DMANISI SITE PRÉHISTORIQUE DE, Géorgie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le gisement de Dmanisi, en Géorgie, découvert sous les ruines d'un village médiéval situé à 85 kilomètres au sud-ouest de Tbilissi et à proximité de la vallée de la Koura (Caucase), est devenu célèbre en 1991 avec la découverte d'une mandibule humaine (D211) qui est associée à des mammifères tels que le rhinocéros étrusque ou le Megantereon (tigre à dent de sabre) généralement âgés de 1,8 à 1,75 millions d'années (Ma). Le niveau renfermant ces fossiles repose sur un basalte daté de 1,8 ± 0,1 Ma. Le site est fouillé depuis 1936, d'abord pour ses bâtiments du Moyen Âge puis pour son intérêt en préhistoire après la mise au jour en 1983 de restes très anciens (dont une dent de rhinocéros) et d'outils lithiques très simples. En 1991, la mandibule, du fait de ses caractéristiques morphologiques, surprend car elle paraît trop « moderne » – pas de reliefs osseux très marqués et de petites dents – par rapport à son âge et à d'autres fossiles africains contemporains.

En 1999, ce site fournit deux autres crânes (D2280 et D2282) qui sont beaucoup plus primitifs que la mandibule, alors que ces trois pièces proviennent du même niveau et sont proches les unes des autres. Ces fossiles sont rapprochés des Homo erectus ou des Homo ergaster.

En 2000, ce sera une nouvelle mandibule (D2600) aux très grandes dimensions et aux grosses dents usées qui est mise au jour. Étudiée en collaboration avec des chercheurs français, elle permet de proposer l'hypothèse de l'existence d'une nouvelle espèce : Homo georgicus. Cette dernière se caractériserait par la puissance de son système masticateur, de fortes superstructures osseuses, de très grandes canines. Homo georgicus est supposé avoir conservé des affinités avec les Homo habilis/Homo rudolfensis et annoncerait la naissance d'Homo ergaster. D'autres chercheurs préfèrent parler, plus simplement, d'ear [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DMANISI SITE PRÉHISTORIQUE DE, Géorgie  » est également traité dans :

EUROPE, préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Gérard BAILLOUD, 
  • Jean GUILAINE, 
  • Michèle JULIEN, 
  • Bruno MAUREILLE, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Alain TURQ
  • , Universalis
  •  • 21 345 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Aux portes de l'Europe »  : […] Il y a 1,8 million d'années, des homininés ont vécu aux marges de l'actuel continent européen, à Dmanisi, en Géorgie. Le gisement témoin se situe sur les flancs méridionaux des monts du Caucase et a livré une série de vestiges osseux (crâniens et infracrâniens) de plusieurs individus. Ces fossiles sont difficiles à rapporter à un taxon déjà défini en Afrique ou en Extrême-Orient. Ils montrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-prehistoire-et-protohistoire/#i_32364

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les sorties d'Afrique »  : […] Contrairement à ce qui est généralement admis, le premier Hominidé à sortir d'Afrique n'est peut-être pas Homo erectus . Les plus anciens Hommes attestés sur le continent eurasiatique ont été découverts en Géorgie, dans des niveaux vieux de près de 2 Ma : c'est la mandibule de Dmanisi trouvée en 1991, à laquelle il faut associer la découverte récente de crânes quasi complets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_32364

Pour citer l’article

Bruno MAUREILLE, « DMANISI SITE PRÉHISTORIQUE DE, Géorgie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-prehistorique-de-dmanisi-georgie/