Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BOULEZ PIERRE (1925-2016)

Bibliographie

Écrits, entretiens

P. Boulez, Penser la musique aujourd'hui. Le Nouvel Espace sonore, Gonthier-Denoël, Genève, Paris, 1963, rééd. Gallimard, Paris, 1987 ; Relevés d'apprenti, textes réunis et présentés par P. Thévenin, Seuil, Paris, 1966 ; Par volonté et par hasard : entretiens avec C. Deliège, Seuil, Paris, 1975 ; Points de repère, textes réunis et présentés par J.-J. Nattiez, Seuil, Paris, 1981, nouvelle édition Imaginer-Points de repère I, textes réunis par J.-J. Nattiez et S. Galaise, Seuil-Bourgois, Paris, 1995 ; Jalons (pour une décennie). Dix ans d'enseignement au Collège de France (1978-1988), textes réunis et présentés par J.-J. Nattiez, Bourgois, Paris, 1989 ; L'Écriture du geste, entretiens avec Cécile Gilly sur la direction d'orchestre, Bourgois, Paris, 2002 ; Regards sur autrui-Points de repère II, textes réunis et présentés par J.-J. Nattiez et S. Galaise, Bourgois, Paris, 2005 ; Leçons de musique-Points de repère III, textes réunis et établis par J.-J. Nattiez, Bourgois, Paris, 2005

P. Boulez, P. Chéreau, R. Peduzzi & J. Schmidt, Histoire d'un « Ring », Bayreuth 1976-1980, Robert Laffont, Paris, 1980

P. Boulez, J. Tate & J.-J. Nattiez, Entretiens sur la tétralogie du centenaire, Presses de l'université de Montréal, Montréal, 1982

P. Boulez & J. Vermeil, Conversations de Pierre Boulez sur la direction d'orchestre, Édition Plume, Paris, 1989

L. Bayle, « Imagination ou bureaucratie : entretien avec Pierre Boulez », in InHarmoniques, no 6, pp. 30-35, 1990

.

Études

J. Aguila, Le Domaine musical, Pierre Boulez et vingt ans de création contemporaine, Fayard, Paris, 1992

M. Breatnach, Boulez and Mallarmé : a Study in Poetic Influence, Scolar Press, Aldershot (G.-B.), 1996

M. Butor, « Mallarmé selon Boulez », in Melos, vol. XXVIII, pp. 356-359, 1961

C. Deliège, Invention musicale et idéologies, Bourgois, Paris, 1986

J.-P. Derrien, « Dossier Pierre Boulez », in Musique en jeu, no 1, pp. 103-132, 1970

H. Dufourt, « De Schönberg à Boulez : logique et dialectique de la création musicale », in Esprit, no 99, pp. 21-36, 1985 ; Musique, pouvoir, écriture, Bourgois, Paris, 1991

M. Foucault, « Pierre Boulez : l'écran traversé », in Silences, no 1, pp. 11-15, 1985

T. Hirsbrunner, Pierre Boulez und sein Werk, Laaber Verlag, Laaber, 1985

D. Jameux, Pierre Boulez, Fayard, Paris, 1984 ;

O. Meston, « Éclat » de Pierre Boulez, Michel de Maule, Paris, 2001

J.-J. Nattiez, « Repons et la crise de la « communication » musicale contemporaine », in InHarmoniques, no 2, pp. 193-210, 1987

I. Stoïanowa, « La Troisième Sonate de Boulez et le projet mallarméen du Livre », in Musique en jeu, no 16, pp. 9-28, 1974.

Discographie sélective

B. Bartók, Musique pour cordes, percussion et célesta, Orchestre symphonique de la B.B.C., enregistré en 1967 ; Le Mandarin merveilleux, Orchestre philharmonique de New York, enregistré en 1971 ; Le Château de Barbe-Bleue, avec Siegmund Nimsgern (Barbe-Bleue) et Tatiana Troyanos (Judith), Orchestre symphonique de la B.B.C., enregistré en 1976 ; Rhapsodies pour violon et orchestre no 1 et no 2, Gil Shaham, Orchestre symphonique de Chicago, enregistré en 1998 ; Deuxième Concerto pour violon, Gil Shaham, Orchestre symphonique de Chicago, enregistré en 1998 ; Premier Concerto pour piano, Krystian Zimerman, Orchestre symphonique de Chicago, enregistré en 2001 ; Deuxième Concerto pour piano, Leif Ove Andsnes, Orchestre philharmonique de Berlin, enregistré en 2003 ; Troisième Concerto pour piano, Hélène Grimaud, Orchestre symphonique de Londres, enregistré en 2004

A. Berg, Wozzeck, avec Walter Berry (Wozzeck), Isabel Strauss (Marie), Albert Weikenmeier (le Capitaine), Karl Dönch (le Docteur), Fritz Uhl (le Tambour-major), Chœurs et Orchestre de l'Opéra de Paris, enregistré en 1966 ; Concerto pour[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Michel FANO. BOULEZ PIERRE (1925-2016) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Pierre Boulez. - crédits : Erich Auerbach/ Getty Images

Pierre Boulez.

Pierre Boulez - crédits : Siegfried Lauterwasser/ Bridgeman Images

Pierre Boulez

Autres références

  • PIERRE BOULEZ (exposition)

    • Écrit par Alain FÉRON
    • 904 mots
    • 1 média

    Organisé autour des œuvres phares de Pierre Boulez, l’hommage en forme d’exposition que nous propose la Philharmonie de Paris, du 17 mars au 28 juin 2015, se révèle très intelligemment conçu.

    Agrémenté d’un grand nombre de documents (photos, lettres, manuscrits de partitions, extraits de...

  • RÉPONS (P. Boulez)

    • Écrit par Juliette GARRIGUES
    • 287 mots
    • 1 média

    La version initiale de Répons, de Pierre Boulez, est créée le 18 octobre 1981 au festival de Donaueschingen, sous la direction du compositeur. Avec cette pièce pour solistes, ensemble instrumental et dispositif électroacoustique, l'idée, chère au monde occidental, de l'œuvre-objet, produit fini...

  • ACOUSMATIQUE MUSIQUE

    • Écrit par François BAYLE
    • 7 820 mots
    • 4 médias
    1980. Utilisation du système 4X par Pierre Boulez à l'I.R.C.A.M. (Institut de recherche et de coordination acoustique/musique) dans son œuvre Répons pour la projection/transformation du jeu des six solistes. En 1988, la Matrix 32 assurera une répartition programmée des mouvements du son dans...
  • ALÉATOIRE MUSIQUE

    • Écrit par Juliette GARRIGUES
    • 1 301 mots
    • 4 médias
    ...arrivée fixés pour toujours. Le « Livre » de Mallarmé – qui n'a ni commencement ni fin obligés et dont les pages peuvent être lues dans n'importe quel ordre – exerça ainsi une influence très forte sur Pierre Boulez, qui tenta d'en donner l'équivalent musical dans sa Troisième Sonate pour piano (1957).
  • AMY GILBERT (1936- )

    • Écrit par Alain FÉRON, Juliette GARRIGUES
    • 2 709 mots
    Sa rencontre avec Boulez, en 1956, va être décisive pour son processus compositionnel, de même que sa fréquentation des cours d'été de Darmstadt en 1958 et 1960, où il découvre Karlheinz Stockhausen et fait la connaissance de Bruno Maderna, Luigi Nono et Henri Pousseur. En 1957, sa Cantate...
  • ANALYSE & SÉMIOLOGIE MUSICALES

    • Écrit par Jean-Jacques NATTIEZ
    • 5 124 mots
    • 1 média
    ...« La musique est, par son essence, impuissante à exprimer quoi que ce soit [...]. L'expression n'a jamais été la propriété immanente de la musique » (I. Stravinski, 1962, p. 110). EtBoulez affirmait, sans concession : « La musique est un art non signifiant » (1961, in P. Boulez, 1985, p. 18).
  • Afficher les 20 références

Voir aussi