Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SAPHIR

Les gisements de saphir

Le saphir cristallise dans les basaltes ou les pegmatites, parfois le marbre. Les exploitations donnent cependant les meilleurs résultats dans les gisements secondaires, alluvionnaires ou éluvionnaires, où les pierres sont simplement extraites par lavage des sédiments qui les contiennent.

Les saphirs des princes des Indes provenaient de la région de Zaskar, à 200 kilomètres au sud-est de Srinagar (dans le Cachemire indien). Ces gisements situés à 5 000 mètres d'altitude dans un cirque glaciaire, ont donné les plus beaux saphirs d'un bleu bleuet aux reflets soyeux, issus d'une pegmatite mais exploités dans des éluvions. De nos jours encore, alors que ces mines sont épuisées depuis 1975, des marchands peu scrupuleux continuent d'appeler « saphirs de Cachemire » des gemmes provenant de Birmanie ou d'ailleurs.

L'Australie exploite deux gisements sur son territoire. Celui d'Anakie (Queensland), extrait d'éluvions de basalte par lavage, donne des saphirs contenant un excès de fer : s'assombrissant à la lumière artificielle, ils présentent peu d'intérêt commercial. En revanche, les mines australiennes de Nouvelle-Galles-du-Sud produisent depuis 1918 des saphirs de bonne tenue.

Le saphir de Birmanie provient de la vallée de Mogok, dans des calcaires dolomitiques métamorphisés par contact d'une intrusion granitique, qui renferment aussi les rubis birmans. D'une belle teinte bleu de Prusse à l'éclat velouté, c'est un saphir de grande valeur, sans atteindre toutefois la qualité de celui du Cachemire. C'est dans ce gisement que l'on a trouvé, en 1966, le plus gros saphir étoilé connu du monde, une gemme pesant à l'état brut 63 000 carats, soit 12,6 kilogrammes.

Le saphir du Sri Lanka est exploité depuis l'Antiquité dans la région de Ratnapura, dans le sud-ouest de l'île, à 80 kilomètres au sud-est de Colombo. C'est le plus important gisement de saphirs du monde ; on y trouve aussi des rubis, des aigues-marines, des grenats, des topazes et des zircons, qui proviennent d'un marbre dolomitique interstratifié avec des gneiss à quelques mètres de profondeur. Les gemmes y présentent des couleurs variées (bleu pâle, jaune, orange, verte, incolore) et sont de qualités diverses. Beaucoup d'entre elles sont retraitées thermiquement avant d'être exportées vers le marché de Bangkok, plaque tournante de la vente des pierres précieuses de couleur et des pierres fines où les négociants du monde entier se déplacent dans les tailleries et les bureaux de négoce. Les autres grands centres de négoce des pierres de couleur se situent à Londres, Zurich, Genève et New York.

Les gisements de saphirs de Thaïlande et du Cambodge sont les mêmes que ceux du rubis de Siam, respectivement les mines de Chanthaburi (200 kilomètres au sud-est de Bangkok) et celles de Pailin au pied de la chaîne des Cardamomes (Cambodge). Ce sont de bons gisements de saphirs étoilés ; les saphirs bleus présentent une teinte un peu foncée et le traitement thermique qu'ils subissent ravive leur couleur aux brillances toutefois peu naturelles. Néanmoins, ces saphirs sont les plus vendus au monde, car leur prix est bas comparé à celui des gemmes de grande qualité.

On peut signaler d'autres petits gisements dans le Montana (États-Unis), au Brésil (Mato Grosso), en Malaisie, en Tanzanie et, enfin, en Haute-Loire (le Riou Pezzouliou, Espaly, près du Puy-en-Velay), où les saphirs verts et bleus, d'aspect émoussé, de qualité médiocre et présents en petites quantités, sont exploités pour des usages industriels.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Saphir - crédits : photo33mm/ Shutterstock

Saphir

Talisman de Charlemagne en saphir - crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Talisman de Charlemagne en saphir

Autres références

  • COULEUR DES MINÉRAUX

    • Écrit par André JULG
    • 3 516 mots
    • 3 médias
    ...atomes d'aluminium, comme dans le rubis de Siam, la couleur devient plus sombre. Avec le titane, et selon la proportion de fer, le corindon donne des saphirs dont la couleur va du bleu au mauve. Ces gemmes peuvent être reproduites artificiellement. Il suffit d'ajouter au corindon 2,5 p. 100 en poids...
  • CRISTAUX - Synthèse des cristaux

    • Écrit par Yves GAUTIER
    • 6 273 mots
    • 2 médias
    ...elles font partie des quatre pierres précieuses (avec le diamant et l'émeraude) : le rubis, qui est un corindon de couleur rouge (due à des atomes de chrome), et le saphir qui rassemble toutes les autres espèces colorées, dont la teinte bleue (prédominante) est due à des atomes de fer et de titane.
  • GEMMES

    • Écrit par Jean-Paul POIROT, Henri-Jean SCHUBNEL
    • 6 216 mots
    • 26 médias
    Le rubis et le saphir sont des variétés de corindon, oxyde d'aluminium. Ce minéral est moins dur que le diamant (H = 9) ; sa cassure est conchoïdale. Les pierres les plus appréciées sont celles qui possèdent une grande limpidité et une teinte lumineuse et profonde : rouge « sang de pigeon » pour...

Voir aussi