BÉNIN ROYAUME DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Bénin : les peuples et leurs voisins.

Bénin : les peuples et leurs voisins.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bronze du Bénin

Bronze du Bénin
Crédits : City of Detroit Purchase, Bridgeman Images

photographie

Salière provenant de l'ancien royaume du Bénin, actuel Nigeria

Salière provenant de l'ancien royaume du Bénin, actuel Nigeria
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Le palais et la ville

La distinction entre ces deux ordres correspond à une opposition essentielle, dans l'espace, entre le palais et la ville. Le palais était une ville dans la ville, où vivaient des milliers de personnes entourant et servant le roi. Chaque roi ajoutait ses propres bâtiments à ceux qu'avaient construits ses prédécesseurs ; ainsi comptait-on, à la fin du xixe siècle, trente-trois palais adjacents. Déjà, au xviie siècle, les constructions royales occupaient, selon O. Dapper, autant de place que la ville de Haarlem, et « ses galeries étaient aussi larges que celles de la Bourse d'Amsterdam ». C'est là sans doute l'une des plus belles réalisations de l'architecture africaine. Si les bâtiments étaient d'argile crue, leur décoration était d'une étonnante splendeur. Les galeries étaient soutenues par des piliers de bois recouverts de plaques de bronze en bas relief. Les portes de bois sculpté étaient revêtues de minces feuilles de laiton modelées sur la sculpture. Les têtes et les statues de bronze s'étalaient à profusion sur les autels, dans les salles d'audience, au faîte des toitures. Les objets d'ivoire sculpté étaient aussi nombreux, depuis les serrures jusqu'aux défenses entières ouvragées, dont certaines avaient pour socle des têtes de bronze.

Salière provenant de l'ancien royaume du Bénin, actuel Nigeria

Salière provenant de l'ancien royaume du Bénin, actuel Nigeria

Photographie

Salière provenant de l'ancien royaume du Bénin, actuel Nigeria. Le groupe des ivoires bini-portugais comporte une quinzaine de salières de ce type. Nationalmuseen, Copenhague, Danemark. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La ville, juxtaposée au palais, était immense ; place forte, ses remparts auraient eu, au xviie siècle, un développement de huit lieues. Construite selon un plan quadrillé, ses rues étaient si longues qu'on n'en pouvait « voir le bout ». Un voyageur hollandais du xvie siècle remarquait que « les maisons dans cette ville se dressent en bon ordre, chacune à côté et dans l'alignement de l'autre, comme se dressent les maisons en Hollande ». Ces maisons avaient une architecture remarquable ; elles étaient construites autour d'une cour centrale à impluvium, où l'eau était recueillie dans une sorte de citerne et évacuée vers l'extérieur par des canalisations qui passaient sous les pièces d'habitation. L'origine d'une telle architecture, rappelant celles des pays méditerranéens, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  BÉNIN ROYAUME DU  » est également traité dans :

ABOMEY

  • Écrit par 
  • Pierre VENNETIER
  •  • 290 mots
  •  • 1 média

Au xviii e  siècle, Abomey devint la capitale d'un royaume noir dont les souverains successifs agrandirent leur domaine par des guerres renouvelées contre leurs voisins, surtout les Yoruba (ou Nago). L'un des plus puissants fut Ghézo (1818-1858), bon organisateur et grand chef militaire, dont le vaste palais, restauré, a été transformé en musée d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abomey/#i_5009

IFÉ

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 302 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Origine africaine de l'art Ifé »  : […] Le réalisme idéalisé de la représentation humaine dont on a cherché l'origine en Grèce, à Carthage, en Inde, au Portugal trouve son explication la plus probable dans la nécessité de glorifier les rois locaux. Il n'existait pas, à Ifé, d'esthétique comparable à celle de la Renaissance en Europe où la représentation artistique se fondait sur les récents progrès de la connaissance anatomique ; on ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ife/#i_5009

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 315 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Peuples de la forêt et du littoral de la côte de Guinée »  : […] Cette vaste région abrite au Nigeria les vestiges les plus anciens de l'art africain et a vu se développer la civilisation de l'or des peuples akan. On y trouve quelques rares exemples de masques de bronze, dont des masques de ceinture et des heaumes à visage humain ornés de motifs zoomorphes sculptés en relief. Les sociétés gélédé et épa des peuples r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/#i_5009

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 716 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'histoire précoloniale »  : […] De nombreux vestiges archéologiques témoignent de la richesse de l'histoire précoloniale du Nigeria, tant au nord qu'au sud. C'est à la civilisation de Nok que l'on doit les plus anciennes sculptures en terre cuite connues en Afrique subsaharienne . La culture de Nok aurait couvert une aire de quelque 500 kilomètres, au nord du confluent du Niger et de la Bénoué. Les objets découverts ont été daté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigeria/#i_5009

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul MERCIER, « BÉNIN ROYAUME DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-du-benin/