SENS, ville

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

France : carte administrative

France : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Sens : la cathédrale Saint-Étienne

Sens : la cathédrale Saint-Étienne
Crédits : Bildarchiv Monheim/ AKG

photographie


À l'époque gauloise, la cité porte le nom d'Agedincum (ou Agendicum) ; le peuple des Senones, dont elle est le chef-lieu, est l'un des plus puissants de la Gaule : c'est lui qui envahit l'Italie et s'empare de Rome en ~ 390. Après la conquête de la Gaule, la position géographique de la ville, entre Seine et Loire, sur la grande voie reliant le Nord au Midi, lui vaudra de devenir un centre administratif important : au ive siècle, elle est la métropole de la Lyonnaise IVe. Elle est, à la même époque, entourée d'une enceinte qui, modifiée sous Charles V, subsistera jusqu'au début du xxe siècle. Dès les débuts du christianisme, Sens prend une place importante dans l'administration ecclésiastique : au ve siècle, l'archevêché a sous sa juridiction les évêchés de Chartres, d'Auxerre, de Paris, d'Orléans, de Troyes, auxquels s'ajoutent, au vie siècle, les évêchés nouvellement créés de Meaux et de Nevers. Sous les Mérovingiens et les Carolingiens, l'archevêque, comte de Sens, exerce à la fois le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel. Ainsi, l'archevêque Ebbon organise la résistance contre les Sarrasins en 731. Sous les Carolingiens, les prélats de Sens sont associés à l'administration impériale ; à la fin du ixe siècle, ils ont parmi leurs attributions le sacre des souverains, les relations diplomatiques entre le pape et la monarchie franque, la convocation des synodes. Au xie siècle, l'archevêque de Sens perd la primatie de la Gaule au profit de celle de Lyon. La ville est rattachée en 1015 au domaine royal par Robert le Pieux. Des libertés communales lui sont accordées par Louis VII en 1146, et confirmées par Philippe Auguste en 1189. Pendant la guerre de Cent Ans, Sens appartient au parti royal ; pendant la Ligue, au parti catholique. Après un long conflit avec l'évêché de Paris, Sens perd sa prééminence sur celui-ci. À la demande d'Henri de Gondi, l'évêché de Paris est érigé en archevêché par la bulle Universi Orbis en 1622.

France : carte administrative

France : carte administrative

carte

Carte administrative de la France métropolitaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Sens : la cathédrale Saint-Étienne

Sens : la cathédrale Saint-Étienne

photographie

Construite sur l'initiative de l'archevêque Henri Sanglier vers 1135, la cathédrale Saint-Étienne de Sens est un témoignage de l'architecture du premier art gothique avec l'utilisation de la voûte sur croisée d'ogives et de l'arc-boutant. Malgré de nombreuses modifications architecturales... 

Crédits : Bildarchiv Monheim/ AKG

Afficher

Sens est actuellement sous-préfecture du département de l'Yonne ; une zone industrielle s'est développée au nord et au nord-ouest de la ville. Celle-ci (26 800 hab. en 2005) se trouve au cœur d'une communauté d'agglomérations de neuf communes et de 42 000 habitants.

—  Thérèse CHARMASSON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SENS, ville  » est également traité dans :

BOURGOGNE

  • Écrit par 
  • Robert CHAPUIS
  •  • 2 239 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les axes urbanisés dynamiques »  : […] L'axe du Val-de-Saône, entre Dijon et Mâcon, rassemble à lui seul près de 40 p. 100 de la population, et trois des quatre principales aires urbaines s'y localisent : Dijon (377 600 habitants en 2012), Chalon-sur-Saône (133 500) et Mâcon (99 800), ensembles urbains auxquels on peut ajouter celui de Beaune, beaucoup plus petit. Sur cet axe, Dijon, ville administrative et universitaire, concentre une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourgogne/#i_17272

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'urbanisme »  : […] À aucune autre époque ne se développèrent, de façon aussi systématique et avec cette ampleur, l'urbanisme et les constructions citadines. Toute ville gallo-romaine possède son centre monumental, comportant le sanctuaire de la cité, qui est tantôt un temple du genre du Capitole, dédié à Rome et aux empereurs, tantôt un important sanctuaire indigène. Il est voisin d'un forum, longue place rectangul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_17272

Pour citer l’article

Thérèse CHARMASSON, « SENS, ville », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sens-ville/