SILURIEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme silurien, dérivé du nom de la tribu celte des Silures, a été proposé en 1835 par Roderick Murchison pour désigner une série stratigraphique de la Bordure galloise, en Angleterre. Le Silurien représente le système du Paléozoïque (ère primaire) qui est situé entre l'Ordovicien et le Dévonien. Il s'étend de — 443,7 millions d'années (Ma) à — 416 Ma , soit une durée de quelque 28 Ma. C'est l'échelle stratigraphique de Grande-Bretagne qui a servi de standard pour le Silurien, les corrélations étant fondées principalement sur les graptolites et les trilobites. Cependant, les quatre subdivisions (séries) désormais officielles du Silurien ont été redéfinies. Il s'agit donc, de bas en haut : du Llandovery, qui est représenté par les étages Rhuddanien, Aéronien et Télychien ; du Wenlock, avec les étages Sheinwoodien et Homérien ; du Ludlow, avec les étages Gorstien et Ludfordien ; du Pridoli (pas d'étage défini). Les corrélations biostratigraphiques internationales sont fondées essentiellement sur les graptolites et les conodontes ; d'autres échelles ont été établies pour les chitinozoaires, les sporomorphes (spores, acritarches) et les vertébrés. Sur les courbes de biodiversité globale du paléontologue John Sepkoski, le Silurien correspond au début de la phase de biodiversification siluro-dévonienne, juste après la crise hirnantienne. Cette période marque ainsi le début d'une longue phase pendant laquelle la biodiversité globale est restée à peu près stable. La fin du Silurien n'est pas marquée par une crise biologique majeure, le passage du Silurien au Dévonien étant continu dans beaucoup de séries stratigraphiques marines. C'est cet état de fait qui a rendu difficile le consensus sur la limite entre ces deux systèmes. C'est cependant aussi la raison qui a rendu nécessaire un accord international. Le premier stratotype international de limite (limitotype [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences (doctorat d'État), agrégé de l'Université, directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  SILURIEN  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Première étape (Cambro-Ordovicien et Silurien) »  : […] Au début du Paléozoïque, la mer du Cambrien se tient sur la marge nord semi-mobile de l'Afrique, dans l'Anti-Atlas. Elle y dépose des séries calcaires, schisto-calcaires, puis schisto-gréseuses, avec les célèbres faunes à Archaeocyathus et à Trilobites durant le Cambrien inférieur. Après une brève lacune, la sédimentation marine reprend et se poursuit durant le Cambrien m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geologie/#i_45868

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 175 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le Paléozoïque de la plate-forme nord-américaine »  : […] La couverture sédimentaire qui surmonte le Précambrien est relativement mince et elle renferme de nombreuses lacunes stratigraphiques. Sa puissance atteint au maximum 3 000 mètres, et cela dans des bassins intérieurs demeurés subsidents. Cette couverture a enregistré de nombreuses transgressions et régressions ; trois d'entre elles sont particulièrement importantes. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geologie/#i_45868

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Silurien (435-410 Ma) »  : […] Une grande transgression couvre le nord-est de la Sibérie, en même temps que se rompent les connections entre les domaines marins ouralien et himalayen, la liaison se rétablissant dès le Silurien supérieur qui voit en même temps la submersion de tout le bouclier sibérien sous une mer épicontinentale. Une activité volcanique importante se manifeste au Silurien supérieur sur les continents et dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geologie/#i_45868

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Europe du Nord : continents et océans »  : […] Malgré cette mobilité des continents, on parvient à retrouver certains traits de l'organisation géographique, de sorte que l'on peut esquisser un schéma pour la partie nord de l'Europe au Paléozoïque inférieur . Le dispositif paléogéographique s'ordonne autour du noyau précambrien (bouclier balte et plate-forme russe), qui est alors un continent solide, assez stable, définiti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/#i_45868

PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 10 606 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les plantes (Plantae) »  : […] Le reste le plus ancien qui ait été attribué à une plante est Aldanophyton du Cambrien de Sibérie, mais il est douteux. De ce fait, les restes les plus anciens qui sont reconnus aujourd'hui comme appartenant aux plantes sont des microfossiles dispersés (des cryptospores, une catégorie particulière de spores, et des phytodébris) interprétés comme provenant d'embryophytes (bry […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleozoique-ere-primaire/#i_45868

PLACODERMES

  • Écrit par 
  • Hervé Léo LELIÈVRE
  •  • 1 796 mots
  •  • 4 médias

Les placodermes constituent un groupe de vertébrés fossiles pourvus de mâchoires et d'une robuste carapace faite de plaques d'os dermiques – d'où leur nom. Ils ont vécu depuis le Silurien supérieur, mais surtout pendant le Dévonien, soit pendant une période de temps du Paléozoïque moyen qui s'étend sur environ 50 millions d'années (Ma). Les plus anciens ont été découverts dans des couches géolog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/placodermes/#i_45868

SCANDINAVIE

  • Écrit par 
  • Martin Edvard BLINDHEIM, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Nicole PÉRIN, 
  • Jean-Michel QUENARDEL
  •  • 22 094 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les Calédonides »  : […] L'opposition entre les Calédonides et le socle baltique est marquée, tant sur le plan morphologique – le chevauchement frontal calédonien est généralement très visible – que sur le plan de la lithologie, beaucoup plus variée dans cette chaîne paléozoïque. Les Calédonides scandinaves se présentent comme une chaîne étirée du sud-sud-ouest au nord-nord-est, de près de 2 000 kilomètres de longueur (e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scandinavie/#i_45868

Pour citer l’article

Alain BLIECK, « SILURIEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/silurien/