ROME ET EMPIRE ROMAINLa religion romaine

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Genèse de la religion romaine

Cette religion, devenue essentiellement politique à la fin de la République, a connu, depuis les origines de Rome, une évolution constante, dont certains facteurs (action des pontifes, sous la dépendance des autorités politiques, auxquelles ils appartiennent eux-mêmes, rôle des décemvirs et des Livres sibyllins) nous sont saisissables. Mais l'obscurité est souvent très grande en ce qui concerne l'état le plus ancien.

Rome s'est développée dans un monde complexe, où figuraient des éléments indo-européens, des éléments illyriens, un ferment étrusque, qui longtemps servit d'intermédiaire entre l'Orient asiatique et hellénique et le monde italique, enfin, de très bonne heure aussi, des éléments helléniques, issus des colonies grecques du Sud. Il est malaisé de déceler ce qui, dans les institutions et les croyances, vient de telle ou telle source. Selon les écoles, les historiens modernes sont enclins à insister sur telle d'entre elles, aux dépens des autres. G. Dumézil, dans une série d'ouvrages, s'efforce de montrer l'étendue de l'héritage indo-européen et son caractère fondamental dans la religion archaïque. Tout, dit-il, s'organise autour des trois fonctions essentielles caractéristiques de la société aryenne : la royauté magique, la fonction militaire, les fonctions de fécondité. À ces trois fonctions répondent trois dieux, effectivement groupés en triade à un certain moment de la religion romaine : Jupiter, Mars, Quirinus. Pourtant, les trois divinités que l'on trouve sur le Capitole, dans le temple le plus saint de la Ville, sont Jupiter, Junon et Minerve. Ce seul fait montre le décalage existant entre la réalité constatable et l'état « plus ancien » reconstitué. Les villes italiques semblent avoir mieux conservé la vieille triade ; elles ont été moins traversées que Rome d'influences diverses et la religion y a été moins travaillée par les forces politiques. Mais, si le détail du tableau est trop souvent brouillé, les travaux de Dumézil ont le mérite d'exorciser une notion introduite par [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages





Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne, membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Classification


Autres références

«  ROME ET EMPIRE ROMAIN  » est également traité dans :

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Les origines

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 5 635 mots
  •  • 1 média

Le départ dans l'histoire d'une ville ou bien d'un peuple destiné à un haut avenir est, le plus souvent, entouré d'un halo qui le dérobe à un examen et à une vision précise. On comprend aisément pourquoi. L'historien est mal armé pour l'étude d'une période, très reculée dans le temps, qui n'est connue que par des sources très postérieures. De plus, une tendance naturelle porte l'imagination du peu […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 921 mots
  •  • 9 médias

La République romaine a duré pendant près de cinq siècles, de 509 à 27 avant J.-C. Elle a connu tour à tour la mise en place d'institutions qui ont subsisté jusqu'au principat d'Auguste, la conquête de l'Italie, puis du bassin méditerranéen, enfin les divisions et les guerres civiles qui, affaiblissant progressivement le régime, ont abouti peu avant l'ère […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Pendant plusieurs siècles, l'Empire romain a assuré la paix et l'unité du monde méditerranéen et façonné dans ses provinces la majeure partie de l'Europe. Les Romains n'avaient certes pas que des qualités et leur domination résulte partout de l'emploi judicieux de la force. Mais, une fois établie, cette domination s'est maintenue grâce à la diffusion d'une civilisation en partie héritée des Grecs, […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 5 457 mots
  •  • 6 médias

Les travaux les plus récents s'efforcent de montrer que le ive siècle, loin d'être une période de profonde « décadence », a connu au contraire une brillante renaissance dans tous les domaines de la civilisation. L'expression « Bas-Empire », jugée péjorative, est délaissée par certains historiens qui préfèren […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'art romain

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 14 633 mots
  •  • 33 médias

Rome est une des villes d'art les plus prestigieuses du monde, et une bonne partie des monuments qui font sa gloire remontent à l'Antiquité. Sur toute l'étendue de l'Empire qu'elle a régi, de l'Écosse au Sahara, de l'Atlantique à l'Euphrate, d'innombrables vestiges d'architecture, de sculpture, de peinture et de mosaïque […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'artisanat sous l'Empire

  • Écrit par 
  • Roger HANOUNE
  •  • 3 846 mots

Si l'analyse des modes de production antiques est de grande actualité dans l'historiographie moderne, on sait comme les mots sont trompeurs : l'esclave à Rome est bien différent de l'esclave des plantations américaines ; de même, l'artisan contemporain qui travaille à son compte après son apprentissage, qui est autonome et n'a que peu de collaborateurs est bien différent de l'artife […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Rome et la pensée grecque

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 1 516 mots
  •  • 2 médias

Le rôle joué dans l'histoire de la pensée par la langue latine et, à travers elle, par la civilisation romaine est considérable. De Boèce à Kant, soit pendant près de treize siècles, le latin sera par excellence la langue philosophique de l'Occident chrétien. Mais ce latin, tour à tour classique, patristique et scolastique, et dont la […] Lire la suite

CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 275 mots
  •  • 18 médias

Le destin de Rome est celui d’une obscure bourgade de la péninsule italienne devenue, en l’espace de quatre siècles, une mégapole, capitale d’un immense empire s’étendant de l’Écosse à l’Arabie, des confins sahariens aux rives du Danube. Ce processus historique s’accompagna de la disparition de la République. Il abou […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre GRIMAL, « ROME ET EMPIRE ROMAIN - La religion romaine », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-religion-romaine/