POLYMÈRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Propriétés

On distingue polymères thermoplastiques et thermodurcissables. Les premiers subissent, sous élévation de température, une fusion réversible. Les seconds, soumis à un chauffage prolongé après fusion, souvent réticulés, atteignent l'infusibilité. Ils sont durs et rigides, d'où leur nom. Ils sont aptes au moulage par compression, sous des pressions de quelques dizaines de mégapascals (MPa). Les premiers sont aptes au moulage par injection : la matière plastique est injectée, sous de fortes pressions (100-300 MPa), dans le moule refroidi pour qu'elle s'y solidifie. Mais une bonne partie des thermoplastiques sont manufacturés par extrusion, sous forme de films, de fils, et des formes profilées les plus diverses. Une machine produisant des bouteilles en plastique en fait des dizaines de milliers à l'heure.

Amorphes ou cristallisés. La régularité, soit de la séquence, soit de la disposition dans l'espace (ou stéréorégularité) de la chaîne polymérique, fait que des polymères peuvent cristalliser. L'irrégularité des mêmes facteurs s'oppose à la cristallisation : d'autres polymères restent amorphes à l'état solide. Ces derniers, viscoélastiques aux températures élevées, deviennent des verres au dessous d'une certaine température (transition vitreuse).

Densité. La masse volumique des polymères, à l'état compact, s'étage entre 900 et 1 500 kilogrammes par mètre cube. Cela en fait des matériaux très légers, comparés aux métaux, oxydes métalliques, céramiques, verres ou même certains bois. Qui plus est, certains polymères sont aptes à former des mousses, bien plus légères encore, de l'ordre de 10 kilogrammes par mètre cube. On les obtient en faisant buller un gaz, comme du gaz carbonique, de l'air, des hydrofluorocarbures..., lors de la polymérisation. Otto Bayer (1902-1982), de la firme du même nom, le découvrit fortuitement, en 1937, lors de sa préparation de polyuréthanes, par condensation entre un diisocyanate et un diol. Des bulles de gaz carbonique s'élevaient du polymère en cours de formation.

Élongation à la rupture. Elle est [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'École polytechnique et à l'université de Liège (Belgique)

Classification


Autres références

«  POLYMÈRES  » est également traité dans :

ACÉTAMIDE (éthanamide)

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 331 mots

CH 3 —CO—NH 2 Masse moléculaire : 59,07 g Masse spécifique : 1,16 g/cm 3 Point de fusion : 82 0 C Point d'ébullition : 222 0 C. Monoamide primaire se présentant en cristaux blancs hexagonaux ou rhomboédriques. La structure cristalline de l'acétamide déterminée par les rayons X (méthode du cristal tournant) a montré qu'il y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acetamide/#i_11401

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 370 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Antigènes synthétiques »  : […] Ces antigènes sont essentiellement des polypeptides de synthèse obtenus par polymérisation d' acides aminés sous forme de chaîne polypeptidique. Un premier type de polymères, les poly( α -aminoacides) de composition et de structure beaucoup plus simples que celles des protéines comparées à partir de 1965, a permis des progrès décisifs dans la compréhe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/#i_11401

CATALYSEURS MÉTALLOCÈNES

  • Écrit par 
  • Roger SPITZ
  •  • 2 049 mots
  •  • 5 médias

Les polymères connaissent un développement de plus en plus important, prenant progressivement la place d'autres matériaux, comme les métaux, pour des applications à température modérée et exigeant à la fois une bonne tenue mécanique et une certaine légèreté. Grâce à l'agencement de nombreux types de briques élémentaires – les monomères –, il est possible d'obtenir une grande diversité de propriété […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyseurs-metallocenes/#i_11401

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Cytosquelette »  : […] Les structures fibreuses du cytosquelette intracellulaire sont des polymères protéiques : polymères de protéines globulaires pour les microtubules et les filaments d' actine, polymères de protéines fibreuses pour les filaments intermédiaires (fig. 6b) . Les microtubules sont constitués de 11 rangées de tubulines disposées comme les génératrices d'un cylindre, les filaments d'actine sont formés de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_11401

CHAMPETIER GEORGES (1905-1980)

  • Écrit par 
  • Pierre SIGWALT
  •  • 1 128 mots

Chimiste français, né et mort à Paris, fondateur en France de la chimie macromoléculaire. Georges Champetier fait ses études secondaires à l'école primaire supérieure Lavoisier. Il y prépare le concours d'entrée à l'École supérieure de physique et chimie industrielles de la Ville de Paris, où il entre en 1922 et d'où il sort, en 1925, ingénieur chimiste et premier de sa promotion. Ses premières re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-champetier/#i_11401

CHIMIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Élisabeth GORDON, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Raymond MAUREL
  •  • 11 163 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La chimie des matériaux »  : […] Ce domaine recouvre une partie de l'ancienne chimie minérale, dans la mesure où il concerne les problèmes liés aux métaux et aux non-métaux ainsi qu'une part de la traditionnelle chimie organique, avec notamment l'étude des polymères. Depuis le dernier quart du xx e  siècle, la chimie du solide ne se contente plus de créer et d'étudier des matér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-histoire/#i_11401

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Chimie d'organométalliques »  : […] Dans un complexe, un ou des atomes métalliques sont liés à des groupes d'atomes de nature organique : carbone, hydrogène, oxygène, azote, phosphore... Il s'agit surtout des métaux de transition, ceux du bloc  d de la classification périodique. La chimie d'organométalliques tire son importance de la catalyse homogène. Durant la seconde moitié du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-chimie-aujourd-hui/#i_11401

CHROMATOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET, 
  • Louis SAVIDAN, 
  • Alain TCHAPLA
  •  • 16 956 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Chromatographie liquide d'exclusion (de filtration de gel ou de perméation de gel) »  : […] La colonne est remplie d'un gel microporeux minéral ou organique : silice, polystyrène réticulé, dextrane réticulé. Quand un soluté en solution est en présence d'un milieu poreux non adsorbant, ses molécules diffusent dans ce milieu, établissant un équilibre de sa concentration en solution dans les pores et à l'extérieur. Si les dimensions des molécules dissoutes sont supérieures à celles des pore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromatographie/#i_11401

COLLAGE, physique

  • Écrit par 
  • Jacques COGNARD
  •  • 6 456 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Propriétés des collages  »  : […] Les colles étant des polymères, elles en ont les limites auxquelles s'ajoutent celles de l'ancrage. Ainsi, les colles supportent difficilement les températures supérieures à 100  0 C et aucune n'est stable au-delà de 250  0 C. Les colles « hautes températures » ont soit une faible adhérence (poly-imides), soit une faible résistance à la fracture ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collage-physique/#i_11401

COMPLEXES, chimie

  • Écrit par 
  • René-Antoine PARIS, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 4 353 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Polychélates »  : […] Les créations de ponts entre les molécules coordinantes, à l'aide d'ions métalliques, permettent d'aboutir à des enchaînements moléculaires importants. Ces derniers sont alors désignés sous le nom de «  polymères » de coordination, dont les représentants les plus intéressants sont constitués par les polychélates. C'est ainsi que, en faisant réagir un coordinat comportant deux groupes bidentés sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexes-chimie/#i_11401

CRISTAUX LIQUIDES

  • Écrit par 
  • Henry GASPAROUX
  •  • 4 839 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Polymères mésomorphes »  : […] À la suite des recherches relatives aux cristaux liquides, un nombre important de laboratoires se sont intéressés à l'étude des polymères mésomorphes. On peut distinguer, comme pour les cristaux liquides classiques, des polymères mésomorphes lyotropes et des polymères mésomorphes thermotropes. Les polymères thermotropes sont des macromolécules présentant dans un certain domaine de température des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-liquides/#i_11401

DÉTERGENTS

  • Écrit par 
  • Louis HO TAN TAÏ, 
  • Véronique NARDELLO-RATAJ
  •  • 3 505 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Produits de lavage »  : […] En Europe, les détergents contiennent des combinaisons de tensioactifs anioniques et non ioniques. Les tensioactifs anioniques sont des alkylbenzènes sulfonates de sodium linéaires (LAS) comportant une chaîne carbonée en C 12 -C 15 d'origine pétrochimique. Les tensioactifs non ioniques sont des alcools gras polyéthoxylés comportant des chaînes grasses d'origine pétrochimique ou végétale (C 12 -C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/detergents/#i_11401

ÉLASTOMÈRES ou CAOUTCHOUCS

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS, 
  • Françoise KATZANEVAS
  •  • 7 909 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les élastomères thermoplastiques »  : […] Les élastomères thermoplastiques (TPE), sont des polymères en plein développement en raison de leur capacité à être mis en œuvre par les nombreuses techniques de transformation des thermoplastiques et à présenter les propriétés de souplesse des caoutchoucs pour un faible coût de production. Ces avantages par rapport aux caoutchoucs classiques les rendent très concurrentiels dans toutes les applic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elastomeres-caoutchoucs/#i_11401

EXTRÉMOPHILES

  • Écrit par 
  • Jacques DIETRICH, 
  • Jean GUEZENNEC
  •  • 2 850 mots

Dans le chapitre « Les polymères bactériens »  : […] Parmi les polymères d'origine biologique (biopolymères), les polysaccharides, longues molécules formées de l'enchaînement de motifs similaires, en l'occurrence de glucides appelés couramment sucres, présentent une diversité de structure qui offre un large spectre de propriétés fonctionnelles. Outre l'intérêt connu de ces biopolymères dans l'exploitation pétrolière, dans l'agro-alimentaire comme a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extremophiles/#i_11401

FLORY PAUL JOHN (1910-1985)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 311 mots

Physico-chimiste américain né à Sterling (Illinois) et décédé à Big Sur (Californie). Paul John Flory fait ses études de chimie à l'université d'État de l'Ohio, où il obtient son doctorat en 1934. De 1934 à 1948, il effectue une carrière industrielle, tout d'abord chez Du Pont de Nemours, à Wilmington (Delaware) dans l'équipe de Wallace Hume Carothers, l'inventeur du Nylon, puis dans les services […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-john-flory/#i_11401

GELS

  • Écrit par 
  • Mireille ADAM, 
  • Michel DELSANTI
  •  • 3 430 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Propriétés des gels modèles »  : […] Les gels modèles sont des réseaux chimiques tridimensionnels, constitués de chaînes polymériques flexibles et neutres ; ils présentent les caractères suivants : – chaque chaîne a, entre deux points de réticulation consécutifs, le même nombre de monomères N (degré de polymérisation) ; – le nombre de chaînes issues de chaque point de réticulation est identique ; – les deux ext […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gels/#i_11401

GENNES PIERRE-GILLES DE (1932-2007)

  • Écrit par 
  • Étienne GUYON
  •  • 2 736 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La matière molle »  : […] Un autre thème d'intérêt – les cristaux liquides – s'ouvre pour de Gennes et le conduit à mettre en place un nouveau groupe de recherche expérimentale et théorique à Orsay. Ces matériaux organiques sont constitués de molécules allongées comme des grains de riz ; ils forment des phases intermédiaires entre le cristal et le liquide isotrope. Elles avaient été décrites dans les années 1930 par Georg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-gilles-de-gennes/#i_11401

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 646 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Polyholosides homogènes. Polymères du glucose (glucanes) »  : […] Les polymères du glucose sont la cellulose, l'amidon, le glycogène et les dextranes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_11401

HYDROCARBURES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 4 540 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une chimie brillante »  : […] L'hydrocarbure le plus simple, ayant un atome de carbone et un atome d'hydrogène, est la molécule CH. Elle est très instable et ne survit qu'à l'état isolé, dans l'espace interstellaire en particulier. La molécule CH 2 , nommée méthylène, est le prototype des carbènes, très réactifs. L'atome de carbone y porte deux électrons de valence, non liés aux hydrogènes. Selon qu'ils sont appariés ou non, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrocarbures/#i_11401

IONS ÉCHANGEURS D'

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 6 125 mots
  •  • 13 médias

Un échangeur d'ions est un solide comportant des groupements fonctionnels ionisés, fixes, porteurs de charges positives ou négatives et des ions mobiles de signe contraire échangeables avec d'autres provenant d'une solution. Pour accélérer ces échanges, la surface de contact entre la solution et le solide doit être la plus grande possible. Aussi est-ce sous forme de grains très fins que les échan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echangeurs-d-ions/#i_11401

KEVLAR

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 492 mots

Le Kevlar est une fibre synthétique mise au point à partir de 1965 par Stephanie L. Kwolek (1923-2014), chimiste de la firme américaine Du Pont de Nemours, et commercialisée en 1972. C'est un polymère de la famille des aramides ou polyamides aromatiques, dont le nom scientifique est poly-para-phénylène téréphtalamide. La composition chimique de cette fibre aramide est proche du Nylon mais sa stru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kevlar/#i_11401

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 783 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Structure des macromolécules »  : […] Le terme « structure » recouvre ici différents niveaux, qu'il est important d'expliciter. La dimensionnalité d'une macromolécule est une propriété structurale qui influence fortement ses propriétés physiques. Les macromolécules monodimensionnelles, les plus simples, présentent une architecture vermiculaire dont les anneaux successifs correspondent aux motifs constitutifs (ou unités monomères). C'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macromolecules/#i_11401

MATIÈRE (physique) - État solide

  • Écrit par 
  • Daniel CALÉCKI
  •  • 8 602 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les polymères solides »  : […] Jusqu'à présent, nous n'avons abordé que des solides constitués avec des atomes d'un très petit nombre d'espèces chimiques différentes ou avec des molécules comportant un petit nombre d'atomes. Les solides polymériques sont construits à l'aide de très grosses molécules, des macromolécules, elles-mêmes formées par la répétition en ligne d'un groupe d'atomes, appelé monomère. Pour apprécier l'impor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-solide/#i_11401

MATIÈRE (physique) - Transitions de phase

  • Écrit par 
  • Nino BOCCARA
  •  • 6 909 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les différents modèles »  : […] La théorie rigoureuse d'une transition particulière, dans le cadre de la mécanique statistique, soulève d'énormes difficultés mathématiques. Ces difficultés ont incité les théoriciens des phénomènes critiques à imaginer des modèles suffisamment simples pour faciliter les calculs. Citons : – Les solutions solides binaires avec interactions limitées aux premiers voisins. – Le modèle de fluide de Ya […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-transitions-de-phase/#i_11401

NANOTECHNOLOGIES

  • Écrit par 
  • Claude WEISBUCH
  •  • 6 259 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les nanomatériaux structuraux »  : […] Dans ce domaine, on espère beaucoup de la nanostructuration. Les propriétés mécaniques, mais pas seulement elles (par exemple la résistance à la corrosion...), sont souvent grandement améliorées lorsqu'on atteint une structuration de la matière à l'échelle du nanomètre, avec de grandes différences dans le changement des lois de comportement entre métaux, céramiques et autres matériaux. Par exempl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies/#i_11401

NATTA GIULIO (1903-1979)

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 237 mots

Chimiste italien né à Imperia, près de Gênes, et mort à Bergame. Après avoir fait des études d'ingénieur chimiste à l'institut polytechnique de Milan, Giulio Natta enseigne la chimie physique, générale et industrielle dans plusieurs universités (Pavie, Rome, Turin). En 1938, il revient à Milan, où il devient directeur du département de chimie industrielle à l'institut de technologie. Ses recherche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giulio-natta/#i_11401

OLED (organic light emitting diode) ou DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE ORGANIQUE

  • Écrit par 
  • Pascale JOLINAT
  •  • 1 687 mots
  •  • 4 médias

Les diodes électroluminescentes organiques, plus connues sous le sigle OLED ( o rganic l ight- e mitting d iode ), sont des composants électroniques qui émettent de la lumière s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oled-diode-electroluminescente-organique/#i_11401

OXALIQUE ACIDE ou ACIDE ÉTHANEDIOÏQUE

  • Écrit par 
  • Guy FOURNET
  •  • 634 mots

HOOC—COOH, 2 H 2 O Masse moléculaire : 126,07 g Masse spécifique : 1,68 g/cm 3 Point de fusion : 189,5  0 C Point de sublimation : 150,0  0 C. Solide cristallin, incolore et translucide, l'acide oxalique ou acide éthanedioïque est le plus simple des diacides carboxyliques. Il a été découvert en 1776 par le chimiste suédois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxalique-acide-ethanedioique/#i_11401

PÉTROLE - L'exploitation des gisements

  • Écrit par 
  • Yves BARBIER, 
  • Daniel CHAMPLON, 
  • Pierre SIMANDOUX
  •  • 7 212 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les procédés chimiques »  : […] On appelle en fait procédés chimiques les procédés améliorant directement l'injection d'eau, grâce à l'action d'additifs chimiques divers. Les différentes variantes sont les suivantes : la première consiste en l'injection de solutions d'additifs alcalins du type de la soude ; la deuxième, en l'injection d'un bouchon de solution de polymères hydrosolubles ; enfin, la troisième consiste en l'inject […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-l-exploitation-des-gisements/#i_11401

PHOSPHORE

  • Écrit par 
  • François MATHEY, 
  • Maurice MAURIN, 
  • Maurice SLANSKY
  •  • 9 137 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Halogénures de phosphonitrile »  : […] Les combinaisons du phosphore et de l' azote fondées sur des liaisons à caractère π se sont révélées particulièrement intéressantes parce qu'elles forment des polymères dont les propriétés peuvent être utiles à température élevée. En tant que matériaux, elles vont des fluides, utiles en transfert de chaleur et en lubrification, aux solides dont les propriétés mécaniques se rapprochent de celles de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phosphore/#i_11401

PHOTOGRAPHIE - Objectifs photographiques

  • Écrit par 
  • Pascal MARTIN
  •  • 5 504 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Éléments asphériques »  : […] L'intégration d'une lentille asphérique à certains objectifs (meilleure correction de l'aberration sphérique et de la coma) a permis de les rendre très lumineux (50/1,2, 85/1,4 par exemple). Toutefois, cet élément optique est difficile à produire en série, ce qui augmente considérablement son prix. Depuis le début des années 1990, les concepteurs utilisent une technique révolutionnaire qui consist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-objectifs-photographiques/#i_11401

PIGMENTS

  • Écrit par 
  • Michel BARBIER
  •  • 5 360 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Mélanines »  : […] Le nom de mélanines (du grec melas , melanos , noir) est généralement accepté bien qu'il couvre une famille de pigments très divers, à la fois par leur origine, leur structure, et parfois leur couleur. Les mélanines sont largement représentées dans les deux règnes. Ce sont des polymères dont la couleur varie du jaune au brun et au noir ; certaines sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pigments/#i_11401

PLASTIQUES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 4 107 mots

Un plastique est un matériau synthétique fait d'un polymère, nommé usuellement ainsi pour sa plasticité. Au cours de la seconde moitié du xix e  siècle et au début du xx e  siècle, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, les plastiques eurent leurs emplois propres, sans concurrencer sérieusement les m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plastiques/#i_11401

PLEXIGLAS

  • Écrit par 
  • Stanislas de CHAWLOWSKI
  •  • 247 mots

Matière plastique du groupe des résines acryliques, le Plexiglas est un polymère du méthacrylate de méthyle, de formule : La préparation du produit de base est fort complexe et nécessite de nombreuses réactions successives. En simplifiant fortement, on peut dire que l'on part de l'acétone CH 3 —CO—CH 3 , qui subit diverses transformations, puis l'action de l'alcool méthylique, ce qui donne finale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plexiglas/#i_11401

SILICIUM

  • Écrit par 
  • Jacques DUNOGUÈS, 
  • Michel POUCHARD
  •  • 5 600 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les silicones »  : […] Les principaux dérivés organosiliciés industriels sont les silicones (l'une des origines de ce nom viendrait de silicon , traduction anglaise du mot silicium) dont la production mondiale, en constante expansion, avoisinerait annuellement le million de tonnes. Les méthylsilicones sont, de très loin, les plus abondantes. Leur préparation est indiquée dans le tableau . Cette m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silicium/#i_11401

STAUDINGER HERMANN (1881-1965)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 173 mots

Chimiste allemand, né à Worms et mort à Fribourg-en-Brisgau, lauréat du prix Nobel de chimie (1953) pour sa contribution au développement des matières plastiques. Après avoir été reçu docteur de l'université de Halle (1903), il occupe plusieurs postes académiques puis devient professeur à l'université de Fribourg-en-Brisgau (1926) et directeur de laboratoire de recherches (1940-1951). Hermann Stau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-staudinger/#i_11401

SUPERCONDUCTEURS IONIQUES

  • Écrit par 
  • Philippe COLOMBAN
  •  • 6 473 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Verres et polymères »  : […] Du fait du désordre intrinsèque des verres, la conductivité ionique de ces matériaux est en général relativement élevée (de 10 -7 à 10 -4 Ω -1 . m -1 à 25  0 C), et un certain nombre d'entre eux présentent des propriétés de superconduction. Ce sont principalement des verr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/superconducteurs-ioniques/#i_11401

SYNTHÈSE SUR SUPPORT SOLIDE

  • Écrit par 
  • Rebecca POULAIN, 
  • André TARTAR
  •  • 200 mots

Introduite en 1963 par R. B. Merrifield pour préparer des peptides, la synthèse sur support solide n'a été exploitée en synthèse organique qu'au cours des années 1990. Elle met en jeu un support constitué par de petites billes d'un polymère (P) insoluble, inerte dans les conditions de la synthèse. En revanche, ces polymères ont la particularité de gonfler dans les solvants utilisés, ce qui assure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synthese-sur-support-solide/#i_11401

TEXTILE

  • Écrit par 
  • Eugène AMOUROUX, 
  • Jean-Yves DRÉAN, 
  • Claude FAUQUE, 
  • André PARISOT, 
  • Marc RENNER, 
  • Richard A. SCHUTZ
  •  • 23 393 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le Nylon et les polyamides »  : […] Les recherches de la soie artificielle avaient encouragé l'homme à se situer au centre de la création textile. L'aventure américaine du pétrole en matière de textile allait accomplir une révolution scientifique avec la première matière entièrement faite de la main de l'homme : le Nylon. Cette découverte présentée en 1938 avait abouti dans les laboratoires de Du Pont de Nemours, sous la direction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/textile/#i_11401

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LASZLO, « POLYMÈRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/polymeres/