SQUAMATES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans l'ordre des Squamates sont rassemblés les Sauriens ou lézards et les Ophidiens ou serpents, soit 95 p. 100 des reptiles actuels. Peu nombreux à l'ère secondaire, ils ont connu au tertiaire un épanouissement très important. Leur vaste répartition sur tous les continents, Antarctique excepté, ainsi que la diversité de leurs adaptations écologiques attestent encore aujourd'hui de leur succès. Ce groupe inclut des animaux inféodés au milieu aquatique (serpents et iguanes marins) et des animaux typiquement terrestres adaptés à tous les biotopes : certains peuvent être fouisseurs comme le poisson du sable ou le serpent-minute, ou arboricoles comme le caméléon et de nombreux serpents tropicaux. Leur taille, qui peut aller de quelques centimètres pour les lézards à 8-9 mètres pour les serpents, est aussi variée que leur régime alimentaire. La plupart des lézards se nourrissent d'invertébrés (insectes et mollusques) tandis que ceux de plus grande taille comme le varan et la plupart des serpents peuvent avaler des proies plus importantes (œufs et vertébrés). Seuls certains lézards comme l'iguane et l'uromastix ont un régime exclusivement végétarien.

Lézard

Photographie : Lézard

Photographie

Lézard (Crotaphytus collaris), Colorado (États-Unis). 

Crédits : rovingmagpie@flickr.com/ Moment Open/ Getty Images

Afficher

Serpent

Photographie : Serpent

Photographie

Serpent étouffant sa proie avant de l'avaler. 

Crédits : matsusanae/ Pixabay

Afficher

L'originalité des Squamates tient surtout au nombre et à la diversité de leurs organes particuliers : l'organe de Jacobson qui est le siège de l'olfaction, les dispositifs d'injection du venin ou les fossettes facilaes des Crotalinés. Ils jouent un rôle prépondérant chez les Ophidiens, principalement pour la fonction de nutrition.

Principaux caractères anatomiques

Le terme de Squamata, ou Squamates, fait référence au revêtement du corps par des écailles épidermiques cornées. Ce revêtement se renouvelle périodiquement (mues) soit par lambeaux soit en bloc. Les écailles peuvent intervenir efficacement dans la locomotion, comme on le constate à propos des bandes ventrales des serpents.

Locomotion du serpent

Vidéo : Locomotion du serpent

Vidéo

Exemple de la couleuvre.Les serpents, dépourvus de membres, utilisent des types de locomotion très particuliers.Par exemple, cette couleuvre à collier peut se déplacer de deux manières : par ondulation latérale ou par reptation rectiligne.Dans son déplacement par ondulation latérale, la... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Les Squamates se caractérisent par une mobilité intrinsèque du crâne et une tendance à l'allongement du corps accompagnée d'une [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Lézard

Lézard
Crédits : rovingmagpie@flickr.com/ Moment Open/ Getty Images

photographie

Serpent

Serpent
Crédits : matsusanae/ Pixabay

photographie

Locomotion du serpent

Locomotion du serpent
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Caméléon

Caméléon
Crédits : Mike Severns/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  SQUAMATES  » est également traité dans :

REPTILES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 3 965 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Crâne et mâchoires, régime alimentaire »  : […] La profonde variabilité structurale des Reptiles s'exprime nettement au niveau de l' anatomie du crâne  ; il suffit de comparer un squelette de Tortue et celui d'un Serpent pour en être persuadé. Nous donnerons ici, à titre d'exemple, la structure du crâne d'un Saurien . Les traits caractéristiques essentiels sont : sa hauteur relativement grande (plus que chez les Amphibiens) ; son importante fen […] Lire la suite

REPTILES FOSSILES

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 11 604 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le « juste milieu » reptilien : les Lépidosauriens »  : […] Dans le cladogramme de Gauthier et de ses collaborateurs (1988), les Diapsides constituent un clade dont les synapomorphies principales sont la longueur plus grande de la région préorbitaire par rapport à la région postorbitaire, la présence et l'orientation dorsolatérale de la fenêtre temporale haute. Le groupe des Araeoscelidia , dont le représentant type est Araeoscelis du Permien inférieur, […] Lire la suite

TETRAPODOPHIS AMPLECTUS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 325 mots
  •  • 1 média

Tetrapodophis amplectus (littéralement : « serpent à quatre pattes embrasseur ») est un serpent – ou tout au moins un Squamate (serpents et lézards) serpentiforme – fossile présentant des caractéristiques anatomiques des serpents (structure des vertèbres, allongement considérable du tronc, structure particulière des mâchoires), mais possédant quatre membres parfaitement fonctionnels et pourvus […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Virginie LEVRAT, « SQUAMATES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/squamates/