ÉCHIQUIER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expression a longtemps désigné en Angleterre la section financière du Conseil du roi, telle qu'elle a commencé à être définie au xie siècle sous Henri Ier ; l'appellation a sans doute pour origine le dessin de la nappe recouvrant la table de travail des conseillers, probablement destiné à faciliter les comptes qu'ils effectuent à l'aide de jetons. La cour de l'Échiquier a rassemblé les grands officiers de la Couronne et divers experts financiers et judiciaires nommés barons de l'Échiquier. Au cours de deux sessions annuelles, à Pâques et à la Saint-Michel, les shérifs viennent présenter leurs comptes et opérer le reversement obligatoire des impositions et revenus royaux. Au xiiie siècle, la présidence de l'Échiquier est confiée au trésorier, assisté du chancelier de l'Échiquier : cette hiérarchie subsiste jusqu'au règne d'Élisabeth Ire, qui ordonne la séparation de l'Échiquier et de la Trésorerie. Des origines jusqu'au xixe siècle, l'Échiquier constitue en même temps une cour de justice, théoriquement spécialisée dans le contentieux fiscal, en fait amenée par usurpation à juger même des causes civiles ordinaires par la grâce de la procédure de quo minus : en vertu de cette procédure, une partie peut recourir à la cour sous le prétexte que le dommage subi lui interdit de s'acquitter de ses obligations envers le roi ; la cour peut juger « en équité » sous la présidence du lord-chancelier et du trésorier ou selon la loi commune par l'intermédiaire des barons, placés, à partir du début du xive siècle, sous la présidence d'un chief baron. En 1831-1833, une première série de réformes abolit la procédure de quo minus et les fonctions financières de l'Échiquier, en 1841 la cour perd le droit de juger en équité et en 1873 est fondue dans la nouvelle Haute Cour de justice. Le chancelier de l'Échiquier a bénéficié de l'évolution de la fonction de trésorier, confiée, à partir du xviiie siècle, au Premier ministre de fait : celui-ci, s'il a parfois assumé en même temps la chancellerie de l'Échiqui [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Les derniers événements

5-23 mars 2020 • Royaume-Uni • Lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Le 5, un premier mort du Covid-19 est enregistré dans le pays. Le 11, la Banque d’Angleterre annonce la baisse de son taux directeur de 0,75 à 0,25 p. 100, ainsi que des mesures destinées aux entreprises. De son côté, le chancelier de l’Échiquier Rishi Sunak, qui présente le prochain budget [...] Lire la suite

13 février 2020 • Royaume-Uni • Démission du chancelier de l’Échiquier Sajid Javid.

Alors que le Premier ministre Boris Johnson s’apprêtait à effectuer un remaniement limité, le chancelier de l’Échiquier Sajid Javid annonce sa démission. Il explique sa décision par son refus de se séparer de tous les conseillers de son cabinet comme le lui demandait le Premier ministre. Sajid Javid est remplacé par le secrétaire au Trésor Rishi Sunak.  [...] Lire la suite

23-27 juillet 2019 • Royaume-Uni • Élection de Boris Johnson à la tête des tories.

de l’Échiquier Philip Hammond. Le 27, Boris Johnson présente à Manchester les grandes lignes de sa politique économique qui privilégie la relance et la dérégulation, en rupture avec la politique d’austérité menée par Theresa May.  [...] Lire la suite

5 mai 2011 • Royaume-Uni • Élections locales, régionales et référendum.

, progressent, manquant la majorité absolue pour 1 siège. En Irlande du Nord, le Parti unioniste démocratique et le Sinn Fein sortent légèrement renforcés des élections, qui modifient peu l'échiquier politique, ce qui annonce la reconduction de la large coalition nationale au pouvoir. Le 5 toujours [...] Lire la suite

24-28 juin 2007 • Royaume-Uni • Nomination de Gordon Brown au poste de Premier ministre.

Le 24, le Parti travailliste élit à sa présidence le chancelier de l'Échiquier Gordon Brown, cofondateur du New Labour au côté de Tony Blair; il succède à ce dernier qui exerçait les fonctions de leader depuis juillet 1994. Le 27, Tony Blair, Premier ministre depuis mai 1997, remet sa démission à [...] Lire la suite

10 juin - 15 juillet 2007 • Belgique • Défaite de la coalition sortante aux élections parlementaires.

Le 10, les résultats des élections législatives et sénatoriales marquent la défaite de la coalition sortante formée par les libéraux et les socialistes, et aggravent la complexité de l'échiquier politique national. Conformément aux sondages, le Parti chrétien-démocrate flamand d'Yves Leterme [...] Lire la suite

1er-26 septembre 2006 • Royaume-Uni • Pression des travaillistes pour le départ de Tony Blair.

Le 1er, dans un entretien au Times, le Premier ministre Tony Blair réaffirme qu'il quittera le pouvoir avant la fin de son troisième mandat. Le retrait de Tony Blair en faveur du chancelier de l'Échiquier Gordon Brown, cofondateur du New Labour [...] Lire la suite

4-5 mai 2006 • Royaume-Uni • Remaniement ministériel.

-trois membres du cabinet sortant sont reconduits à leur poste, mais peu de nouveaux ministres y font leur entrée. John Reid est nommé à l'Intérieur, Des Browne à la Défense, et Margaret Beckett est la première femme à devenir ministre des Affaires étrangères dans le pays. Geoff Hoon prend la tête aux Affaires européennes d'un ministère à part entière. Gordon Brown demeure chancelier de l'Échiquier.  [...] Lire la suite

5-17 mai 2005 • Royaume-Uni • Victoire travailliste historique aux élections législatives.

de Charles Kennedy effectue une percée notable, réalisant son meilleur résultat depuis 1929. Le taux de participation s'élève à 61,3 p. 100. La campagne du Labour a été menée tant par Tony Blair que par son chancelier de l'Échiquier Gordon Brown, plus populaire que le Premier ministre en raison [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland MARX, « ÉCHIQUIER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/echiquier/