SHANXI [CHAN-SI]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La province du Shanxi constitue la partie orientale des plateaux de lœss de la Chine du Nord et couvre 157 200 kilomètres qui étaient peuplés de 33 700 000 habitants, selon les estimations de 2006. Elle se présente comme un gradin, contourné par le fleuve Jaune, entre le plateau mongol et la plaine de Chine du Nord. Son relief est assez simple : de longs alignements montagneux (Lüliangshan, Zhongtiaoshan, Taihangshan), de direction nord-ouest, dominent un ensemble de plateaux de 1 000 à 1 200 mètres d'altitude, dans lesquels s'ouvre toute une série de bassins d'effondrement (bassin de Datong au nord, de Changzhi au sud-est, bassins de la vallée de la Fen au centre). Les versants et les plateaux, entre 500 et 1 200 mètres, sont tapissés d'une épaisse couche de lœss qui va jusqu'à 30 mètres d'épaisseur. Ce lœss, matériel non cohérent, est soumis à une extraordinaire érosion qui se traduit par une succession étonnante de profonds ravins, de pinacles, de ponts naturels, éléments essentiels des paysages du Shanxi.

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Chine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Cette province subit les influences climatiques de la Mongolie ; les hivers y sont rigoureux (moyenne de janvier : — 10 0C), les étés torrides, et une longue saison sèche y règne en hiver et au printemps. Le millet et le kaoliang (cultures d'été), avec le blé (culture d'hiver), sont les bases de l'économie agricole ; mais, au nord, le climat étant très rigoureux, blé de printemps et pommes de terre tiennent davantage de place ; tandis qu'au sud-est, plus chaud et mieux arrosé, le maïs devient la culture essentielle. Les bassins, abrités, aux riches sols alluviaux, bien pourvus en eau, sont les grands foyers agricoles de la province ; ceux de la vallée de la Fen surtout disposent des deux tiers des surfaces en blé d'hiver. On pratique également dans le Shanxi la culture industrielle : tabac, oléagineux, coton ; la partie méridionale de la vallée est une des principales régions productrices de coton de la Chine. L'élevage (porcin, bovin, aviculture, sériciculture, agriculture, pisciculture) est très présent.

Le Shanxi est surtout particulièrement riche en ressou [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  SHANXI [ CHAN-SI ]  » est également traité dans :

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le « socle de Cathay » »  : […] La Chine du Nord et du Nord-Est, ainsi qu'une partie de la Corée, correspond au Bouclier chinois ( Sinian shield ), que nous appellerons « socle de Cathay », constitué de terrains cristallins, micaschistes, gneiss et granites. Les plis ont été usés jusqu'à la racine. Sur ce socle reposent, en discordance, des couches sédimentaires, primaires ou secondaires, très variées, nota […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_21957

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 863 mots
  •  • 7 médias

La République populaire de Chine est un des plus grands États du monde (9 561 240 km 2 ) et le plus peuplé (1 307 560 000 habitants à la fin de 2005, hors Hong Kong, Macao et Taïwan). À côté d'une immense majorité Han (ou chinoise proprement dite), la population comprend 54 nationalités minoritaires , qui occupent 60 p. 100 du territoire , et une 55 e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_21957

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Shanxi »  : […] La province du Shanxi est devenue à partir des années 1980 une importante base énergétique, disposant de quelque 200 milliards de tonnes de houille, avec une extraction dans plus de deux mille sites essentiellement répartis entre les bassins de Datong, Taiyuan et Yangquan, tandis que des exploitations géantes à ciel ouvert ont été entreprises à la fin des années 1980 avec participation étrang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_21957

HUANGHE [HOUANG-HO] ou FLEUVE JAUNE

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 2 248 mots

Dans le chapitre « Le tracé du fleuve Jaune »  : […] Traversant les ensembles lacustres de Xinguhai, Oring Nor et Tsaring Nor, le Huanghe prend d'abord une direction nord-ouest-sud-est parallèle au cours supérieur du Yangzi, puis tourne brutalement à la limite du Sichuan et se dirige à travers le massif de l'Anme Machin (Animaqingshan) vers le bassin du Koukou Nor (lac Qinghai), qu'il évite par un nouveau coude le conduisant vers la dépression de La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huanghe-fleuve-jaune/#i_21957

MENGJIANG [MONG-KIANG]

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 240 mots

État fantoche créé le 22 novembre 1937 par les Japonais, dans la partie orientale de la Mongolie-Intérieure, sur le modèle du Manzhouguo fondé en Mandchourie en 1932. Formé d'une fédération de trois gouvernements « autonomes », le Shānxi septentrional, le Čakhar méridional et la Mongolie-Intérieure (respectivement désignés par les noms chinois de Jinbei, de Chanan et de Suiyuan), le Mengjiang, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mengjiang-mong-kiang/#i_21957

TAIYUAN [T'AI-YUAN]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 262 mots
  •  • 1 média

Capitale de la province chinoise du Shānxi, Taiyuan est située au cœur d'un riche bassin que draine le Fenhe, principal cours d'eau de la province. C'est un des centres urbains les plus anciens du pays, né au iii e  siècle avant Jésus-Christ, et aussi une des premières villes chinoises qui furent dotées d'industries : au début du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taiyuan-t-ai-yuan/#i_21957

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « SHANXI [CHAN-SI] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/shanxi-chan-si/