ARAD RON (1951- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Tel-Aviv en 1951, Ron Arad appartient à la génération du postmodernisme qui voit le design renouer avec les arts décoratifs et s'ancrer dans l'art contemporain. Son itinéraire est celui d'un artiste dont la créativité s'est vue en quelque sorte renforcée par la technique.

Après un an passé à l'école des Beaux-Arts Bezajel de Jérusalem, Ron Arad s'installe à Londres en 1973 afin d'étudier à l'Architectural Association School, où il est marqué par l'enseignement libre de Rem Koolhaas, Peter Cook et Bernard Tschumi, figures importantes du postmodernisme architectural, et où étudie également Zaha Hadid. Diplômé en 1979, il travaille dans un cabinet d'architectes. Mais son intérêt le porte à s'orienter vers le design au moment où celui-ci, après la création du groupe Memphis d'Ettore Sottsass, gagne en pouvoir imaginaire et renoue avec l'artisanat, à rebours de la doxa moderniste et fonctionnaliste alors dominante. En 1981, il crée avec Caroline Thorman et Dennis Grove l'atelier-show room One Off et signe un « Rocking Chair » qui sera fabriqué par un sous-traitant à plusieurs centaines d'exemplaires. Son fauteuil « Rover » (1981), inspiré par Jean Prouvé et Marcel Duchamp et réalisé à partir d'un siège d'automobile, annonce son goût pour les courbes tendues dans la lignée du streamline. Son penchant pour la récupération et le ready-made se confirme avec la lampe futuriste « Aerial » (1982), réalisée à partir d'une antenne. La chaîne hi-fi « Concrete Stereo » (1983), moulée avec du béton, ouvre la voie d'un design sculptural et expérimental fondé sur un jeu avec le matériau. Ses œuvres sont largement médiatisées et rencontrent l'intérêt d'un réseau de critiques, de musées et de galeries, qui multiplient les présentations de la nouvelle scène de l'art-design [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences habilité à diriger des recherches à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, responsable de la spécialité design, mode, arts décoratifs

Classification

Les derniers événements

21 mai 1994 • LibanEnlèvement d'un responsable du Hezbollah par un commando israélien.

Un commando israélien héliporté enlève Moustapha Abou Ali Dirani, l'un des principaux responsables militaires du mouvement islamiste pro-iranien du Hezbollah, dans la plaine de la Bekaa. L'organisation de Moustapha Dirani, la Résistance de la foi, est responsable de la capture, en octobre 1986, de Ron Arad, le seul soldat israélien disparu au Liban qui serait toujours en vie.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Stéphane LAURENT, « ARAD RON (1951- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ron-arad/