Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SAPHIR

Bibliographie

D. Alcouffe, Les Gemmes de la Couronne, catal. expos., département des Objets d'art, musée du Louvre, Paris, 2001

P. Bariand & N. Bariand, Le Grand Livre des minéraux et des pierres précieuses, Minerva, Genève, 1993

J. Bauer & V. Bouska, Pierres précieuses et pierres fines, Bordas, Paris, 1985

A. Boucheron, Le Guide des pierres précieuses, Hachette, Paris, 1987

G. Bouvet, Les Minéraux et pierres précieuses, Le Rocher, Monaco, 1990

M. de Grèce, Joyaux des couronnes d’Europe, Olivier Orban, 2000

R. W. Hughes, Ruby and Sapphyre, RWH Boulder, 1997

T. L. Ottaway et al., « Formation of the Muzo hydrothermal emerald deposit in Colombia », in Nature, vol. CCCLXIX, 16 juin 1994

R. Perrier, « Le Diamant dans le sciage des roches circulaires », in Mines et Carrière, Les Techniques, 3-92, 1992

H. Schubnel, Les Pierres précieuses, P.U.F., Paris, 1984

W. Schumann, Guide des pierres précieuses, pierres fines et pierres ornementales, Delachaux et Niestlé, 1998 ; Guide des pierres et minéraux, ibid, 2007

P. Voillot, Diamant et pierres précieuses, coll. Découvertes, Gallimard, Paris, 1997 ; Les Pierres précieuses, Hazan, 2001

R. Warin, « Corindon, saphir, rubis », in A.G.A.B. Minibul, vol. 34 (2), 2001.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Saphir - crédits : photo33mm/ Shutterstock

Saphir

Talisman de Charlemagne en saphir - crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Talisman de Charlemagne en saphir

Autres références

  • COULEUR DES MINÉRAUX

    • Écrit par André JULG
    • 3 516 mots
    • 3 médias
    ...atomes d'aluminium, comme dans le rubis de Siam, la couleur devient plus sombre. Avec le titane, et selon la proportion de fer, le corindon donne des saphirs dont la couleur va du bleu au mauve. Ces gemmes peuvent être reproduites artificiellement. Il suffit d'ajouter au corindon 2,5 p. 100 en poids...
  • CRISTAUX - Synthèse des cristaux

    • Écrit par Yves GAUTIER
    • 6 273 mots
    • 2 médias
    ...elles font partie des quatre pierres précieuses (avec le diamant et l'émeraude) : le rubis, qui est un corindon de couleur rouge (due à des atomes de chrome), et le saphir qui rassemble toutes les autres espèces colorées, dont la teinte bleue (prédominante) est due à des atomes de fer et de titane.
  • GEMMES

    • Écrit par Jean-Paul POIROT, Henri-Jean SCHUBNEL
    • 6 216 mots
    • 26 médias
    Le rubis et le saphir sont des variétés de corindon, oxyde d'aluminium. Ce minéral est moins dur que le diamant (H = 9) ; sa cassure est conchoïdale. Les pierres les plus appréciées sont celles qui possèdent une grande limpidité et une teinte lumineuse et profonde : rouge « sang de pigeon » pour...

Voir aussi