QUATORZE JUILLET 1789

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La prise de la Bastille le 14 juillet 1789 n'est qu'une péripétie dans l'histoire de la Révolution, mais elle a pris valeur de symbole. Cette insurrection populaire, première apparition du peuple de Paris sur la scène révolutionnaire (le saccage, le 28 avril 1789, de la manufacture de papiers peints de Réveillon n'avait pas eu la même ampleur) a pour cause directe le renvoi de Necker par Louis XVI le 11 juillet 1789. Le point de départ de l'agitation est le Palais-Royal où, montés sur des chaises, des orateurs improvisés, dont Camille Desmoulins, haranguent la foule, annonçant une « Saint-Barthélemy des patriotes ». Le 12, à la suite d'une charge du Royal-Allemand dans les jardins des Tuileries, l'insurrection éclate. Le lendemain, les électeurs aux états généraux, réunis à l'Hôtel de Ville, élisent une commission permanente, gouvernement municipal chargé d'assurer l'approvisionnement de la ville et le maintien de l'ordre grâce à une « milice civique ». Le 14, une bande se porte, pour y chercher des armes, à la vieille forteresse de la Bastille, où le roi faisait interner les mauvais sujets par lettres de cachets. À la suite d'un malentendu ou d'une provocation, les émeutiers attaquent la Bastille défendue par une poignée de Suisses et d'invalides. Le gouverneur de Launay est massacré. Les « vainqueurs de la Bastille », un millier, venus essentiellement du faubourg Saint-Antoine, sont menuisiers, ébénistes, marchands de vin, gagne-deniers et peut-être agents du duc d'Orléans. La capitulation du roi suit. Le 16, il rappelle Necker, et le 17 reconnaît les nouvelles autorités parisiennes, le maire Bailly et le commandant de la garde nationale La Fayette.

Prise de la Bastille

Prise de la Bastille

photographie

La prise de la Bastille, le 14 juillet 1789. 

Crédits : MPI/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

Afficher

Certes, la Bastille ne méritait guère d'être élevée au niveau de symbole du despotisme monarchique : elle ne comptait qu'à peine sept prisonniers et, dit Mercier, « le peuple ne la redoutait guère » ; mais « le 14 juillet 1789 est resté dans l'histoire comme une date symbole, celle où, pour la première fois, le peuple est apparu plus fort que les rois » (Mistler). Le 14 juillet de l'année 1790, la démolition de la forteresse était achevée et l'on dansait sur son emplacement. En 1880, le 14 juillet fut proclamé fête nationale.

—  Jean TULARD

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  QUATORZE JUILLET 1789  » est également traité dans :

RÉVOLUTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN, 
  • Marc THIVOLET
  •  • 29 477 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La victoire des « patriotes » (janvier-juillet 1789) »  : […] L' annonce de la convocation des États généraux s'est accompagnée de la rédaction des cahiers de doléances, qui participent de la mobilisation de tout le pays, puisque leur composition est l'occasion d'une concurrence entre patriotes et aristocrates dans la diffusion de leurs modèles de cahiers. Et s'ils ne remettent pas en cause l'institution monarchique, ils témoignent en revanche des tensions e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-francaise/#i_40828

RÉVOLUTION FRANÇAISE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 171 mots

17 juin 1789 Les États généraux, ouverts depuis le 5 mai, se constituent en Assemblée nationale. 14 juillet 1789 Prise de la Bastille. 4 août 1789 Abolition des privilèges. 26 août 1789 Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Juillet 1790 Vote de la Constitution civile du clergé (le 12) ; fête de la Fédération (le 14). 20-21 juin 1791 Fuite du roi et arrestation à Varennes. 3 septem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-francaise-reperes-chronologiques/#i_40828

Pour citer l’article

Jean TULARD, « QUATORZE JUILLET 1789 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatorze-juillet-1789/