SHERIFF

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fonctionnaire royal en Angleterre, dans les territoires dépendants et en Écosse. La fonction existe dès l'époque anglo-saxonne et a été étendue, après la conquête, dans toute l'Angleterre ; elle est ensuite créée en Irlande et au Pays de Galles et imitée à la fin du xiie siècle en Écosse, où elle prend un caractère héréditaire. Le mot dérive de reeve (fonctionnaire royal saxon) et de shire, circonscription territoriale analogue au comté. Le sheriff (qui, passé dans la langue française, a donné shérif) a été un très haut personnage aux xie et xiie siècles surtout : il est alors investi des pouvoirs judiciaires, militaires et fiscaux dans les comtés ; il les exerce souvent sa vie durant et doit simplement rendre compte de l'administration des revenus du domaine devant la cour de l'Échiquier. Le déclin s'amorce, en Angleterre, avec la grande enquête de 1170, marquée par la destitution de tous les sheriffs, leur remplacement par des hommes de moindre importance sociale et la punition de nombreux actes de concussion. Le développement de nouvelles cours royales aux xiie et xiiie siècles, la nomination aux xive et xve siècles, et surtout à partir du xvie, de « gardiens » ou « juges de paix » dans les comtés, l'institution sous Marie Tudor de lords-lieutenants investis des pouvoirs militaires vident peu à peu la fonction de sa réalité. Subsistent plus longtemps des responsabilités de police (dont la supervision des prisons), l'exécution des sentences criminelles, l'administration du domaine royal, la transmission des décrets électoraux et la tenue des élections, un ensemble d'honneurs. Nombre de bourgs obtiennent de nommer eux-mêmes les responsables de ces secteurs et la Cité de Londres choisit son sheriff depuis le règne d'Henri Ier (1100-1135). Aussi bien en Angleterre qu'en Écosse, où ils ont conservé plus longtemps d'importantes responsabilités, les sheriffs ont délégué l'exercice de leurs pouvoirs à de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  SHERIFF  » est également traité dans :

CONQUÊTE DE L'ANGLETERRE PAR LES NORMANDS

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 249 mots
  •  • 1 média

Guillaume, duc de Normandie (1035-1087), envahit l'Angleterre en 1066 parce qu'il refuse que le comte Harold de Wessex soit couronné roi d'Angleterre à sa place. En effet, le roi Édouard le Confesseur (1005-1066), fils de sa grand-tante, lui avait promis le trône en 1064. Le comte Harold est tué le 14 octobre 1066 à la bataille de Hastings défait par Guillaume, qui se fait couronner roi à l'abbaye […] Lire la suite

GUILLAUME LE CONQUÉRANT (1027 env.-1087)

  • Écrit par 
  • Jacques BOUSSARD
  •  • 2 472 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le roi d'Angleterre »  : […] Toute sa propagande est fondée sur l'idée de légitimité ; c'est pourquoi il ne confisque d'abord que les biens des Saxons, peu nombreux, qui ont porté les armes contre lui et qu'il considère comme traîtres et rebelles. En février 1067, Guillaume, triomphant, peut retourner en Normandie en laissant l'administration du royaume à son sénéchal, Guillaume Fils-Osbern, et à son demi-frère, Eudes, évêque […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 66 médias

Dans le chapitre « Le système de gouvernement »  : […] Ce trône est apparu singulièrement consolidé par une succession de grandes transformations politico-administratives que d'aucuns n'hésitent pas à qualifier de révolutionnaires. On a eu tendance, dans les années 1980, à mettre davantage l'accent sur la continuité des changements et leur complémentarité, et on a nié qu'une période quelconque, en particulier le règne d'Élisabeth , ait connu une ruptu […] Lire la suite

Les derniers événements

29 avril 1992 • Gambie • Victoire du président et de son parti aux élections.

Sir Daouda Kairaba Jawara est réélu à la tête de l'État avec 58,4 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, Sheriff Moustapha Dibba, leader du Parti de la convention nationale (P.N.C.), en recueille 22 p. 100. Le taux de participation à cette élection présidentielle est de 55,8 p. 100 [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland MARX, « SHERIFF », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sheriff/