POÈME DU CID (anonyme)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Unique chanson de geste espagnole, le Poème du Cid (Cantar de mio Cid), est resté inédit jusqu'au xviiie siècle. La date de la composition originale proposée par Ramón Menéndez Pidal serait 1140 ; les recherches récentes la fixent aux environs de 1200. Per Abbat, dont la signature apparaît sur le manuscrit daté de 1207, est-il l'auteur du Poème, ou seulement le copiste ? La question reste ouverte.

Les exploits du Cid

Le Poème comprend 3 730 vers ; il est composé de trois parties. La première est le « Chant de l'exil ». Banni sur ordre du roi Alphonse, le Cid Ruy Díaz quitte Bivar, accompagné de ses hommes d'armes. À Burgos, on lui refuse l'hospitalité par crainte des représailles du roi. Martin Antolínez, son neveu, lui apporte son aide ; il obtient, grâce à un stratagème, un prêt de deux banquiers juifs, Rachel et Vidas. Le Cid se rend alors au monastère de Saint-Pierre de Cardeña, afin d'y faire ses adieux à son épouse, doña Chimène, et à ses deux filles, doña Sol et doña Elvire. Chimène, avant le départ de son époux, dans une prière admirable, le confie à la protection du « Seigneur de gloire ». Le Cid, à qui l'ange Gabriel est apparu en songe, entreprend dès lors la conquête des terres occupées par les Maures. Il prend par les armes Castejón et Alcócer ; il envisage de conquérir Teruel et Saragosse. Le butin obtenu lui permet d'envoyer de riches présents au roi de Castille. Allié au roi musulman de Saragosse, il combat les armées du comte de Barcelone, qu'il fait prisonnier ; il lui prend son épée Colada, et lui rend la liberté, trois jours plus tard.

Dans la deuxième partie, « Le Chant des noces », le Cid, après plusieurs conquêtes, dont la place forte de Murviedro, est attaqué par les Maures de Valence. Il les met en déroute. Après un siège de neuf mois, il s'empare de la ville : « Deux rois des Maures en la chasse on tua ;/ Jusqu'à Valence la poursuite dura./ Grands sont les gains que mon Cid a faits là./ Ils prirent Cebolla et [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard SESÉ, « POÈME DU CID (anonyme) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-du-cid/