RESPIRATOIRE (APPAREIL)Pharmacologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les expectorants et les mucolytiques

La médication expectorante vise à faciliter l'expectoration, essentiellement en fluidifiant le liquide trachéobronchique sécrété par les cellules acineuses muqueuses et les cellules caliciformes à mucus ouvertes. Les fluidifiants agissent selon deux mécanismes : stimulation des glandes bronchiques séreuses, diminution de la viscosité du mucus bronchique.

Stimulation des glandes bronchiques

L'innervation des cellules acineuses muqueuses par les fibres parasympathiques explique l'augmentation de la sécrétion, provoquée par les parasympathomimétiques, et l'assèchement des bronches par l'absorption d'atropine.

La sécrétion du liquide trachéobronchique est déclenchée par voie réflexe. Les récepteurs sont gastro-intestinaux ; le centre (voisin, sinon identique, du centre du vomissement) est bulbaire. On comprend ainsi l'activité des émétisants périphériques tels que l'ipécacuanha et les expectorants salins (acétate d'ammonium, benzoate et citrate de sodium, iodures alcalins, tartrate antimonio-potassique ou émétique). Le Bisolvon est un expectorant synthétique qui accroît la production de liquide trachéobronchique et fluidifie celui-ci.

D'autres expectorants excitent la sécrétion des cellules caliciformes. Ce sont, entre autres, la terpine, le polygala, la scille.

Diminution de la viscosité du mucus bronchique

La diminution de la viscosité du mucus bronchique est l'œuvre des mucolytiques (acétylcystéine, Bisolvon, α-chymotrypsine) qui scindent les chaînes polypeptidiques.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en médecine, docteur ès sciences, professeur à la faculté de médecine Broussais-Hôtel-Dieu

Classification


Autres références

«  RESPIRATOIRE APPAREIL  » est également traité dans :

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 195 mots
  •  • 1 média

L'appareil respiratoire permet les échanges gazeux entre les liquides circulants et le milieu environnant en assurant l'absorption d' oxygène et le rejet du gaz carbonique. La nature du milieu ambiant conditionne la structure de l'appareil. Il s'agit de branchies chez les Vertébrés aquatiques (Poissons, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-vue-d-ensemble/

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Anatomie

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • René PIÉRON, 
  • Albert POLICARD
  •  • 4 566 mots
  •  • 3 médias

Les deux poumons, droit et gauche , symétriquement disposés dans le thorax , sont enveloppés par la plèvre, sauf au niveau de leur face médiale, ou médiastinale, où ils sont creusés d'une fossette, le hile. Celui-ci est traversé par de gros conduits qui mettent le poumon en relation avec le reste de l'organisme. Ils constituent, d'une part, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-anatomie/

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Physiologie

  • Écrit par 
  • Roland LEFRANÇOIS
  • , Universalis
  •  • 7 266 mots
  •  • 4 médias

La physiologie de la respiration est l'étude des mécanismes, nombreux et complexes, qui permettent de transporter du milieu ambiant jusqu'aux cellules une quantité adéquate d' oxygène et de rejeter dans l'atmosphère le dioxyde de carbone produit par le métabolisme . Les échanges gazeux entre les poumons et l' air ambiant sont assurés par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-physiologie/

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 407 mots
  •  • 9 médias

La connaissance préalable des fonctions et des mécanismes qui sont à l'œuvre dans un organisme est indispensable à la compréhension des symptômes et des conséquences des maladies. Claude Bernard a en effet montré que, pour la médecine, la science clé était la physiologie, qui, seule, découvrait les mécanismes fonctionnels à l'état normal et à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/

ACIDO-BASIQUE ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 2 973 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La régulation de l'équilibre »  : […] Le poumon, en excrétant par les voies respiratoires du gaz carbonique, modifie la pCO2 du sang artériel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-acido-basique/#i_32320

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 6 167 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Appareil respiratoire »  : […] Chez les Amphibiens adultes, il est de type pulmonaire. Mais la présence d'une paire de poumons chez ces animaux a une importance qui est plutôt d'ordre anatomique et phylogénétique que d'ordre fonctionnel. En effet, les larves possèdent toutes une respiration branchiale et certains Urodèles conservent des branchies toute la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphibiens-batraciens/#i_32320

ANOURES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 3 594 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Physiologie »  : […] Respiration. Les échanges respiratoires se font à trois niveaux : peau, cavité bucco-pharyngée et poumons. L'importance de la respiration bucco-pharyngée chez les Anoures est discutée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anoures/#i_32320

ARACHNIDES

  • Écrit par 
  • Christine ROLLARD
  •  • 3 670 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Caractères distinctifs des arachnides »  : […] L’abdomen contient le cœur, les organes respiratoires, excréteurs, digestifs, reproducteurs, et différents types de glandes. La respiration est trachéenne chez les acariens, pseudoscorpions, opilions, solifuges et ricinules. Les trachées correspondent à des invaginations plus ou moins complexes du tégument et s’ouvrent à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arachnides/#i_32320

CÉPHALOCORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 3 666 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Appareils digestif et respiratoire »  : […] qui ne communique avec le milieu que par l'étroit pore abdominal déjà mentionné. Les fentes branchiales à fonction respiratoire sont séparées par des cloisons soutenues par des baguettes de tissu conjonctif à aspect cartilagineux, et richement vascularisées. Cette corbeille branchiale manifeste elle aussi une dissymétrie du fait que les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cephalocordes/#i_32320

CÉTACÉS

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Vincent RIDOUX
  •  • 3 284 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Appareils digestif, respiratoire, circulatoire »  : […] Les dauphins, comme tous les odontocètes, inspirent l'air au cours de l'émersion par un évent qui demeure clos pendant la plongée. Un sphincter périlaryngien, en se relâchant au cours de l'inspiration, permet l'ouverture du larynx. Les poumons, qui ne sont pas plus développés que chez les mammifères terrestres, comportent des anneaux cartilagineux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cetaces/#i_32320

CRUSTACÉS

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 7 672 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Systèmes circulatoire et respiratoire »  : […] vers les différents organes. Circulant alors dans un système de lacunes, il est drainé vers les branchies puis ramené au sinus péricardique. Les branchies sont situées dans deux chambres latérales formées par les rebords de la carapace ; les unes s'insèrent sur la coxa des appendices thoraciques, les autres sur la région pleurale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crustaces/#i_32320

DIPNEUSTES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 224 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques des dipneustes »  : […] Les deux poumons, dont l'intérieur est tapissé par une mince couche tissulaire assurant facilement les échanges gazeux entre l'air et le sang, possèdent de nombreux alvéoles qui augmentent la surface respiratoire. Deux artères pulmonaires amènent le sang réduit aux poumons, et deux veines pulmonaires conduisent le sang oxygéné au cœur. Ce dernier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dipneustes/#i_32320

FIBROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Thomas LAVERGNE
  •  • 241 mots

La fibroscopie est une technique d'exploration interne utilisant les propriétés de propagation des rayons lumineux dans une fibre de verre. Elle permet de visualiser certaines régions de l'organisme — viscères creux notamment — qui sont inaccessibles à l'examen direct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fibroscopie/#i_32320

HÉMOPTYSIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 192 mots

Rejet, au cours d'un effort de toux, de sang en provenance de l'arbre broncho-trachéal, à l'exclusion des saignements buccaux (d'origine digestive ou rhinopharyngée notamment). L'hémoptysie met rarement la vie en danger par son abondance ; mais sa valeur sémiologique considérable justifie toujours un bilan clinique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemoptysie/#i_32320

HYPOXIE & ANOXIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 188 mots

Diminution de la quantité d'oxygène utilisable par les cellules de l'organisme, l'hypoxie se manifeste le plus souvent par de la cyanose et par des signes de douleur affectant les organes les plus sensibles, cerveau et myocarde notamment. La mesure de la pression partielle de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypoxie-et-anoxie/#i_32320

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 850 mots
  •  • 45 médias

Dans le chapitre « Le système respiratoire »  : […] Les Insectes possèdent un système respiratoire très particulier, constitué par des trachées s'ouvrant à l'extérieur par des stigmates qui contrôlent les échanges entre l'animal et le milieu où il vit (fig.12). Les stigmates sont généralement présents sur les deux derniers segments thoraciques et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/#i_32320

LARYNX, pathologie

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER
  •  • 1 982 mots
  •  • 3 médias

très important dans l'émission des sons vocaux, le larynx est placé dans le cou à l'extrémité supérieure de l'arbre respiratoire. Les cartilages qui le constituent s'articulent en bas à la trachée et se rattachent en haut, par l'intermédiaire de l'os hyoïde, au plancher buccal. Directement en rapport avec les téguments du cou (pomme d'Adam), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larynx-pathologie/#i_32320

MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Michel TRANIER
  •  • 10 783 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Appareil respiratoire »  : […] L'homéothermie trouve au niveau de l'appareil respiratoire ses réalisations anatomiques et physiologiques essentielles. La lutte contre le froid dépend en définitive de l'intensité des oxydations et de la couche de graisse ; la lutte contre la chaleur, de l'évaporation d'eau surtout au niveau des voies respiratoires supérieures. Chez les Mammifères […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes/#i_32320

MOLLUSQUES

  • Écrit par 
  • André FRANC
  •  • 9 405 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Respiration »  : […] La respiration est branchiale chez la plupart des Mollusques aquatiques, moins souvent pulmonaire (Pulmonés) ou cutanée (certains Aplacophores et Opisthobranches, Scaphopodes). Les branchies consistent en longs « filaments » à ciliature définie ; au travers de la mince paroi de ces filaments, solidaires les uns des autres et agencés en lames […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mollusques/#i_32320

MUCOVISCIDOSE ou FIBROSE KYSTIQUE DU PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Gabriel BELLON, 
  • Robert GILLY, 
  • Georges SIMON
  •  • 3 133 mots

Dans le chapitre «  Physiopathologie »  : […] (pancréas exocrine, intestin, voies respiratoires, voies biliaires, voies génitales, glandes sudorales) ont attiré très tôt l'attention sur l'épithélium des canaux excréteurs de ces différents organes. Toutefois, l'étude de l'épithélium respiratoire fut privilégiée du fait de l'accessibilité de ce tissu et surtout de la gravité de son atteinte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mucoviscidose-fibrose-kystique-du-pancreas/#i_32320

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Michel CUISIN
  •  • 10 561 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « Appareil respiratoire »  : […] Chez les oiseaux, l'ensemble trachée-bronches-poumons ne constitue pas un système clos ; en effet, les bronchioles n'aboutissent pas dans des alvéoles pulmonaires, mais se ramifient dans le tissu pulmonaire, le traversent et se prolongent par des sacs aériens (au nombre de neuf) situés dans la tête et le tronc. Ces sacs ont eux-mêmes des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oiseaux/#i_32320

PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES

  • Écrit par 
  • Karine DESBOEUFS, 
  • Jean-François DOUSSIN
  •  • 6 939 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Différentes catégories de particules »  : […] couramment utilisée pour désigner l’ensemble des particules qui peuvent pénétrer les voies respiratoires (de taille inférieure à 10 µm). Le troisième mode, indépendant des deux premiers, rassemble les particules dont la taille est supérieure au micromètre. Appelées « particules grossières », celles-ci sont généralement émises par des processus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-atmospheriques/#i_32320

PHARYNX

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER
  • , Universalis
  •  • 5 692 mots

digestif (appareil). Pour simplifier, on a l'habitude de dire qu'il correspond au carrefour aérodigestif où se croisent les trajets du flux respiratoire (des fosses nasales à la trachée) et du bol alimentaire (qui doit s'engager dans l'œsophage à la suite de la déglutition). En réalité, l'anatomie de la région pharyngée est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharynx/#i_32320

POISSONS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 10 064 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Les organes de la respiration aérienne »  : […] ils appartiennent, prélèvent donc l'oxygène dissous dans l'eau. Cependant, quelques Poissons osseux possèdent divers dispositifs anatomiques qui leur permettent de respirer l'air atmosphérique, soit qu'ils puissent provisoirement quitter l'eau et se déplacer à terre, soit que, la teneur en oxygène dissous dans l'eau étant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poissons/#i_32320

PROSTAGLANDINES

  • Écrit par 
  • Jean BUENDIA
  •  • 3 602 mots

Dans le chapitre « Effets respiratoires et intestinaux »  : […] Chez l'homme, PGE1 et PGE2 provoquent une relaxation du muscle lisse bronchique, alors que la PGF2α les contracte. Elles interviennent en modulant l'activité du système adrénergique ; cette interaction serait l'un des facteurs impliqués dans la pathogenèse de l'asthme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostaglandines/#i_32320

VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Charles DEVILLERS, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 9 712 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les appareils circulatoire et respiratoire »  : […] puis le distribue au corps par les artères et les capillaires. L'avènement de la respiration pulmonaire bouscule la simplicité première : les poumons ne s'intercalent pas en série sur le circuit général mais en dérivation, directement sur le cœur, par un circuit propre, la petite circulation. Les deux systèmes d'hématose, branchiale et pulmonaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertebres/#i_32320

Voir aussi

ÉMÉTISANTS    EXPECTORATION    MUCOLYTIQUES    MUCUS

Pour citer l’article

Henri SCHMITT, « RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pharmacologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pharmacologie/