STIPE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom donné à la tige des formes végétales arborescentes lorsqu'elle pousse sans se ramifier, le diamètre étant à peu près constant de la base au sommet. Les fougères arborescentes (tropicales) ont un stipe dressé atteignant dix et même vingt mètres, couronné par un bouquet de grandes frondes. Les monocotylédones arborescentes, palmiers notamment, ont un stipe qui peut atteindre chez les cocotiers vingt à trente mètres de hauteur, mais qui ne dépasse pas quelques centimètres chez certains palmiers (phœnix, sabal). Au sommet du stipe, on trouve le plus souvent un bouquet de feuilles ou palmes qui, à la fin de leur vie, se déchirent par leur base et laissent des débris fibreux persistants sur le stipe. Certains stipes ont un port de liane, tel celui du rotang qui peut atteindre trois à quatre cents mètres de long et qui fournit le rotin.

Chez les thallophytes, le terme « stipe » désigne une sorte d'axe cylindrique et rigide que l'on trouve, par exemple, chez les algues du groupe des laminaires et qui relie le thalle aux crampons fixateurs (accrochés aux rochers). Chez certaines laminaires, le stipe, pouvant atteindre deux mètres, est vivace tandis que les frondes découpées sont annuelles : on peut même évaluer l'âge de l'individu au nombre de stries d'accroissement du stipe.

—  Jacques DAUTA

Écrit par :

Classification


Autres références

«  STIPE  » est également traité dans :

BASIDIOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Patrick JOLY
  •  • 6 442 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les Holobasidiomycètes »  : […] À quelques exceptions près (Exobasidiales), les Holobasidiomycètes produisent leurs basides dans des fructifications agrégées. Ces basides sont entières (holobasides), les divisions méiotiques n'étant pas assorties de cloisonnements. Lorsque la baside mûre apparaît cloisonnée (clavaires du genre Clavulina , par exemple), c'est par une édification postméiotique de cloisons « s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basidiomycetes/#i_4366

CYCADOPHYTES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude AUDRAN, 
  • Édouard BOUREAU
  •  • 2 343 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le stipe »  : […] Le plus souvent, le stipe des Cycadophytes n'est pas ramifié, bien que, chez certains individus âgés, il se dichotomise, notamment sous l'influence de traumatismes. Les horticulteurs japonais ont ainsi obtenu de très beaux plants nains particulièrement ramifiés. Les hauteurs maximales varient suivant les espèces. Cycas media atteint près de 20 m ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycadophytes/#i_4366

MONILOPHYTES ou POLYPODIOPHYTES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves DUBUISSON, 
  • Sabine HENNEQUIN
  •  • 6 518 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Morphologie du sporophyte  »  : […] Chez les Monilophytes, la plante communément rencontrée correspond à la génération du sporophyte, c’est-à-dire celle qui produit les spores (du grec diaspora signifiant « dispersion », car la spore est l’unité de dispersion de l’organisme). Le sporophyte présente typiquement un appareil végétatif composé d’une tige portant des feuilles et des racines. Nous présenterons ici l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monilophytes-polypodiophytes/#i_4366

Pour citer l’article

Jacques DAUTA, « STIPE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stipe/