BÉNIN ROYAUME DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Bénin : les peuples et leurs voisins.

Bénin : les peuples et leurs voisins.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bronze du Bénin

Bronze du Bénin
Crédits : City of Detroit Purchase, Bridgeman Images

photographie

Salière provenant de l'ancien royaume du Bénin, actuel Nigeria

Salière provenant de l'ancien royaume du Bénin, actuel Nigeria
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Un art royal

L'art du Bénin, avant que ne soit découvert celui d'Ifé dont il dérive, est apparu comme l'un des plus remarquables de toute l'Afrique. C'était avant tout un art royal. Les objets de bronze – en fait, d'un alliage plus proche du laiton que du bronze proprement dit –, statuettes, têtes stylisées, bas-reliefs, en particulier, représentant des scènes historiques, tous fondus à cire perdue, étaient réservés à l'usage du roi, rituel ou profane. Si la technique est venue d'Ifé, il s'est développé au Bénin un style original, moins « classique », moins sobre, un style « flamboyant » selon la formule de W. Fagg. C'est cet art du bronze qui est certainement le mieux connu, et dont les étapes peuvent être le mieux datées. Dans une première période, celle du xive siècle surtout, les œuvres restent proches de celles d'Ifé : têtes creuses ou bas-reliefs, elles ont peu d'épaisseur et sont plus réalistes. À partir du xvie siècle, les bas-reliefs deviennent plus nombreux, plus épais, plus divers aussi, évoquant à la fois les rites royaux, la vie quotidienne, les traitants et les soldats portugais, très précisément décrits.

Le xviie siècle marque l'apogée de l'art du bronze : outre les bas-reliefs, les têtes-portraits, les sièges, les statues animalières, les coffres et les cloches sont nombreux et de facture variée. Mais, dès la fin de ce siècle, la décadence se dessine, qui coïncide avec la crise de l'État née de celle de la traite des esclaves. Les siècles suivants ne donneront que des œuvres mineures, et la conquête coloniale entraînera l'effondrement d'un art étroitement lié à une organisation politique.

Comme l'art du bronze, celui de la terre cuite semble avoir été emprunté à Ifé ; il a laissé beaucoup moins de traces. On comprend que la sculpture sur bois en ait laissé moins encore : la capitale du royaume de Bénin fut incendiée en 1897 lors de la conquête. Le bois, on l'a remarqué, pouvait être recouvert de feuilles de laiton, de cuivre, parfois d'argent et d'or ; cette technique était [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  BÉNIN ROYAUME DU  » est également traité dans :

ABOMEY

  • Écrit par 
  • Pierre VENNETIER
  •  • 290 mots
  •  • 1 média

Au xviii e  siècle, Abomey devint la capitale d'un royaume noir dont les souverains successifs agrandirent leur domaine par des guerres renouvelées contre leurs voisins, surtout les Yoruba (ou Nago). L'un des plus puissants fut Ghézo (1818-1858), bon organisateur et grand chef militaire, dont le vaste palais, restauré, a été transformé en musée d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abomey/#i_5009

IFÉ

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 302 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Origine africaine de l'art Ifé »  : […] Le réalisme idéalisé de la représentation humaine dont on a cherché l'origine en Grèce, à Carthage, en Inde, au Portugal trouve son explication la plus probable dans la nécessité de glorifier les rois locaux. Il n'existait pas, à Ifé, d'esthétique comparable à celle de la Renaissance en Europe où la représentation artistique se fondait sur les récents progrès de la connaissance anatomique ; on ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ife/#i_5009

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 315 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Peuples de la forêt et du littoral de la côte de Guinée »  : […] Cette vaste région abrite au Nigeria les vestiges les plus anciens de l'art africain et a vu se développer la civilisation de l'or des peuples akan. On y trouve quelques rares exemples de masques de bronze, dont des masques de ceinture et des heaumes à visage humain ornés de motifs zoomorphes sculptés en relief. Les sociétés gélédé et épa des peuples r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/#i_5009

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 716 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'histoire précoloniale »  : […] De nombreux vestiges archéologiques témoignent de la richesse de l'histoire précoloniale du Nigeria, tant au nord qu'au sud. C'est à la civilisation de Nok que l'on doit les plus anciennes sculptures en terre cuite connues en Afrique subsaharienne . La culture de Nok aurait couvert une aire de quelque 500 kilomètres, au nord du confluent du Niger et de la Bénoué. Les objets découverts ont été daté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigeria/#i_5009

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul MERCIER, « BÉNIN ROYAUME DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-du-benin/