SARCOPTÉRYGIENS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sarcoptérygiens : caractères

Sarcoptérygiens : caractères
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sarcoptérygiens : groupes actuels et fossiles

Sarcoptérygiens : groupes actuels et fossiles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sarcoptérygiens : relations de parenté et répartition temporelle

Sarcoptérygiens : relations de parenté et répartition temporelle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Origine des tétrapodes

L'histoire des sarcoptérygiens est indissociable de la question de l'origine des tétrapodes. Ce passage de l'état de poisson à l'état de vertébré terrestre a longtemps été considéré comme un événement évolutif considérable, mais les découvertes récentes, tant sur les premiers tétrapodes que sur les poissons sarcoptérygiens qui en sont les plus proches, les elpistostégaliens, montrent que cette transition a été rapide et n'a affecté qu'un très petit nombre de structures anatomiques. Les différences majeures entre les elpistostégaliens et les premiers tétrapodes sont la présence, chez ces derniers, de doigts aux membres pairs (et la disparition corrélative des rayons dermiques, ou lépidotriches), le contact entre le bassin et la colonne vertébrale par l'intermédiaire de côtes sacrales, la perte du contact entre la ceinture pectorale et le crâne, une réduction des écailles couvrant la surface dorsale du corps, la disparition de l'opercule (bien qu'une fente branchiale fonctionnelle persiste) et la réduction de l'hyomandibulaire (transformé en stapes). Les premiers tétrapodes n'étaient, somme toute, que des poissons un peu particuliers dont la seule innovation importante était les doigts, qui représentent peut-être une adaptation à la vie dans un environnement aquatique vaseux et encombré de débris végétaux. Les membres des premiers tétrapodes étaient totalement inadaptés à la locomotion terrestre. Les membres antérieurs étaient incapables d'extension au niveau du coude (fig. 2j) et ne pouvaient guère que servir d'organes natatoires ou d'appuis pour hisser la tête hors de l'eau. Les membres postérieurs étaient, eux, incapables de flexion au niveau de la cheville et ressemblaient en cela aux membres postérieurs des phoques. Les membres pourvus de doigts n'étaient donc, à l'origine, qu'un type particulier de nageoire qui, plus tard, est devenue particulièrement propice à la locomotion terrestre. C'est là un exemple de ce que l'on appelle l'« exaptation ».


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SARCOPTÉRYGIENS  » est également traité dans :

CŒLACANTHE

  • Écrit par 
  • Daniel ROBINEAU
  •  • 2 661 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Anatomie et physiologie »  : […] Les cœlacanthes actuels sont des poissons de belle taille (elle est généralement comprise entre 1,20 m et 1,80 m), pesant de 25 à 80 kilogrammes. De couleur gris-bleu sombre parsemée de taches blanches irrégulièrement disposées, leur corps, de forme massive et revêtu de grosses écailles rugueuses, se termine par une nageoire caudale typique, composée d'un petit lobe axial médian, plus ou moins dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coelacanthe/#i_8303

CROSSOPTÉRYGIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 541 mots

Le nom « crossoptérygidés » ( Crossopterygidae ) a été créé par le paléontologue britannique Thomas Henry Huxley (1825-1895) en 1861, pour désigner un ensemble de poissons comprenant les polyptères actuels ( Polypterus ) et divers poissons fossiles du Paléozoïque (ère primaire), dont des actinoptérygiens primitifs, des actinistiens, des dipneustes primi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crossopterygiens/#i_8303

GNATHOSTOMES

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 142 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Diversité et phylogénie des gnathostomes actuels »  : […] Les gnathostomes actuels comprennent deux groupes majeurs, les chondrichthyens et les ostéichthyens. Les chondrichthyens (cf. chondrichthyens ) sont représentés par les requins, raies et chimères. Les ostéichthyens (cf. ostéichthyens ) comprennent les actinoptérygiens (cf. actinoptérygiens ) et les sarcoptérygiens (cf. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnathostomes/#i_8303

OSTÉICHTHYENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 139 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Histoire paléontologique des ostéichthyens »  : […] Les plus anciens représentants des deux grands groupes actuels d'ostéichthyens, les actinoptérygiens et les sarcoptérygiens, apparaissent dès le début du Dévonien, il y a 415 millions d'années, voire peut-être à l'extrême fin du Silurien, il y a 418 millions d'années. À cette époque, ils sont essentiellement représentés par les sarcoptérygiens, notamment les précurseurs des dipneustes (cf.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osteichthyens/#i_8303

POISSONS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 10 059 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Gnathostomes »  : […] Les Gnathostomes constituent un ensemble monophylétique dont l'apomorphie principale est la possession de mâchoires articulées : celles-ci sont traditionnellement conçues comme un arc viscéral modifié , homologue sériel des arcs hyoïdien et branchiaux ; mais la position interne de ces derniers par rapport aux branchies chez les Gnathostomes est très différente de la disposition du squelette branc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poissons/#i_8303

TÉTRAPODES

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 613 mots
  •  • 1 média

Les tétrapodes sont les vertébrés, surtout aériens et terrestres, qui sont, au moins primitivement, pourvus de quatre membres, eux-mêmes pourvus de doigts. Dans la nature actuelle, ils comprennent les amphibiens « modernes », ou lissamphibiens (apodes, salamandres, tritons, grenouilles, crapauds) et les amniotes (« reptiles », oiseaux, mammifères). Ils comptent également un grand nombre de groupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tetrapodes/#i_8303

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe JANVIER, « SARCOPTÉRYGIENS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarcopterygiens/