CORINDON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Oxyde d'aluminium, le corindon se présente en cristaux prismatiques, en tonnelets à faces finement striées, en fuseaux (icosaèdres aigus) ou en prismes aplatis (formes tabulaires). Il se caractérise par sa grande dureté (9), à peine inférieure à celle du diamant qui est le minéral le plus dur avec un indice de 10. Il est surtout connu pour ses variétés gemmes, colorées et transparentes : le rubis, de couleur rouge, et le saphir pour toutes les autres couleurs. Le corindon peut être confondu avec les spinelles, autres oxydes d'aluminium, qui ont toutefois une dureté moindre (8) et un système cristallin différent (cubique).

formule : A12O3 ;

système : rhomboédrique ;

dureté : 9 ;

poids spécifique : 3,9-4,1 ;

éclat : d'adamantin à vitreux ;

transparence : d'opaque à transparent ;

cassure : inégale, légèrement conchoïdale ou esquilleuse.

Le corindon (nom provenant du sanscrit corind, de signification incertaine) est un minéral accessoire des roches cristallines. Il est présent dans les roches magmatiques alumineuses sous-saturées en silice (syénites, plagioclasites, certains filons pegmatitiques) et dans des roches métamorphiques riches en aluminium (marbres, micaschistes, gneiss, bauxites métamorphiques). En raison de sa dureté, on peut le trouver remanié dans certaines roches sédimentaires détritiques (sables, grès, arkoses).

Les variétés opaques ou semi-opaques (émeri) sont utilisées comme abrasif ; les variétés limpides et transparentes sont taillées en gemmes.

Le corindon n'est pas attaqué par les acides et est infusible.

—  Yves GAUTIER

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  CORINDON  » est également traité dans :

ALUMINIUM

  • Écrit par 
  • Robert GADEAU, 
  • Robert GUILLOT
  •  • 9 640 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les composés de l'aluminium »  : […] Dans tous ses composés, l'aluminium est trivalent. Des composés monovalents existent à température élevée. Une autre caractéristique de l'aluminium est d'avoir un hydroxyde amphotère, qui donne des sels avec les acides forts et des aluminates avec les bases fortes. Parmi les très nombreux composés de l'aluminium, seuls seront traités ici ceux qui ont une utilisation industrielle. Le fluorure AlF 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aluminium/#i_9979

BAUXITES

  • Écrit par 
  • Michel ESTERLE, 
  • Jean-Pierre LAJOINIE
  •  • 3 786 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Hydroxydes et oxyde d'aluminium »  : […] Quatre sont connus dans les bauxites ; ce sont la gibbsite, la bœhmite, le diaspore, le corindon. La gibbsite , ou hydrargillite , γA1(OH) 3 , cristallise dans le système monoclinique et se présente en petits cristaux (de 2 à 4 micromètres en moyenne ; quelquefois visibles à l'œil nu) hexagonaux, souvent maclés. Elle constitue parfois des sphérolites à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bauxites/#i_9979

COULEUR DES MINÉRAUX

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 3 539 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Quelques exemples »  : […] Voyons maintenant quelques exemples qui montrent l'importance des impuretés. Commençons par le diamant, une des gemmes les plus prestigieuses, qui est du carbone pur. En l'absence d'atomes étrangers, il est incolore. La présence de bore, à la concentration de quelques millionièmes, lui confère une délicate teinte bleue qui peut aller jusqu'au bleu-noir pour des concentrations de l'ordre du millièm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleur-des-mineraux/#i_9979

CRISTAUX - Synthèse des cristaux

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 6 270 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le rubis et le saphir »  : […] La synthèse du corindon, oxyde d'aluminium (Al 2 O 3 ), ne présente pas d'intérêt en général, car il est abondant à l'état naturel. Seules les variétés colorées méritent en effet l'attention de la cristallogenèse, car elles font partie des quatre pierres précieuses (avec le diamant et l'émeraude) : le rubis, qui est un corindon de couleur rouge (due à des atomes de chrome), et le saphir qui rasse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-synthese-des-cristaux/#i_9979

GEMMES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POIROT, 
  • Henri-Jean SCHUBNEL
  •  • 6 256 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Rubis et saphir »  : […] Le rubis et le saphir sont des variétés de corindon, oxyde d'aluminium. Ce minéral est moins dur que le diamant (H = 9) ; sa cassure est conchoïdale. Les pierres les plus appréciées sont celles qui possèdent une grande limpidité et une teinte lumineuse et profonde : rouge « sang de pigeon » pour le rubis ; « bluet » ou « indigo » pour le saphir. Les belles teintes rose, jaune, mauve, vert, sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gemmes/#i_9979

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 132 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Oxydes et hydroxydes »  : […] Parmi les quelque 250 espèces, on trouve surtout des composés ioniques. Cette classe comprend des oxydes multiples, qui, chimiquement, devraient être considérés comme des sels : spinelles, niobates, tantalates, certains titanates, uranates et antimoniates. Les oxydes de silicium (silice) sont, d'autre part, souvent rangés aux côtés des silicates (cf. infra , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/#i_9979

OXYDES ET HYDROXYDES NATURELS

  • Écrit par 
  • Joseph BOLFA
  •  • 4 165 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Groupe du corindon, de l'hématite et de l'ilménite »  : […] Les minéraux de ce groupe cristallisent dans le système rhomboédrique et ont une structure du type de celle du corindon αAl 2 O 3 (groupe spatial R  3̄c ). On peut décrire cette structure en considérant le réseau des oxygènes. Ils forment pratiquement un assemblage hexagonal compact, les aluminiums occupant deux sites octaédriques sur trois. Si l'on con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxydes-et-hydroxydes-naturels/#i_9979

RUBIS

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 226 mots
  •  • 2 médias

Le rubis est une variété gemme du corindon. C'est une des quatre pierres dites précieuses avec le saphir – une autre variété de corindon –, l'émeraude et le diamant. Le rubis se caractérise par sa grande dureté (9) et sa couleur rouge qui lui a donné son nom (du latin classique rubeus , « roux, rouge »). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rubis/#i_9979

SAPHIR

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 701 mots
  •  • 2 médias

Le saphir (de l'hébreu sappir , la « chose la plus belle ») est une variété gemme du corindon. C'est une des quatre pierres dites précieuses avec le rubis – une autre variété de corindon –, l'émeraude et le diamant. Le saphir se caractérise par une grande dureté, équivalente à celle du rubis, supérieure à celle de l’émeraude et inférieure à celle du diamant, et par sa limpi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saphir/#i_9979

TEMPÉRATURES PHYSICO-CHIMIE DES HAUTES

  • Écrit par 
  • François CABANNES
  •  • 3 853 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Propriétés physiques »  : […] Le choix d'un matériau, pour une utilisation à température élevée, résulte toujours d'un compromis entre ses différentes propriétés physiques et chimiques. Les propriétés mécaniques sont très souvent celles auxquelles il faut veiller, car elles s'effondrent toujours bien au-dessous de la température de fusion ; le graphite et le tungstène ont les meilleures propriétés au-del […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physico-chimie-des-hautes-temperatures/#i_9979

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « CORINDON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/corindon/