PORT, botanique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On désigne sous le nom de port l'aspect général d'une plante. La diversité du monde végétal se manifeste notamment par la diversité du port des différentes espèces contribuant, en participant à des formations végétales différentes, à caractériser les paysages naturels et ceux qu'a créés l'homme. Vis-à-vis du fonctionnement de la biosphère, le port des végétaux intervient dans l'efficacité de captation de la lumière, car il conditionne la disposition des lames foliaires dans l'espace. Il intervient aussi dans la structuration de l'espace, créant des biotopes variés pour les animaux, et il contribue à la stratification de la végétation et à la création de microclimats.

Parmi les plantes ligneuses, on distingue deux ports principaux : arborescent et buissonnant. L'arbre possède un axe dressé, le tronc, dont la partie inférieure est généralement dépourvue de ramifications latérales. L'ensemble des branches forme le houppier. Cette définition correspond à l'archétype de l'arbre, mais on peut reconnaître les diverses espèces à leur port particulier, en l'absence des feuilles. Le buisson est dépourvu de tronc, et sa ramification débute dès la base.

Entre ces deux types existent de nombreux intermédiaires : les arbustes sont de petits arbres, les arbrisseaux sont de petits buissons. Les arbustes en espalier sont appliqués sur le substrat, les plantes en coussinet sont des arbrisseaux réduits et très ramifiés, en boule et sans tronc avec une réitération herbacée importante.

Les plantes herbacées offrent des ports très variés selon l'architecture de la plante, sa ramification plus ou moins dense. Certaines espèces ont une tige nue à la base et ramifiée au sommet (Euphorbia helioscopia), d'autres sont ramifiées dès la base, d'autres enfin sont dépourvues de toute ramification (E. lathyris). Parfois épaissie, crassulente, la tige prend un [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, assistant à l'École normale supérieure de Saint-Cloud

Classification


Autres références

«  PORT, botanique  » est également traité dans :

ANGIOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 6 118 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Port des Angiospermes »  : […] Les plantes à fleurs se répartissent en quatre grandes catégories selon leur aspect général (on parle de port) et leur mode de croissance. Le port arborescent (arbres) qualifie les plantes dont la tige principale, fortement lignifiée, atteint une hauteur de plus de 2 ou 3 mètres (cette limite étant souple) et ne présente pas de ramifications dans sa partie inférieure. Le port buissonnant (buisson […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angiospermes/#i_80523

ARBRE

  • Écrit par 
  • Gérard CUSSET
  •  • 4 244 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Son aspect »  : […] Souvent, même lorsqu'il est défeuillé, on peut reconnaître un arbre à son port. Ce caractère physionomique tient à plusieurs causes : taille et forme du tronc, angles que forment les branches entre elles, importance relative des rameaux... Notons qu'il ne se manifeste bien que lorsque l'arbre est relativement isolé. En forêt, par la suite de phénomènes de compétition, les troncs sont généralement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arbre/#i_80523

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Lignification »  : […] Les cellules en voie de lignification constituent le modèle expérimental le plus étudié, tant pour l'analyse des étapes biochimiques et structurales que pour l'examen des modalités de régulation du processus de différenciation in vitro. Du point de vue évolutif, la lignification apparaît avec les Cormophytes, c'est-à-dire les plantes vasculaires. Elle a permis le renforcement des systèmes de sout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_80523

HERBACÉS GROUPEMENTS

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 5 036 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Types biologiques »  : […] Le milieu modèle les formes végétales par le jeu des transformations génétiques aléatoires rigoureusement sélectionnées par l'écologie. C.  Raunkiaer, en particulier, a regroupé ces formes en types biologiques dont chacun traduit un équilibre adaptatif avec les conditions de milieu. Selon le degré décroissant de protection des bourgeons durant la saison défavorable (froide ou sèche), les plantes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupements-herbaces/#i_80523

STIPE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 235 mots

Nom donné à la tige des formes végétales arborescentes lorsqu'elle pousse sans se ramifier, le diamètre étant à peu près constant de la base au sommet. Les fougères arborescentes (tropicales) ont un stipe dressé atteignant dix et même vingt mètres, couronné par un bouquet de grandes frondes. Les monocotylédones arborescentes, palmiers notamment, ont un stipe qui peut atteindre chez les cocotiers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stipe/#i_80523

Pour citer l’article

Christian BOCK, « PORT, botanique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/port-botanique/