La parité de la livre par rapport au dollar peut fluctuer dans des marges de variation limitées (+/– 1 p. 100) appelant des rachats de m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-sterling/#i_38709

Pour citer l’article

Jean-Paul HUET, « STAGFLATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stagflation/