BRAGUE RÉMI (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rémi Brague conduit l'essentiel de ses travaux dans le champ de ce qu'il est convenu d'appeler l'histoire de la philosophie. Tâche modeste en apparence, mais qui ne se propose rien moins que de comprendre l'histoire qui est la nôtre. Sa date de naissance (1947, à Paris) inscrit Rémi Brague dans une génération (celle de Jean-Luc Marion, Jean-François Courtine, Emmanuel Martineau) qui reçoit Heidegger et s'interroge sur l'histoire de la métaphysique. Quant à son cursus universitaire (rue d'Ulm, Agrégation, C.N.R.S., universités de Dijon puis de Paris-I, conjointement depuis 2002, avec la chaire Guardini de Munich), il rappelle les conditions d'exercice d'un travail scientifique – sans oublier l'apprentissage successif du grec, de l'hébreu et de l'arabe.

Tout commence avec les Grecs, et le commentaire d'un dialogue de Platon mené dans le style des exégèses de Leo Strauss (Le Restant, 1978), auquel s'ajoute l'interprétation d'ensemble du corpus aristotélicien au fil d'un questionnement emprunté à Heidegger (Aristote et la question du monde, 1988). Il s'agit bien à chaque fois de se faufiler à travers ce qui est écrit pour retrouver ce qui est caché, ou impensé, mais jamais tout à fait absent. Qu'Aristote par exemple ait parlé du monde est un fait indéniable. Que par ailleurs le concept phénoménologique de monde – en entendant par là « ce dans quoi nous sommes » – ne soit jamais thématisé par les Anciens, est une des grandes affirmations de Heidegger dans Être et Temps. Il revient donc à l'interprète de relire des chapitres entiers de cosmologie, d'anthropologie ou d'ontologie légués par [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jérôme de GRAMONT, « BRAGUE RÉMI (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/remi-brague/