MANNE SHELLY (1920-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à New York en 1920 dans une famille musicienne, Sheldon Manne, dit Shelly Manne, jette d'abord son dévolu sur le saxophone alto mais l'abandonne assez vite pour se consacrer exclusivement à la percussion. Il débute sa carrière professionnelle comme batteur sur les paquebots de l'Atlantique nord, où il commence à se faire une réputation. En 1939, il réalise son premier enregistrement avec Bobby Byrne. Il remplace Dave Tough chez Joe Marsala en 1940 et participe, en 1942, aux orchestres de Les Brown. C'est en 1946 qu'il entre, pour une durée de deux ans, dans la formation que dirige Stan Kenton. Ce qui ne l'empêchera pas de jouer dans l'orchestre de Charlie Ventura (1947) ni de fonder, en 1948, un sextette avec Bill Harris. On le retrouve en 1948-1949 dans les tournées du J.A.T.P. (Jazz At The Philharmonic). Il rejoint bientôt les troupes de Woody Herman (1949) et de Stan Kenton (1950-1951). Shelly Manne est alors incontestablement le batteur attitré des meilleurs big bands du moment. En 1952, il se fixe en Californie et devient très vite le personnage essentiel et central du style West Coast. On se l'arrache dans tous les studios d'enregistrement. Rares sont les disques d'origine californienne où il ne figure pas. Il s'associe à Shorty Rodgers en 1954 et forme, en 1956, son propre quintette. Shelly Manne joue alors dans les nombreux clubs de la côte, avant d'ouvrir le sien en 1960, le Shelly's Manne Hole. Il continuera cependant à se produire avec de petits ensembles comme, en 1974, le Los Angeles Four où jouent Ray Brown, Laurindo Almeida et Bud Shank. Au début des années 1980, il travaille dans un quartette composé d'une contrebasse et de deux pianos. En 1983, il enregistre avec Russ Freeman. À cela, il faut ajouter une notable activité cinématographique. Il apparaît [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « MANNE SHELLY - (1920-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/shelly-manne/