GOSCINNY RENÉ (1926-1977)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Qui, mieux que Goscinny, peut nous introduire à Goscinny ? « J'ai touché la main de Brassens, je suis au mieux avec Sempé, j'ai bien connu René Fallet, un soir à Montmartre, j'ai même salué Marcel Aymé qui parlait aux pigeons. Alors si vous me demandez aujourd'hui qui je suis, je répondrai que je suis l'homme qui n'a pas dit bonjour à Goscinny. » Le ton est donné.

D'un ailleurs à l'autre

Six ans après son frère Claude, René Goscinny naît à Paris, le 14 août 1926, de Stanislas Goscinny, ingénieur chimiste venu de Pologne, et d'Anna Beresniak, d'origine ukrainienne. Son grand-père maternel, Lazare, qui a ouvert une imprimerie à Paris, est l'auteur du premier dictionnaire yiddish-hébreu.

Deux ans après la naissance de René, son père, appelé à de nouvelles fonctions, part avec femme et enfants pour Buenos Aires. René, comme son frère, effectue ses études primaires et secondaires dans les établissements français de la capitale argentine. En 1943, le décès de son père, terrassé par une hémorragie cérébrale, l'oblige à interrompre ses études. D'abord employé dans un service comptable, son talent de dessinateur lui vaut d'être engagé dans une agence de publicité.

En 1946, il embarque avec sa mère pour New York afin de rejoindre un membre de la famille. Les débuts professionnels aux États-Unis s'avèrent difficiles. À défaut d'exercer une activité satisfaisante, René Goscinny fait de nombreuses rencontres : celle de dessinateurs français et belges venus confronter l'idée qu'ils s'étaient faite d'un pays longtemps rêvé avec une réalité parfois rude ; celle de jeunes graphistes américains qui font leurs débuts dans un monde qui ne leur est pas plus accueillant qu'à leurs collègues étrangers.

René Goscinny trouve un emploi dans un studio où il côtoie Harvey Kurtzman, Will Elder et John Severin qui formeront, plus tard, le noyau de l'équipe de Mad Magazine. Tous se livrent alors à des besognes variées : publicités, illustrations de livres pour la jeunesse... C'est précisément chez un éditeur d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  GOSCINNY RENÉ (1926-1977)  » est également traité dans :

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 298 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le rôle moteur du journal « Pilote » »  : […] À sa naissance, en 1959, l'hebdomadaire Pilote a manifestement pour modèle les journaux Spirou et Tintin , comme en témoignent, dès le premier numéro, ses deux bandes principales, Astérix , aventures comiques d'un guerrier gaulois, par Albert Uderzo et René Goscinny (1926-1977), et Tanguy et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bande-dessinee/#i_89428

DARGAUD GEORGES (1911-1990)

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 577 mots

Georges Dargaud est né le 27 avril 1911 à Paris. Il sera avant tout un homme de presse et commencera avant la guerre (en 1936) une activité familiale qui se développera après la Libération dans deux directions : la presse féminine et la presse pour jeunes. En 1948, il devient l'éditeur français de Tintin , revue alors en pleine expansion. Malgré le déclin de ce titre, Dargaud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-dargaud/#i_89428

MORRIS (1923-2001)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 880 mots

Né à Courtrai le 1 er  décembre 1923, Maurice De Bevere devient en 1944 encreur dans un petit studio belge de dessins animés. L'année suivante il adopte le pseudonyme de Morris et devient illustrateur pour les magazines des éditions Dupuis. C'est dans L'Almanach Spirou 1947 , paru à l'automne 1946, qu'est publiée sa première bande dessinée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morris/#i_89428

SEMPÉ JEAN-JACQUES (1932- )

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 602 mots

Observateur taquin des petits travers qui sont nos luxes quotidiens, Jean-Jacques Sempé (né en 1932 à Bordeaux) a su imposer un style graphique à la fois dépouillé et très expressif. Le dessin d'humour au trait lui a certes apporté la célébrité, mais l'aquarelle semble caractériser désormais l'ensemble de son œuvre. En 1951 paraissent ses premiers dessins, signés Drô, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-sempe/#i_89428

UDERZO ALBERT (1927- )

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 704 mots
  •  • 1 média

Né de parents italiens le 25 avril 1927 à Fismes (Marne), Albert Uderzo débute très jeune dans la bande dessinée. Il n’a pas vingt ans quand il publie dans le magazine O.K. une fantaisie médiévale, Arys Buck et son épée magique (1946-1947) ; elle est suivie d’une autre série humoristique sur le Moyen Âge, Belloy , qui connaîtra un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-uderzo/#i_89428

Voir aussi

Pour citer l’article

Marc THIVOLET, « GOSCINNY RENÉ - (1926-1977) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-goscinny/