PIERRE AURIOL (1280-1322)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Théologien franciscain, né près de Gourdon, dans le Quercy. En 1304, Pierre Auriol étudie à l'université de Paris, où il suit peut-être l'enseignement de Jean Duns Scot. En 1312, il enseigne au studium generale des Frères mineurs de Bologne et, en 1314, à celui de Toulouse. Il est licencié en théologie en 1318. De 1318 à 1320, date de son élection à la charge de provincial d'Aquitaine, il enseigne à Paris. Il est nommé archevêque d'Aix en 1321. Auriol s'engagea dans la querelle qui divisait, à l'intérieur de l'ordre des Frères mineurs, spirituels et conventuels au sujet de la « pauvreté et de l'usage pauvre » ; il soutenait que l'usage pauvre n'est pas exigé par l'essence de la pauvreté. Au sujet de l'Immaculée Conception, il estime, contre les Dominicains, que Dieu préserva réellement la Vierge Marie du péché originel. Son Traité de la conception de la bienheureuse Vierge Marie (Tractatus de conceptione Beatae Mariae Virginis) fait apparaître, en outre, les principes qui guident son ecclésiologie. Dans son Traité des principes (De principiis, 1312), Pierre étudie : la matière et la forme en général ; le sens selon lequel les anges et les astres ont matière et forme ; la matière et la forme dans les éléments et les corps mixtes ; la matière et la forme, leur existence, leur rapport, dans les êtres animés, et spécialement dans les hommes (de ce sujet traite aussi son Commentaire du second livre des Sentences qui date de 1317-1318).

Pierre Auriol propose une théorie de la connaissance dont plusieurs points méritent d'être évoqués. Les concepts de connaissance intuitive et de connaissance abstractive lui paraissent essentiels pour résoudre le problème théologique suivant : à un homme vivant de la vie terrestre Dieu peut-il donner une lumière qui lui permette de connaître scientifiquement les vérités de la foi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : docteur ès lettres, diplômé de l'École pratique des hautes études, docteur en philosophie, professeur à l'Université catholique de l'Ouest

Classification

Les derniers événements

18-31 juillet 1981 • France • Règlement de compte entre membres du S.A.C. à Auriol

Le 18, six personnes sont assassinées à Auriol (Bouches-du-Rhône). Un règlement de compte entre membres du Service d'action civique, organisation créée en 1958 et issue de l'ancien service d'ordre du R.P.F., est à l'origine de la tuerie. La personne visée était l'inspecteur stagiaire Jacques [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Francis RUELLO, « PIERRE AURIOL (1280-1322) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-auriol/