PRÉPHANÉROGAMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la classification botanique, les préphanérogames constituent un ensemble ayant la valeur d'un embranchement. Ces végétaux ont été longtemps considérés comme des gymnospermes, c'est-à-dire comme des plantes à graines, à cause de l'ovule, très grand, parfois énorme (de 10 à 12 cm), simulant une graine, avec laquelle il a pu être confondu.

Plusieurs botanistes soulignent la séparation physiologique, ou même réelle, de l'ovule avant la fécondation et la présence de gamètes mâles ciliés, mobiles, pour considérer que les préphanérogames sont réellement ovipares, alors que gymnospermes et angiospermes, regroupées sous le nom de phanérogames, seraient l'équivalent des vivipares.

Pour d'autres auteurs, le terme de préphanérogames, proposé pour désigner les premiers stades d'évolution chez les gymnospermes, ne représenterait qu'un palier évolutif horizontal à travers des phylums verticaux ; ces auteurs continuent à en faire une classe de l'embranchement des gymnospermes, appelée classe des natrices à cause de leurs gamètes mâles nageurs, ce qui la distingue de la classe des vectrices, chez lesquelles la fécondation est réalisée par l'intermédiaire d'un tube pollinique conduisant les noyaux spermatiques à l'oosphère, après transport du pollen par le vent : c'est l'opposition fondamentale entre la fécondation aquatique, qui rappelle les thallophytes, et la fécondation par véhicule aérien.

De toute façon, on peut quand même regrouper sous ce terme, fort controversé, les ptéridospermes (comprenant les ptéridospermales, les cycadales, les caytoniales, les bennettitales), ainsi que les cordaïtes, parmi lesquelles on compte les ginkgoales et les cordaïtales.

Ces végétaux, qui occupèrent une place importante dans la flore du passé, surtout au Paléozoïque, sont actuellement presque tous disparus. Subsistent cependant quelques « fossiles vivants », parmi les cycadales et les ginkgoales.

—  Fabienne PETIT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PRÉPHANÉROGAMES  » est également traité dans :

CYCADOPHYTES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude AUDRAN, 
  • Édouard BOUREAU
  •  • 2 343 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les Cycadophytes fossiles »  : […] Les Cycadophytes, apparues après le Primaire, ont eu leur apogée à l'époque secondaire et tertiaire. Les formes fossiles sont désignées sous des noms de genres variés. Chez les Cycadales, des genres représentent des plantes plus ou moins complètes : Bjuvia , Cycadites , Pseudocycas , Diooniticarpidium , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycadophytes/#i_49349

FOUGÈRES À GRAINES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 95 mots

Nom donné aux Ptéridospermaphytes, à l'époque de leur découverte dans des terrains houillers. Le terme de Fougères à graines correspondait à la présence, non de graines comme on l'avait vu d'abord, mais d'ovules de grande dimension à la surface de frondes d'allure filicéenne, c'est-à-dire de feuilles semblables à celles des Fougères. Ces ovules, une fois fécondés, produisaient, comme ceux des Gink […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fougeres-a-graines/#i_49349

GINKGOPHYTES ou GINKYOPHYTES

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE
  •  • 1 216 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Ancienneté et caractères évolutifs »  : […] On a retrouvé dans les couches géologiques du Dévonien moyen une plante à feuilles « ginkyoïdes », dont le nom, Enigmophyton , laisse entendre que l'on possède peu de renseignements à son sujet. D'indubitables Ginkgoales sont apparues au Permien ; elles ont eu leur apogée au Jurassique, époque à laquelle remonte le Ginkgo biloba . On dénombre de vingt à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ginkgophytes-ginkyophytes/#i_49349

PTÉRIDOSPERMAPHYTES

  • Écrit par 
  • Édouard BOUREAU
  •  • 1 737 mots
  •  • 4 médias

On désigne par Ptéridospermaphytes, ou Ptéridospermées, ou Ptéridospermales, un vaste embranchement de plantes vasculaires éteintes qui vécurent du Dévonien supérieur au Trias et même au Jurassique, et connurent leur apogée du Carbonifère supérieur au Permien. Elles sont caractérisées par l'association de frondes filicéennes et d'un appareil reproducteur sous forme d'ovules, comme chez les plante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pteridospermaphytes/#i_49349

Pour citer l’article

Fabienne PETIT, « PRÉPHANÉROGAMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/prephanerogames/