BEMBO PIETRO (1474-1547)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pendant longtemps, Bembo a été placé au-dessus des écrivains de son époque. Ce jugement méritait assurément d'être révisé par la postérité. Son charme nous retient peut-être moins aujourd'hui que son importance historique dans l'évolution de la langue italienne dont il fixa l'usage littéraire et du pétrarquisme dont il inaugura la mode.

Les activités d'un humaniste

Né à Venise d'une famille patricienne, le 20 mai 1474, Pietro Bembo réunit d'assez bonne heure suffisamment d'avantages pour pouvoir escompter sans outrecuidance, compte tenu de l'époque où il vécut, le chapeau de cardinal avant soixante-cinq ans, âge qu'il dut attendre pour accéder enfin à cette dignité. Son père, qui avait fait restaurer à ses frais le tombeau de Dante à Ravenne, l'éleva dans le culte des lettres et de la poésie, et, bien que voué par ses charges diplomatiques à de nombreux séjours hors de Venise, il ne se sépara jamais longtemps de son fils. Celui-ci l'accompagna à Florence en 1478-1480 et le rejoignit à Rome quelques années plus tard avant d'obtenir de lui, sans difficulté, en 1492, de se rendre à Messine pour s'y former à l'école du célèbre helléniste Constantin Lascaris. Rentré à Venise en 1494, Pietro Bembo, qui venait de se faire connaître par une relation latine dialoguée d'une excursion de Messine à l'Etna, en repartit bientôt pour l'université de Padoue. En 1497, il se transporta à Ferrare, où son père était appelé par une nouvelle mission ; il devait y demeurer jusqu'en 1505. Il y prépara l'édition des poésies de Pétrarque qui parut en 1501 à Venise chez le fameux imprimeur Alde Manuce. Il y composa aussi, entre 1497 ou 1498 et 1502, les trois livres des Asolani, également imprimés à Venise, en 1505.

Les Asolani relatent les entretiens, en forme de procès contradictoire, qui se seraient tenus peu auparavant dans la villa d'Asolo où résidait la patricienne Caterina Cornaro, reine de Chypre. On y entend trois jeunes nobles [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification


Autres références

«  BEMBO PIETRO (1474-1547)  » est également traité dans :

ARIOSTE L' (1474-1533)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  • , Universalis
  •  • 6 206 mots

Dans le chapitre « Le temps des « corvées » : l'Arioste et le cardinal Hippolyte d'Este »  : […] Telle est la capitale, modeste quant à la population, mais forte de son pouvoir et de la considération qu'elle inspire, où l'Arioste entre en 1497 au service de la cour. En février 1500, la mort de son père fait de lui le tuteur légal de ses huit frères et sœurs et l'oblige à de fastidieuses démarches pour régler au mieux une succession compliquée. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-arioste/#i_1991

CASTIGLIONE BALDASSARRE (1478-1529)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  •  • 1 517 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une vision aristocratique et humaniste »  : […] Cette hiérarchie est assurément le signe d'une vision aristocratique. Mais Castiglione, qui fut à Milan l'élève des humanistes, en vient à équilibrer sa considération entre un Bibbiena, plébéien de cour savant et disert, et le noble lettré vénitien Pietro Bembo. Plus qu'à leur naissance, il mesure le prix des hommes à leur culture, au rôle qu'ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baldassarre-castiglione/#i_1991

PLÉIADE

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 3 483 mots

Dans le chapitre « Une poétique commune »  : […] Si hétérogène que soit ce groupe d'une quinzaine de personnes, il n'en garde pas moins une certaine unité. Elle est due à l'adhésion, tantôt explicite tantôt implicite, à un projet commun que Peletier du Mans, Du Bellay, Pontus de Tyard et Ronsard ont essayé de définir. Le premier article de foi réside en la croyance qu'une nouvelle littérature fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pleiade/#i_1991

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul RENUCCI, « BEMBO PIETRO - (1474-1547) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-bembo/